Electronique marine. Un équipement encore indispensable?

cockpit bateau

l’électronique marine connaît une révolution depuis quelques années. Avec les objets connectés, cet équipement est il encore indispensable?

Les équipements d’aide à la navigation ont toujours passionné les plaisanciers. L’électronique marine est un de sujets les plus recherchés sur internet, avec “gps bateau”, “lecteur de cartes”. L’intérêt est tel que les prix ne refroidissent pas les propriétaires de bateaux. Ils sont prêts à dépenser beaucoup d’argent pour ces petits bijoux de nouvelles technologies.

Cependant, l’arrivée des tablettes et smartphones, ainsi que des objets connectés, a changé la donne, ces dernières années, et bouleverse les habitudes des plaisanciers. Il est maintenant possible d’avoir de nombreux outils d’aide à la navigation grâce au développement d’applications proposées sur les plate formes Android ou Apple. Ces applications sont maintenant capables de remplacer un lecteur de carte, un GPS, un lochspeedo,…

Mais ces nouveaux outils remplacent ils l’électronique marine embarqué?

Les lochspeedos

Si certaines applications sur smartphones sont capables de donner la vitesse du bateau, elles restent encore incomplètes. En effet, ces applications vous donnent une vitesse en fonction de la position du bateau via les réseaux GPS. C’est à dire qu’il ne prendra pas en compte le courant, par exemple. Pour des voileux notamment, ces données seront insuffisantes. Quel est la vitesse du bateau sur l’eau? Seul un speedo embarqué et installé sous la coque du bateau donnera la vitesse vrai de ce dernier.

Les combinés sondeur/gps

De plus en plus de plaisanciers utilisent des applications de cartographie sur tablette ou smartphone. Tous les distributeurs de cartes marines s’y sont mis. Et force est de reconnaître que ces applications sont vraiment trèsecran combine sondeur gps complètes, pour un prix vraiment modeste.

Il reste cependant des situations dans lesquelles l’électronique marine reste indispensable. Pour les plaisanciers faisant de longues croisières, par exemple, un lecteur de carte reste indispensable pour des raisons d’autonomie, de taille d’écran. De plus ces lecteurs de cartes peuvent être utilisés en extérieur plus facilement, en étant étanches et lisibles en plein soleil. Dans le même temps, certains lecteurs sont associés à un sondeur. C’est le cas du combiné lecteur de cartes sondeur gps. Souvent associé à un sondeur de pêche, avec des détails des fonds très précis, cet équipement est très apprécié des plaisanciers adeptes de la pêche en mer.

Les VHF

La VHF, de son côté, même en navigation côtière, même si les autorités ont prévu un numéro spécifique, reste un instrument indispensable. Un téléphone portable ne remplacera JAMAIS une VHF. La VHF restera le seul moyen d’avertir les autorités dans une zone non couverte par les réseaux téléphoniques, de prévenir les bateaux présents sur zone, de communiquer dans le gros temps, dans le vent et sous la pluie.

 

Pour conclure, si l’arrivée des applications mobiles est une réelle révolution pour la navigation, l’électronique marine embarquée reste indispensable sur un bateau, dés lors qu’on envisage plus qu’une navigation à la journée, ou si on est passionné de pêche. L’électronique embarqué conservera une longueur d’avance tant que sa robustesse et ses possibilités de connexion, via les réseaux divers, avec différents supports seront là.

 

Enregistrer



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire