Joshua et Suhaili, deux voiliers de légende réunis

joshua et suhaili aux sables d'Olonne

Le voilier de Bernard Moitessier, Joshua, et celui de Sir Robin Knox-Johnston, Suhaili, réunit pour la première fois aux sables d’Olonne.

Le départ de la Golden Globe Race arrive à grands pas. L’ambiance commence à monter aux Sables d’Olonne. C’est un moment unique de mettre en avant deux des plus grands marins de ses dernières années. Sir Robin Knox-Johnston, l’anglais et Bernard Moitessier, le français ne se sont jamais rencontrés.

Deux voiliers mythiques

Ils seront les deux grandes figures de la Golden Globe. Le premier gagnera la première course autour du monde sans escale, en 1969. Le deuxième deviendra une référence pour de nombreuses générations d’aventuriers des mers en virant à l’est après avoir passé le Cap Horn pour « sauver son âme ».

N’ayant pas communiqué ensemble durant leur course, il y a 50 ans, les deux hommes ne se connaissent pas. Ils se rencontreront des années polus tard, lors d’une conférence de presse.

Sir Robin dit : « Nous ne nous sommes jamais rencontrés parce que nous avons démarré de ports différents à 6 semaines d’intervalle. J’étais parti de Falmouth le 14 Juin et Bernard était parti de Plymouth en Angleterre le 22 Août ». « Moitessier a fait le tour du Cap Horn le 5 Février, 19 jours après le Suhaili. S’il avait continué, Bernard aurait sans aucun doute créé un record autour du monde plus rapide, mais il ne m’aurait pas battu au retour en Angleterre. »

Une course, des légendes

Leurs deux voiliers, Suhaili et Joshua se sont enfin rencontrés, pour la deuxieme fois aux Sables d’Olonne aujourd’hui.

Dans un moment historique, les deux yachts classiques seront aux extrémités de la ligne de départ quand Sir Robin tirera le coup de feu depuis le pont de Suhaili à midi le dimanche 1er Juillet au départ de la Golden Globe Race.

Les 18 skippers représentant 13 pays différents vont ensuite partir des Sables d’Olonne pour une grande aventure pour recréer l’âge d’or de la navigation. Ils navigueront autour du monde comme Sir Robin Knox-Johnston et Bernard Moitessier l’ont fait en 1968-1969 en utilisant sextants, cartes papier et chronomètres et en gardant à l’œil leur baromètre.



1 Rétrolien / Ping

  1. Golden Globe Race, les skippers ont quitté Les Sables d'Olonne - Mers & Bateaux

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.