La transat Anglaise, renaissance d’une course mythique

L’édition 2016 de la Transat Anglaise réunira quelques uns des grands noms de la course au large

En cette première journée du Salon Nautique de Paris, OC Sport, organisateur de la course, annoncent déjà une quinzaine d’engagés. Cette épreuve incontournable se tient tous les quatre ans et partira le 2 mai prochain de Plymouth en Angleterre. D’autres inscrits sont également attendus dans les jours à venir.

Hervé Favre, Directeur du pôle course au large d’OC Sport, a pris la parole lors de la présentation officielle sur la scène du Salon Nautique de Paris ce vendredi, entouré de plusieurs des skippers inscrits. Il s’est dit très heureux de la richesse et de la qualité du plateau pour l’édition 2016 qui s’annonce comme une renaissance.

“Nous assistons déjà au retour de grands noms de la voile sur la Transat Anglaise et d’autres skippers très compétitifs devraient ajouter leur nom à la liste des participants dans chacune des quatre classes représentées”, a t’il déclaré.

Pour la première fois de son histoire, la Transat Anglaise sera précédée par un « warm up », entre St Malo et le village officiel de la course à Plymouth. Un village sera également installé à St Malo quatre jours avant le départ de la flotte, et les journalistes, sponsors et invités auront l’occasion de naviguer à bord des bateaux qui rejoindront l’Angleterre.

Claude Renoult (maire de St Malo)

« On y réfléchit depuis quelques semaines dans le plus grand secret. On a été conactés pour organiser un « warm up » comme disent les Anglais et on a regardé ça de très près. C’est une belle idée et comme il y a beaucoup de bateaux français dans cette course, avoir un point de départ français, c’est quelque chose qui va fonctionner. On va remettre les choses en scène à la manière de la Route du Rhum, avec la fosse aux lions. La Transat Anglaise est quand même la plus vieille, on ne peut pas lui enlever ça. On est très contents. »

La flotte IMOCA de The Transat 2016 réunira entre autres Sébastien Josse sur Gitana, Jean-Pierre Dick sur St Michel-Virbac Sailing Team, Armel Le Cleac’h sur Team Banque Populaire et Paul Meilhat sur SMA.

En Ultime, deux skippers se sont dores et déjà engagés : Yves Le Blevec sur Actual et Thomas Coville sur Sodebo.

Thomas Coville (Sodebo) : « La Transat Anglaise, pour moi, c’est d’abord un souvenir d’enfance. C’est la première émotion de voile que j’ai eue avec mon père. Je me souviens très bien du bonheur de voir mon père lors de la victoire d’Eric Tabarly. J’avais 8 ans et j’ai vécu cette émotion avec lui et la course au large est restée un sujet qu’on avait en commun et qui faisait l’unanimité à la maison. »

Yves Le Blevec (Team Actual) :

« Pour nous, la Transat Anglaise est partie dès que la Transat Jacques Vabre s’est interrompue. Dès que l’on a décidé de rentrer, je me suis tout de suite dit que l’échéance prochaine était The Transat. C’est du solo et c’est le boulot de cet hiver. C’est compliqué parce qu’on navigue au début du printemps, en Atlantique Nord avec la probabilité de traverser beaucoup de systèmes qui peuvent être assez rapeux. Si je veux être efficace en solitaire dans ce type d’environnement, il va falloir que je trouve le mode d’emploi.

The Transat réunira également des monocoques Class40 et des Multi-50. Cinq skippers en Class40 sont actuellement inscrits, dont deux femmes : la Britannique Miranda Merron sur Campagne de France et l’Allemande Anna-Maria Renken sur Nivea.

Anna-Maria Renken (Nivea) « La course, elle part maintenant. Je vais courir en classe 40 à bord de NIVEA, un bateau « fille » ! Je suis ravie de partir parce que c’est une transat mythique. Je ne sais pas si j’arriverais à faire un bon résultat ! Ça va être compliqué mais pas impossible. Il va falloir trouver le bon compromis. »

En Multi50, les inscrits sont Pierre Antoine sur OLMIX Sailing Team et Lalou Roucayrol sur Team Arkema.

Enfin, cette nouvelle édition de la Transat Anglaise sera marquée par l’engagement triple vainqueur de l’épreuve : Loïck Peyron. Il naviguera hors classe à bord de Pen Duick II, le bateau qui avait emmené Eric Tabarly à la victoire en 1969, lorsque la course était connue sous le nom de OSTAR.

Les inscriptions pour The Transat sont ouvertes jusqu’au 8 janvier 2016.



2 Rétroliens / Pings

  1. La transat anglaise - Mers & Bateaux
  2. The Transat Bakerly...passage par Saint Malo - Mers & Bateaux

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.