Les petits bobos en mer

personne malade

Faire de la voile est un très bon moyen de garder la forme. Mais les petits bobos peuvent vite arriver et rendre une croisière désagréable.

Naviguer est excellent pour la santé. Il suffit de regarder l’age et la forme de certains coureurs au large comme certains plaisanciers pour s’en convaincre. Entre les efforts physiques, l’endurance et l’aire du large, un week end de voile rebooste un marin.

Cependant, les petits bobos peuvent vite arriver et polluer une croisière, voir une régate. Voyons lesquels et comment y faire face.

Le mal de mer

Le premier d’entre eux, et qui peut arriver à tout le monde, est le mal de mer. Au delà du fait qu’il arrive quand nousbracelet-anti-mal-de-mer ne sommes pas habitué à être sur l’eau, le froid, la fatigue, le stress et l’humidité augmente les risques de mal de mer, même pour un marin expérimenté. Il existe plusieurs moyens de faire face au mal de mer. La première chose, si vous êtes à l’intérieur du bateau, est de sortir à l’extérieur, d’aller à l’air libre et de regarder l’horizon. Les mouvements, à l’intérieur du bateau, sont plus importants et augmentent la sensation de malaise. La deuxième chose est de manger. Un ventre creux va rendre plus fragile et sensible au mal de mer.  I existe, sinon, des moyens médicaux comme des cachets et des patchs, voir des bracelets dont l’efficacité semble prouvée.

La fatigue

La fatigue est aussi une cause de croisière désagréable. La fatigue peut, elle aussi, entraîner stress, mauvaise ambiance et mauvaises décisions. Elle peut arriver très vite. Sur une longue navigation, ou lors de conditions météorologiques musclées, rester concentrer de longues heures fatiguent vite. Surtout si vous naviguez en équipage réduit ou familiale. Le meilleur remède est d’anticiper, de planifier, de ne pas surestimer ses forces et de ne pas vouloir trop remplir son programme de navigation. Si vous sentez la fatigue arriver, pensez à prendre de la vitamine C et de faire une escale, si possible.

Le soleil

C’est fini, l’époque ou on cherchait le soleil pour revenir de vacances le plus bronzé possible. Nous savons tous, maintenant, que le soleil est dangereux pour la peau et les yeux. De plus, il peut entraîner un coup de chaud entraînant, au mieux, un mal de tête, au pire… Il est indispensable de porter chapeau, casquette, des lunettes de soleil et de mettre de la crème solaire. Et ceci, même si le soleil se cache derrière les nuages.

Les accidents

pharmacie-voilierLes accidents peuvent être nombreux sur un bateau. Entre les coupures, les foulures, les brûlures liées aux bouts ou les coups, les possibilités de, au minimum, petits bobos sont nombreux. Là encore, le meilleur remède est l’anticipation. Porter des chaussures en permanence, anticiper et prévenir chaque manoeuvre, bannir la précipitation. dans tous les cas, il est indispensable d’avoir une boite à pharmacie complète pour répondre aux urgences des petits bobos. L’environnement salin, de plus, n’aide pas à cicatriser.



2 Commentaires

  1. Bravo pour cet article, intéressant comme les autres 🙂 Avant de partir en croisière certains se forment aux premiers secours, ce qui peut être d’une aide cruciale sur un bateau au large! Cela viendra completer les mesures de précaution et le matériel de premier secours présent à bord

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.