El Niño menace les récifs coralliens

recifs coralliens blancs

Les récifs coralliens de l’Outre-­Mer français sont en alerte maximale. El Nino 2015‐2016 menace les coraux d’un blanchissement sans précédent. Des phénomènes sont d’ores et déjà observés, un appel à l’Action est lancé envers
les bénévoles de l’Outre­‐Mer français.

En 1998, El Niño avait entrainé un blanchissement et la mort de nombreux récifs coraliens sur la planète, notamment dans le sud-ouest de l’océan Indien. Aux vues de la puissance attendue d’El Niño 2015-2016, les récifs des Terres d’Outre-Mer situés dans les Océans Pacifique et Indien devraient être concernés avec des variations d’une zone à l’autre.

Reef Check, est un programme de sciences participatives qui relaie l’alerte internationale et mobilise ses bénévoles.plongeur près des coraux Deux grandes campagnes de collecte d’informations vont être menées avec l’appui des associations locales basées dans les outre-mer : la première avant ou pendant le blanchissement des coraux, puis une seconde quelques mois après pour évaluer les pertes éventuelles de biodiversité.

En Guadeloupe, c’est dans le cadre de l’opération «Route du Corail» que sera menée fin janvier 2016 la campagne de relevés et de sensibilisation.

A Mayotte et à la Réunion, c’est avec le soutien d’une banque locale « verte » et du projet « Vigie Récif » que les responsables réalisent leurs activités. Ils disposent de sondes qui enregistrent la température de l’océan pour confirmer le rôle­‐clé de ce paramètre dans la survie des coraux.

En Nouvelle‐Calédonie, les suivis annuels s’effectuent déjà à ces périodes critiques, celle de 2016 aura donc une attention plus forte.

En Polynésie Française, une vaste campagne de formation est envisagée dans le cadre de la création d’une vaste aire marine protégée.

Les autres collectivités de l’Outre‐Mer français sont également concernées et devraient s’impliquer. Les données seront ensuite utilisées par les gestionnaires et les décideurs pour mieux gérer et préserver les récifs dans un futur qui s’annonce plus chaud.

contact : reefcheckfrance@gmail.com



Soyez le premier à commenter

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet