Entretenir les voiles d’un voilier

Dans les tâches d’entretien de nos voiliers, les voiles sont souvent oubliées et leur entretien passe après le reste. Alors voyons les bons gestes pour entretenir les voiles.

Les voiles de nos bateaux sont soumises à rude épreuve. Chacune d’elles devra affronter les éléments, que ce soit la grand voile, le génois, un spinnaker voire la trinquette. Les voiles utilisées en régate auront une durée de vie limitée, c’est évident. Mais en croisière, certaines voiles peuvent, aussi, très vite s’abimer si elles sont mal utilisées.

Pourtant, entretenir ses voiles régulièrement est assez simple et permet de prolonger la durée de vie de la garde robe de nos voiliers. Dans le même temps, un petit contrôle en voilerie, tous les 3-4 ans ne sera pas inutile. Le dacron ne demande pas un entretien spécifique mais quelques gestes permettent de protéger vos voiles de trois paramètres agressifs : Le soleil, le sel et le faseyement. Cette tâche fait partie intégrante de la préparation d’un voilier.

Ces conseils sont issus de ma modeste expérience et des conseils de vieux loups de mer.

En mer.

S’il n’y a pas de vent et que vous devez naviguer au moteur, ne gardez pas la grand voile hissée. Si le vent devaitvoilier sous voiles revenir, elle se monte en 1mn. Vous aurez le temps de hisser les voiles sans louper l’apéro du soir, au café du port. Cela évitera qu’elle faseye et s’abîme.

Il est donc préférable d’affaler ses voiles que de les entendre frapper au vent en baladant la bôme dans tous les sens.

Au contraire, si le vent monte, prenez des ris. Ne laissez pas la Grand voile ou le génois faseyer pour maintenir l’équilibre du bateau, au près notamment ( cela se voit de temps en temps).

Le rinçage.

Un rinçage, de temps en temps ( attention au respect de l’environnement et aux réserves d’eau, sur les îles notamment) leur fera du bien. Première solution, voiles à terre, en les passant au jet d’eau (surtout pas au nettoyeur haute pression!!!). Deuxième solution ; voiles affalées et en les hissant petit à petit.

Le séchage : L’idéal est de sécher les voiles à poste. Hissées et bien bordées, elles sécheront en une heure ( vérifiez bien que les œillets soient secs eux aussi). Par petit vent, cela se fait très bien.

Le stockage.

Si votre bateau doit être hiverné pendant une certaine période, le stockage des voiles doit se faire au sec ( évitez  le bateau l’hiver). Lorsque vous pliez les voiles, ne les serrez pas et ne marquez pas trop les plis ; changez de plis à chaque fois pour ne pas casser les fibres du tissu. Si elles sont humides, ne les laissez pas dans leur sac.

Une grand voile peut très bien être stockée sur sa bôme si elle est bien protégée et que le tissu peut respirer. Pensez à choquer les bordures et tout ce qui est sous tension.
Pour le génois, il est préférable de le déposer à terre. Les housses qui existent sur le marché ne sont pas l’idéal contre la pluie et le ruissellement. Si vous devez le laisser à poste, pensez, là aussi, à lâcher de la tension sur la drisse et les écoutes devront faire 3 à 4 tours autour de la voile.

Si vous avez un doute sur l’état de vos voiles, lisez cet article sur le remplacement de vos voiles. Pour finir, profitez de l’hivernage pour vérifier aussi le gréement.

Et vous quels conseils donneriez vous?

7 réflexions au sujet de “Entretenir les voiles d’un voilier”

  1. Ping : L'entretien des voiles - Mers & Bateaux
  2. Ping : DFi-radial, la nouvelle membrane d'Incidence sails - Mers & Bateaux
  3. Ping : Fred Moreau embarque avec All Purpose - Mers & Bateaux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

risus. eleifend massa lectus dolor Sed libero nunc consequat. et,