Jean Galfione met à l’eau son Class40 Serenis Consulting

Jean Gafione

Après quatre mois de travaux, Jean Galfione a remis à l’eau son Class 40 Serenis Consultin, à Port-la-Forêt.

Jean Galfione va pouvoir enchaîner les navigations afin de valider les travaux réalisés et prendre en main sa machine afin de retrouver ses sensations en mer au plus vite. Son premier rendez-vous sera le 29 avril pour le coup d’envoi de la première course sa saison, le Grand Prix Guyader à Douarnenez.

Après avoir procédé au quillage puis à la pose des safrans de son bateau hier, Jean Galfione avait donné rendez-vous à son équipe dès 7h30,mercredi dernier, pour la remise à l’eau de son Class40.

Jean Galfione
AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD

L’opération s’est parfaitement déroulée et le navigateur ne cachait pas sa satisfaction à la mi-journée. « Je suis très content. La nouvelle saison commence réellement, même s’il nous reste pas mal de petites bricoles à faire. Au programme notamment : installer les voiles, recharger le bateau et tout remettre en place », explique Jean qui prévoyait, initialement, que Serenis Consulting retrouve son élément à la mi-mars. « Au final, ce n’est pas très grave. Le chantier PL Yachting a fait du bon boulot et il nous reste deux grosses semaines avant de rejoindre Douarnenez pour le Grand Prix Guyader ». Deux semaines lors desquelles l’ancien perchiste va tâcher de naviguer un maximum pour valider les modifications réalisées cet hiver. « Comme nous avons choisi de tout passer sur emmagasineur, nous avons un nouveau jeu de voiles. Logiquement, l’organisation du plan de pont est différente. Il va ainsi falloir tester tout ça, prendre ses marques et essayer de vite retrouver des sensations », détaille le skipper qui prévoit de sortir en mer avec ses deux préparateurs, François Charles et Jean-Gabriel Jourdan, dès demain pour étalonner les systèmes électroniques, en particulier le pilote automatique.

Faire évoluer le bateau et le bonhomme

« L’idée, à présent, c’est de perdre le moins de temps possible », indique le marin qui devrait, par ailleurs, recevoir ses dernières nouvelles voiles cette fin de semaine, et naviguer dans la foulée avec Jacques Lanier de chez Incidences pour travailler sur les premiers réglages.  « Cette saison, j’espère monter en puissance régulièrement dans ma préparation, mais aussi faire évoluer mon bateau petit à petit pour être vraiment bien prêt au moment du départ de la Normandy Channel Race (le 14 mai prochain à Caen, ndlr), et le plus performant possible pour la Lorient – Horta, en juillet », détaille Jean Galfione qui fait de ces deux courses les objectifs phares de sa saison 2017. « Techniquement, la Normandy sera très intéressante et mon but sera de me classer, cette année, mieux que 6e, mon meilleur résultat sur cette épreuve. Pour ce qui concerne la Lorient – Horta, ce sera une grande nouveauté pour moi de passer deux fois une semaine en mer, dans un vrai contexte de course au large, mais j’ai malgré tout de vrais objectifs de résultats également. L’an dernier, j’ai souvent un peu subi les choses car j’étais dans une phase de découverte pure du bateau. Cette année, j’espère bien passer à l’étape d’après. C’est d’ailleurs précisément pour cette raison que des modifications ont été faites à bord de Serenis Consulting cet hiver », relate Jean qui a fait en sorte d’adapter au mieux sa machine à sa façon de naviguer et qui espère bien le démontrer.

 



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire