Brest 2016. Un beau plateau.

A presque quatre mois des Fêtes Maritimes Internationales de Brest 2016, la liste des navires qui ont confirmé leur venue s’étoffe de jour en jour, et, sur l’eau, le programme nautique des Fêtes se dévoile, promettant déjà de grands instants de spectacle au public. Du 13 au 19 juillet 2016, un ballet de flottilles va investir Brest, ses quais et sa rade.

A quatre mois de l’événement, le chiffre symbolique du millier de bateaux est proche d’être atteint : il faut dire que Brest Événements Nautiques a reçu des centaines de dossiers de bateaux désireux de naviguer au cœur de cette 7e édition des Fêtes internationales Maritimes de Brest. Didier Ragot, Responsable maritime de Brest 2016 et jadis lieutenant d’Olivier de Kersauson, nous le confirme : « Dans une recherche perpétuelle de cohérence avec l’esprit des Fêtes, un groupe de travail composé de spécialistes de la mer, du nautisme et des vieux gréements se réunit régulièrement pour faire des choix sur les demandes d’inscriptions de chaque navire ». Un travail de titan qui compte déjà près d’un millier de bateaux acceptés, dont 75% ont déjà confirmé leur venue. « Pour beaucoup d’associations, de clubs, de fédérations maritimes, en France et ailleurs, les Fêtes maritimes de Brest restent une exceptionnelle occasion de “se montrer”, de porter le pavillon d’une culture, d’un port, d’une région… Les équipages font souvent beaucoup d’efforts pour réaliser l’expédition, et à Brest, “The Place To Be”, tous sont fiers d’être des ambassadeurs… », ajoute Anne Burlat, consultante maritime.

Les flottilles de Brest 2016

Les différents types de bateaux ont été classés par catégories bien distinctes pour permettre au public de s’y retrouver plus facilement. Voici déjà quelques noms de navires qui les représenteront.

– Yoles et voiles-aviron (Yole de Bantry « Fraternité », « Marie-Pupuce »…)
– Petits Canots traditionnels (« Estou de Volta », « Dom Michel »…)
– Anciens voiliers de travail (« Général Leclerc », « Marche avec »…)
– Anciens voiliers de cabotage et de la grande pêche (« La Grande Hermine », « Saltillo »….)
– Grands voiliers de 30 mètres et plus (« Mercedes »,« Santa Maria Manuela », « La Recouvrance »…)
– Répliques historiques (« L’Hermione », « Gyptis »….)
– Petite plaisance classique, de 5 à 7 mètres (« Dourduff, « Plume »….)
– Grande plaisance classique, 8 mètres et plus (« Pen Duick », « Seagull »….)
– Plaisance des années 50-60 (« Juluan », « Petit Poa »….)
– Motonautisme (« Suzanne », « Calleganne »….)
– Voiliers de course (« Macif », « Prince de Bretagne »,  Groupe Idec …)

Bien sûr, les bâtiments militaires de la Marine Nationale et l’incontournable Abeille Bourbon, les bateaux d’Etats Etrangers, les remorqueurs, les douanes de la SNSM, les bateaux de pêche côtière et hauturière, ainsi que les bateaux scientifiques seront de la fête : la Thalassa de l’Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer), ou encore l’Europa (navire hollandais qui assure des missions scientifiques).

Une journée type en mer

A terre ou en mer, le public pourra suivre les mouvements des bateaux qui vont chaque jour rythmer les Fêtes : de l’ouverture du site, à 10 h, jusqu’à 18 heures, deux commentateurs se relaieront sur la digue La Pérouse, spécialement sonorisée pour leur permettre de raconter et expliquer tout ce qui se passera sur le plan d’eau.

Toute la matinée, les bateaux affrétés feront le tour du public, du 5e bassin à la Penfeld, avant de sortir en rade.

