Nandor Fa (Spirit of Hungary) 8ème du Vendée Globe

Le Hongrois Nandor Fa (Spirit of Hungary) a franchi la ligne d’arrivée aux Sablesd’Olonne le 8 février à 11 heures 54 minutes 09 secondes (heure française). II s’empare d’une très belle 8e place pour sa troisième participation au Vendée Globe. Son temps de course est de 93jrs 22h 52mn 09s. Il a parcouru 27 850 milles à 12,35 noeuds de moyenne.

Superbe performance pour ce Hongrois de 63 ans qui était en 1993, le premier étranger à terminer un Vendée Globe, en 128 jours. Vingt-quatre ans plus tard, il boucle à nouveau le tour du monde en solo. Aux Sables-d’Olonne, il retrouve sa femme Irène et ses deux filles, Lilli et Anna, ses plus fervents soutiens. Nandor Fa, qui a débuté sa carrière sur les lacs en Hongrie, avait fait un premier tour du monde en 1985-1987 à bord d’un bateau de croisière de 31 pieds. Alors qu’au large du cap Horn, il écoutait les conversations des solitaires du BOC Challenge 1986-1987, il prenait la décision de devenir lui-même coureur au large, en solitaire et à bord d‘un bateau qu’il a conçu et construit lui-même.

Le 6 novembre, c’est une fois de plus avec un bateau construit de ses mains en 2013, dans un chantier en Hongrie, que Nandor Fa s’alignait au départ du huitième Vendée Globe. Cependant, c’est un peu frustré au large du cap Finisterre que le skipper de Spirit of Hungary se maintient en 21ème position. Pendant sa première semaine de mer il rencontre des soucis avec son système informatique et fait face à des problèmes d’énergie. Heureusement son passage à l’est de Madère lui permet de remonter à la 18e place et en profitant des alizés, il poursuit sa progression jusqu’au seizième rang au
large des Canaries.
Nandor Fa livre une belle bataille dans l’océan Indien avec Stéphane Le Diraison, alors qu’au 26ème jour de course son gennaker est déchiré, cette voile d’avant va lui manquer pour rattraper le skipper de Compagnie du Lit. Sous l’Australie, perdant son compagnon de route quand le bateau de Stéphane Le Diraison démâte, le navigateur Hongrois se retrouve isolé. En effet, Louis Burton (Bureau Vallée) est positionné 600 milles devant son étrave, tandis que Conrad Colman (Foresight- Natural Energy) se tient 650 milles dans son sillage.

Lire la suite sur Regatta Spirit



Soyez le premier à commenter

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.