Marsala, mateloteur en série et gabier sur l’Hermione

Anthony, aussi connu sous le nom de Marsala, nous fait découvrir depuis bientôt dix ans sa passion pour les nœuds en vidéos. Il nous emmène aussi régulièrement sur l’Hermione, que ce soit sur le chantier en cette saison, ou en campagne comme gabier.

Interview.

Comment t’es venue l’idée de cette chaîne ?

C’est suite à mon retour d’une visite de la corderie royale de Rochefort et de l’Hermione, un porte clef atypique, a piqué ma curiosité. J’ai cherché à le refaire, mais ne connaissant pas son nom, je l’ai longtemps cherché dans des livres de nœuds. Et cela est ensuite devenu un défi personnel, comprendre, puis faire, et enfin réussir à expliquer un nœud.

J’avais parfois du mal a comprendre les schémas des quelques livres de nœuds que j’avais pu trouver en librairie, et je suis encore convaincu que le support vidéo est plus ludique et plus efficace, je me suis donc lancé dans la création de tutoriels vidéos

Comment s’est passé ta première rencontre avec l’Hermione

Je me suis installé à Rochefort pendant 2 ans. Cette frégate est magnifique, on en tombe vite amoureux, j’ai donc intégré l’équipe de bénévole en 2013, et de fils en aiguilles, j’ai ensuite intégré le programme de formation des Gabiers. Depuis, j’ai participé à deux campagnes.

Est-ce à la portée de tout le monde d’embarquer ?

J’ai eu la chance de faire parti du programme de formation, mais dans l’absolu, l’association accueille tout le monde, seul la motivation est importante, l’expérience sera dispensée a bord par des marins professionnels et passionnés, comme le commandant Cariou.

En tant que bénévole, nous donnons de notre temps sur le chantier et on aide ou l’on peut, puis en tant que gabier, on est dirigé par le bosco ( maitre d’équipage ) pour effectuer des travaux d’entretien, matelotage, peinture, bref tout ce ce qu’exige un bateau du 18ieme siècle.

Points importants toutefois : ne pas oublier son mug, un bon duvet, être social et curieux.

Attention aussi au manque d’entraînement physique, et plus particulièrement à l’endurance, un quart de 4 heures peut être long lorsqu’on on est à la manœuvre, les taches sont très physique et parfois longues.

Comment se comporte l’Hermione en navigation ?

Une superbe tenue à la mer, très manœuvrante, et rapide. A la fois majestueuse par sa technicité et son tirant d’air de 47 mètres. Je ne lui trouve aucun défaut, je suis encore trop sous le charme.

J’ai réalisé 2 voyages. Le premier en 2018, de Portimao ( portugal ) jusqu’a Pasïa ( pays basque espagnol ), durant 3 semaine au mois de mai. Puis en 2019, avec le voyage en Normandie, embarquement à Cherbourg et débarquement à Nantes. Navigation d’un mois environ.

J’ai eu un peu de mal de mer, mais rien de méchant. Les meilleurs moments on les passe sur les vergues lorsqu’on se bat contre mère nature pour ferler ( fermer ) une voile à environ 40m de hauteur. La vue y est magnifique. Bref je suis bien lorsque je prend de la hauteur et que l’Hermione me permet de voir plus loin.

Quels nœuds faut il absolument connaître sur un bateau ?

noeud de chaise
noeud de cabestan
tour mort

Suivez Marsala sur les réseaux : EskifYoutubeFacebook

https://eskif.com/membre/anthony-parayre/widget

3 réflexions au sujet de “Marsala, mateloteur en série et gabier sur l’Hermione”

  1. Anthony est aussi passionnant devant la caméra pour expliquer les noeuds ou nous faire vivre ses virées à bord de l’Hermione que devant un micro pour nous présenter et nous faire partager sa passion de marin !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

suscipit justo Lorem dictum odio libero ut lectus