Test.AKWARTJEGROTEBERG
Test.AKWARTJEGROTEBERG

Alors que 6 à 8 voiliers de 30 mètres et plus feront des passages sous voiles à l’intérieur des grandes digues tout l’après-midi, plusieurs flottilles sélectionnées effectueront les vires-vires en rade abri, du 5e bassin à la Penfeld, se succédant devant la digue La Pérouse. En fin d’après-midi, le ballet des navires rentrant au port, puis les manœuvres d’accostage, offriront aux milliers de spectateurs des moments inoubliables.

« A Brest, les bateaux naviguent, voiles déployées et en direct devant le public… Ils sont en nombre, ils sont tous différents et, pour la plupart, les marins sont de purs passionnés, venus pour le seul plaisir de participer. Les manœuvres, les vire-vire, les parades feront partager aux visiteurs ces grands moments, cette esthétique, cette émotion… » souligne Jakez Kerhoas, en charge de la conception des parades.

Les parades de nuit

Les quatre parades nocturnes de Brest 2016 sont une incitation au voyage et au rêve pour petits et grands. En lumière et en son, les flottilles défileront dans le port à la nuit tombée, avec à leur tête, les plus grands navires. A chaque parade son thème !

Le mercredi 13 juillet : « Brest accueille… ». Sur des tonalités résolument bretonnes, la première parade nocturne sera dédiée aux navires de la Rade de Brest. En tête de cortège, l’Abeille Bourbon, des anciens voiliers de la Rade comme la Recouvrance ou encore La Belle Poule, mais aussi des navires de pêche côtière et hauturière, des bâtiments de la Marine Nationale…

Vendredi 15 juillet : « De la plaisance classique à la course au large », la parade sera ouverte sur des tonalités jazzy par un maxi Trimaran, aux côtés des yachts classiques, les petits quillards de régate, ou encore les yatchs marconi des architectes de légende. Entre autres !

Samedi 16 juillet : « Grands cotres, dundées goélettes et trois mâts » seront à l’honneur. Deux grandes goélettes à hunier vont ouvrir le bal sur le son des chants de marins, suivie des principaux gréements auriques ou carrés.

Dimanche 17 juillet : « La parade des petits » : 120 à 150 embarcations de 4 à 8 m vont envahir le plan d’eau portuaire, regroupées dans quatre flottilles bien distinctes : les voile-aviron, les canots traditionnels venus de France et du Monde, les yoles, et la petite plaisance classique.

Et bien sûr, la grande Parade

Spectacle unique pour ceux qui la vivent sur l’eau ou la contemplent à terre, la grande parade est le ballet époustouflant de tout ce qui se fait de meilleur et de plus beau sur l’eau, le grand final des Fêtes brestoises. Et une extraordinaire invitation à Temps Fêtes, les fêtes maritimes de Douarnenez.

Le 19 juillet, la baie de Douarnenez et la rade de Brest seront unies dans un même territoire maritime, une image formidable pour la Bretagne et le Finistère, puisque ces deux événements indissociables s’allient  afin que participants et public aient les meilleures conditions d’accueil. Avec un symbole très fort : le passage du « Tas de Poix ».

Sur terre, la parade va rassembler des milliers de spectateurs sur des sites remarquables : le GR24 qui chemine de Douarnenez à la Pointe du Raz, la pointe de Pen Hir, la pointe des Espagnols, le sentier côtier entre le phare de Porzic et la pointe Saint-Matthieu sont autant de lieux incontournables pour profiter d’un spectacle bien vivant et unique au monde.

Vous l’aurez compris : bien plus que le simple terme d’exposition maritime universelle que certains prêtent à l’événement, les Fêtes Maritimes Internationales de Brest 2016 apportent un souffle de dynamisme et de passion autour des plus beaux bateaux du Monde. Bien plus qu’une simple vitrine de musée, c’est un véritable spectacle navigant qui veut embarquer le public dans une aventure unique, tous les quatre ans.



1 Rétrolien / Ping

  1. Brest 2016,Le chantier Du Guip fêtera les bateaux classés monuments historiques - Mers & Bateaux

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet