Francis Joyon, vainqueur historique de la Route du Rhum

premier-francis-joyon-idec-sport

Francis Joyon remporte la Route du Rhum devant François Gabart, en 7 jours, 14 heures et 21 minutes dans un finish tout simplement historique.

Qui aurait osé rêver d’un final comme celui-là pour les 40 ans de la Route du Rhum. Cette victoire de Francis Joyon, sur son trimaran IDEC, restera comme une victoire de légende. Une victoire qui restera dans l’histoire de la Route du Rhum et de la Course au Large. Une arrivée qui nous a tenu en haleine tout un dimanche, jusque tard dans la nuit. Combien d’entre nous, en France métropolitaine, sommes restés, dans notre lit ou notre canapé, la tablette ou le smartphone allumé, ou devant la télé? Rajoutez à cela l’absence d’image pendant un long moment de la soirée….heureusement, nous avions la cartographie de la Route du Rhum.

Une victoire de légende

Francis Joyon signe une victoire historique qui rentrera dans la légende de la Route du Rhum. En effet, Francis Joyon, en plus de signer un nouveau temps de référence, signe une des plus belles arrivées de l’histoire de la course. Après un finish incroyable, il franchi la ligne 7 minutes avant François Gabart.

Après 6 jours de course poursuite derrière François Gabart, tout s’est joué lors du tour de la Guadeloupe, dans les

francis-joyon-idec-sport-ultime
Photo: Yvan ZEDDA

dévents et la pétole. A la marque de Basse Terre, le trimaran MACIF a toujours 17 milles d’avance. Il reste encore 30 milles à faire dans des vents évanescents. Ce sera 30 milles de suspense total et de rebondissements. Entre le Sud de l’île et la ligne d’arrivée, Francis Joyon, décalé à terre, parvient à prendre l’ascendant dans une risée.

A deux milles de la ligne, le vent tombe à nouveau. MACIF, légèrement plus rapide, revient au contact et les deux adversaires se retrouvent bientôt bord à bord, à 3 nœuds de vitesse. Il faut encore caler un virement de bord très délicat. Francis ne tremble pas dans la manœuvre et parvient à s’imposer ce dimanche 11 novembre à 23 h 21 mn 47 secondes (heure locale) avec seulement 7 minutes 08 secondes d’avance sur le trimaran bleu.

Un écart qui fait entrer dans la légende cette 11e édition de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe et son vainqueur Francis Joyon.

 

L’ancienne génération ne veut rien lâcher

premieres-images-de-francois-gabart-macif
Photo: Yvan ZEDDA

Cette victoire de Francis Joyon, c’est la victoire d’une ancienne génération. En effet, les deux derniers Ultims sortis des chantiers,

banque Populaire d’Armel  Le Cléac’h et Gitana de Sebastien Josse n’auront même pas réussi à franchir l’Atlantique. Thomas Coville sur Sodebo, lui, est reparti d’Espagne pour rejoindre Point Pitre.

Les deux premiers ultims sont donc des bateaux qui n’ont pas été pensés pour être équipés de foils, lors de leur conception. Le trimaran Macif, de François Gabart, a été conçu en 2014, par le cabinet VPLP et n’était pas équipé de foils à sa mise à l’eau. Le multicoque IDEC Sport de Francis Joyon a tété mis à l’eau, lui, en 2007, il a plus de 10 ans. Idec devient un bateau de légende en ayant remporté 3 fois la Route du Rhum avec Franck Cammas, Loic Peyron et donc Francis Joyon.

sebastien-josse-maxi-edmond-de-rothschild-ultime
Photo: Yvan ZEDDA

Enfin, les deux bateaux ont déjà un tour du monde dans leurs coques et plusieurs transatlantiques. Serait ce le secret de ces arrivées? Car, en effet, les deux premiers de cette Route du Rhum ont aussi l’avantage de très bien connaître leur bateau, et c’est sans doute là une autre des clés de leur victoire, en plus de leur talent.

 



2 Rétroliens / Pings

  1. Paul Meilhat remporte la Route du Rhum en Imoca - Mers & Bateaux
  2. Loïck Peyron, du record aux sources de la Route du Rhum - Mers & Bateaux

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.