Duo Max : Victoire de Marc-Antoine Sulmon et Adrien Uhl

vainqueurs de la duo max
©yohanbrandt

Marc-Antoine Sulmon et Adrien Uhl remportent la 12ème édition de la Duo Max, avec Oursy, un Elan 350, pour leur première participation.

Ils avaient l’habitude de courir ensemble à bord de l’Elan 350 du CNTL Oursy, mais c’était une première pour le skipper, et une deuxième édition pour son co-équipier, sur la Duo Max. Au terme des 380 milles de course au large en Méditerranée entre Marseille et Barcelone, via Roses en Espagne, le duo de trentenaires, Marc-Antoine Sulmon et Adrien Uhl, remporte une belle 12e édition qui s’est principalement courue entre médium et petit temps.

On s’est retrouvé en panne d’électronique au milieu de la nuit pendant la grande course” explique le skipper “et sincèrement, on n’était pas surs du tout d’être là où il fallait. Après une place de 9ème dans la première étape et une de 5ème dans la seconde, nous avions envie de nous appliquer pour grapiller quelques places, mais franchement le podium… nous n’en rêvions même pas !”

Une bonne option

De la chance, il en a sans doute fallu à cette équipe qui a accepté de relever le challenge de mener le bateau de

elan 350 sur la duo max
©yohanbrandt

Didier Brouat, empêché pour cette édition alors qu’il en avait déjà six au compteur. Mais les deux coureurs avaient aussi mis tous les atouts de leur côté en allégeant leur bateau au maximum pour anticiper une course qui affronte régulièrement le temps léger.

Quant à leur option sud, qui s’est avérée payante, c’est aussi le résultat de leur choix au vu des routages, mais aussi de leur souhait de faire naviguer le bateau au mieux avec le vent dont ils disposaient… avant de se retrouver coupés du monde et du tracking. Une victoire de bons marins finalement. Olivier Billiote et Alexandre Guyot à bord du First 30 JK Reivilo terminent second à 33 minutes et 40 seconde en temps compensé des vainqueurs, Philippe Briaud et Bernard Marcillat sur le J 109 Imajine complètent le podium à 40 minutes et 59 secondes.

Le vent aux abonnés absents

Si cette édition a été un peu plus lente que les autres, elle n’a pas atteint le record des moins ventées. Courue en OSIRIS au cumul des temps compensés, sans coefficient donc, le souhait des organisateurs est précisément de mettre en valeur les bateaux ayant bien navigué sur l’ensemble des trois manches entre Marseille et Roses – 110 milles – de Roses à Barcelone – 80 milles – et de Barcelone à Marseille soit 190 milles.

Grâce à ce type de classement, tout reste possible jusqu’à la ligne d’arrivée. C’était la deuxième année que la course se déroulait dans ce sens, avec la manche la plus longue en dernier.

Au classement IRC, c’est le JPK 10 10 Alkaid 3 de Christophe Heurtault et Patrick Torfou qui l’emporte, une victoire qui n’est pas sans rappeler que le même équipage a déjà par deux fois remporté la course en OSIRIS (le classement officiel) avec le célèbre A31 At Log, membre du pôle course du CNTL !

Tous les résultats sur : https://www.cntl-marseille.com/regates-2/duo-max-2018/



Soyez le premier à commenter

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.