Douarnenez – Horta, la grande course du Circuit Figaro et…

course douarnenez Horta
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le départ de la Douarnenez Horta Solo sera donné le 27 juillet 2019. La course devient un des événements majeurs du circuit Figaro, mais pas que…

La première édition de la Douarnenez – Horta Solo, en 2016, avait connu un succès certains auprès des skippers du circuit Figaro. En effet, cette course propose un parcours à la fois varié et exigeant ainsi qu’une destination de rêve. L’organisation ayant bien joué le jeu , la classe Figaro Bénéteau a décidé d’affecter, à la Douarnenez – Horta Solo,  un coefficient 4 au classement du Championnat de France, juste derrière la Solitaire Urgo Le Figaro.

« Douarnenez Courses est mobilisé depuis quelques années pour faire de Douarnenez une place incontournable dans le monde de la course au large. Après deux Mini Transat en 2013 et 2015, l’association s’est entendue avec la classe Figaro Bénéteau pour proposer une véritable destination hauturière. Cette course vers les Açores est la meilleure des préparations à la Transat AG2R qui se court les années paires. Le fait que la classe accorde à l’épreuve le deuxième coefficient d’importance après la Solitaire Urgo Le Figaro est le signe de leur confiance en nous . » Bertrand Nardin, président de Douarnenez Course

Un plateau de haut niveau

Avec cette montée en puissance de la Douarnenez Horta, l’attribution du titre de Champion de France 2019 passera obligatoirement par un résultat sur l’épreuve. Logiquement, tous les ténors du circuit devraient donc être au départ, le 27 juillet 2018 à Douarnenez.

Ce sera l’occasion de tester le nouveau monotype Figaro Bénéteau 3 au grand large. Arrivée prévue des concurrents à Horta à partir du 2 août, en plein cœur des fêtes de la mer.

Une ouverture aux amateurs

Pour cette édition 2019, Douarnenez Courses innove puisqu’en parallèle de la Douarnenez Horta Solo, une épreuve inédite ouverte aux Figaro Bénéteau 2 et aux IRC s’élancera la veille des solitaires, le 26 juillet. Préparation idéale à la Transaquadra, elle est ouverte aux équipages en double et aux solitaires. Les vingt équipages attendus seront, quant à eux, accueillis dans l’enceinte du Port Rhu à Douarnenez.

Le mélange des deux épreuves vise à créer des passerelles entre les deux circuits, entre amateurs et professionnels, contribuant ainsi à une convivialité de plus en plus recherchée. Au final, c’est une quarantaine de bateaux, toutes classes confondues qui vont se retrouver à la marina de Horta en ce début de mois d’août.

« Le fait de vouloir organiser en parallèle de l’épreuve en Figaro Bénéteau 3, une deuxième course réservée aux IRC et aux Figaro Bénéteau 2 ne peut être que bénéfique pour tout le monde. Pour les amateurs qui courent en IRC, ce sera l’occasion d’approcher d’un peu plus près le monde des professionnels de la course, de s’améliorer techniquement, de récupérer quelques astuces de navigation. Pour les coureurs du circuit Figaro, c’est l’occasion de fréquenter des passionnés de voile qui, bien souvent, sont chefs d’entreprises, cadres dirigeants et possèdent un réseau fort utile quand il s’agit de trouver quelques financements complémentaires. L’escale d’Horta promet d’être riche en échanges de tous bords. » François Séruzier, directeur de course

 



Ronan Yhuel
A propos Ronan 599 Articles
responsable de la publication de ce site. plaisancier du dimanche assumé, amoureux de la mer, de nos côtes et des voiliers.

Soyez le premier à commenter

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.