La caisse à outil du bord pour bricoler sur son bateau

Partir pour une petite croisière estivale le long des côtes bretonnes ou pour une transatlantique demande d’être équipé pour parer à toute casse ou problème technique. La caisse à outils doit comporter tout ce qu’il faut pour pouvoir se débrouiller seul.

En faisant escale, si possible, dans des petites marinas ou des mouillages forains, on doit se débrouiller seul. Cela implique de bien équiper son bateau et donc d’être paré à toute éventuelle casse ou dysfonctionnement du bateau et de son équipement.

La caisse à outils doit donc être préparée de façon minutieuse. Voici une liste des éléments dont elle doit être constituée. Cette liste est, évidemment à compléter selon vos besoins.

Les outils à embarquer à bord du bateau

Différents Tournevis selon l’équipement du bateau dont des tournevis pour électricité et un gros plat qui pourra servir dans nombre de situations.
Différents clés, suivant l’équipement du bateau, qui serviront pour différents équipements et le gréement.

  • Une scie à métaux, plus lames de rechange, et une scie à bois.
  • Une pince coupante, une pince à sertir et une pince à dénuder.
  • Une pince universelle.
  • Une pince coupe câbles pour le gréement.
  • Une pince étau.
  • Une petite pince a riveter.
  • Un mètre.
  • Un pistolet a colle.
  • Un marqueur.
  • Des serre joints .
  • Un couteau suisse, un couteau démanilleur type Wichard et un couteau multi-fonctions.
  • Un miroir au bout d’un manche pour accéder au endroits difficiles.
  • Une lampe torche et frontale.
  • Deux marteaux.

L’équipement supplémentaire pour faire face à toutes les situations

  • Des vis et des boulons de toutes sortes du 4 au 10.
  • Des rondelles inox et plastique.
  • Des rivets.
  • Un rouleau de téflon.
  • Du ruban auto vulcanisant.
  • Des gaines thermo.
  • De l’huile moteur.
  • De l’huile pour l’inverseur.
  • Tout le matériel de rechange des pièces moteur ( filtres, turbines, joints,…).
  • Un tuyau d’eau.
  • Des colliers inox toutes tailles.
  • Des colliers plastiques pour l’électricité.
  • Des joint toriques.
  • Un rallonges elec ( au moins 30 m).
  • Des multiprises et adaptateurs internationaux.
  • De la garcette (messagers,…).

Les outils pour l’accastillage, voiles et gréement

  • Du matériel de couture classique et voile.
  • Des écoutes et drisses de rechange.
  • De l’adhésif répare voile et spi.
  • Des poulies de rechange.
  • Des manille de rechange.
  • Des goupilles.
  • Des axes inox.
  • Du câbles galva ou , mieux, tresses dynema, cas de rupture de câble de gréement.
  • Des graisses et colles Colle epoxy en milieu humide voir immergé,de la résine epoxy + charge Résine polyester, Mastic Silicone.
  • Du tissus de fibres de verre.
  • Des chute de CP.
  • Graisse lubrifiant et moteur.
  • Graisse silicone.
  • WD40 .
  • Lubrifiant non gras.
  • Graisse a winch.

Penser au nettoyage

  • Vinaigre blanc.
  • Savon Noir.
  • Saint Marc.
  • Chiffons.
  • White Spirit.
  • Alcool.

2 réflexions au sujet de “La caisse à outil du bord pour bricoler sur son bateau”

  1. Bonjour Ronan,
    Un article très pratique et bien détaillé.
    Je rajoute dans ma caisse une petite boite de pansement. Il n’est pas rare qu’en bricolant sur le bateau qui bouge, qu’une goutte de sang perle sur le lieu de bricole et ça fait pas joli, de plus ça peut attirer les requins.
    Souvent une bonne caisse à outil vous permet de donner un coup de main à ……….boire UN verre chez le voisin de ponton.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nullam ut ipsum ipsum ultricies ante. massa vulputate, adipiscing Donec Praesent commodo