barrer un voilier. Outils et repères

skipper voilier

Barrer un voilier n’est pas aussi simple qu’on peut l’imaginer. Des outils permettent d’aider le barreur.

Pour un barreur, avoir des repères est important. Ces repères seront différents suivant l’objectif recherché. Cap, vitesse, confort. Suivant le but recherché, certains outils seront plus utiles que d’autres, voir indispensables. Voyons les outils à disposition du barreur, leur fonction et leur intérêt, pour barrer un voilier.

Barrer au compas

Barrer au compas est une façon de faire de la route. Cela peut être utile quand on est loin des côtes ou qu’il n’y a pas d’amer ou que la visibilité est mauvaise. Barrer au compas demande d’avoir un œil régulièrement sur ce dernier.

Barrer vers un amer

Quand on navigue près des côtes, et que la visibilité est bonne, on peut naviguer en prenant comme repère, un amer. Cet amer peut être un voilier au prèsphare, un château d’eau, une colline,… Cette solution permet de se détacher un peu du bateau. Barrer à l’aide d’un amer consiste à aligner ce dernier avec l’étai du voilier. Cette navigation doit tout de même garder à l’esprit que le courant peut influencer sur le cap du bateau et que les changements de vents éventuels nécessiteront des réglages des voiles.

Barrer aux instruments

Barrer aux instruments permet de barrer e optimisant la vitesse et/ou le cap du bateau. Le barreur s’attachera à conserver une bonne vitesse du bateau et un angle constant avec le vent, afin d’éviter les réglages trop fréquents. Il s’aidera de la girouette et des répétiteurs du cockpit.

Barrer aux penons

Un barreur utilisera des penons pour barrer au près. Le but, ici, est de trouver le meilleur compromisbarreur voilier entre le cap et la vitesse. Pour cela, il s’attachera à trouver un cap qui permettent aux penons, placés de chaque côtés du génois, de voler de façon parallèles.

Barrer à la vague

Quand le gros temps est là, et que la mer est très formée, le barreur va devoir barrer en fonction des vagues. Naviguer en fonction des vagues permet de rendre la navigation aussi confortable que possible et de ne pas trop tirer sur le bateau, surtout au près. La technique consiste à abattre avant de prendre la voile afin de prendre de la vitesse. Quand le bateau monte sur la vague, le barreur va lofer avant d’abattre à nouveau sur le dos de cette dernière. Cette technique permet d’éviter que le bateau ne cogne et de conserver de la vitesse, et donc un bateau manoeuvrable.



1 Rétrolien / Ping

  1. Un nouveau voilier chez Hallberg-Rassy, le HR340 - Mers & Bateaux

Laisser un commentaire