Message d’Alerte VHF, Détresse ou Urgence.

Emettre un message d’alerte VHF demande de connaître quelques règles de communication. Mais aussi de connaître la différence entre une situation de détresse et d’assistance.

La possession d’un VHF marine dans un bateau est réglementée par la Division 240. Son usage est donc réglementé et sa présence, dans l’armement de sécurité obligatoire d’un bateau, est fonction de votre zone de navigation et de ses options. Cependant, obligatoire ou pas, une VHF, et ce malgré les téléphones portables et leurs nombreuses possibilités, reste un équipement indispensable à bord d’un voilier. C’est même le meilleur moyen d’alerter les secours avec efficacité, en cas d’urgence ou de détresse. Pour cela quelques règles permettent d’optimiser l’émission d’une alerte, via la VHF.

La VHF, toujours plus efficace qu’un téléphone

En navigation côtière, on peut imaginer que le téléphone portable permettra de tout faire. Devenir GPS, Loch speedo, anémomètre, grâce aux différentes applications marines, et outil de communication. Mais appeler le 196voilier près d'un phare (numéro d’urgence pour contacter les secours) n’est pas toujours possible, ni même suffisant, même si la réglementation n’impose plus de VHF marine, en navigation côtière.

En effet, outre les problèmes de batteries et de réseau, le principal inconvénient du téléphone est la perte de temps.

Quand vous appelez les secours avec un téléphone, vous ne communiquez qu’avec eux, les bateaux aux alentours ne sont pas dans la boucle. Ces derniers ne seront donc informés de vos soucis que lorsque le CROSS aura èmis l’alerte. Et dés lors qu’un bateau sera arrivé sur zone, il devra récupérer votre numéro de téléphone via les équipes de secours.

Tout équipage ayant connu une situation de détresse ou d’urgence vous le confirmera, la VHF est le meilleur moyen de communication (en plus d’être obligatoire selon votre programme de navigation…). Quand vous émettez un message de détresse ou d’urgence sur le canal 16, tous les bateaux en veille l’entendent.  Ce qui signifie que le Cross prend tout de suite connaissance du message mais les bateaux navigant dans votre secteur aussi. Cela permet un gain de temps pour la réaction des secours et leur organisation (SNSM, dépannage entre bateaux, assistance divers,…).

Pour que la communication, et donc les opérations de secours, soient parfaites, quelques règles sont à respecter, en plus de la réglementation, qui doit être respectée si vous possédez une VHF Fixe notamment.

Détresse ou Urgence.

Lorsque des plaisanciers sont en situation périlleuse, en mer, et qu’ils ont besoin d’assistance, nous allons distinguer deux types de situation. Ces situations pourront donner lieu, de la part de la SNSM, soit à une assistance, soit à un sauvetage.

voilier de la SNSM

Situation d’urgence

La première situation est celle qu’on retrouve le plus souvent en mer. Il s’agit des situations d’urgence. Les situations d’urgence, en mer, concernent les avaries sur le bateau. Il peut s’agir de problèmes de casse ou de panne liés à la propulsion, comme une avarie de barre, d’hélice ou de safran. Sur un voilier, il peut aussi s’agir d’un démâtage. Pour résumer, il s’agit de toutes les avaries rendant le bateau non manoeuvrable et entrainant une impossibilité de rentrer au port. A noter que la situation d’urgence peut aussi concerner une demande d’avis médical.

Dans ce cas, le message d’urgence est “Panpan Panpan, Panpan”.

Situation de détresse

Les situations de détresse sont plus exceptionnelles, et heureusement. En effet, vous êtes en situation de détresse quand ce n’est plus simplement le bateau qui a un souci, mais un ou l’ensemble des membres de l’équipage. les situations de détresse concernent, elles, les cas d’homme à la mer, incendie/explosion, voie d’eau, abordage, navire désemparé et à la dérive, échouement, chavirement, navire en train de sombrer, abandon du navire. Bref si les vies humaines sont en danger.

Le message de détresse est Mayday, Mayday, Mayday.

Les situation d’informations sont précédées du message “Sécurité-sécurité-sécurité“.

Le message d’alerte VHF

Le message d’alerte à la VHF, sera donné via le canal et devra comporter les informations concernant la position du voilier, la nature du sinistre, le nombre de personnes à bord, le type de voilier et son nom.

message d’urgence ou de détresse:

  • PanPan-PanPan-PanPan ou Mayday – Mayday – Mayday ici le bateau (type et nom de l’embarcation) répéter trois fois
  • Qui se signale (nature du sinistre)
  • A la position (position GPS ou azimut/distance d’un point remarquable)
  • Nombre de personnes à bord
  • Ici le bateau (type et nom de l’embarcation) – terminé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

risus nec nunc libero venenatis suscipit tristique consectetur tempus neque.