Naviguer sur les canaux en vedette fluviale, avec l’Horizon

petite fille

Naviguer sur les canaux en vedette fluviale est une souvent mal considéré par les plaisanciers naviguant en mer. Entre préjugés et découvertes. Debrief d’une belle expérience.

Quand la société Le Boat, un des leaders de la gestion location fluviale, m’a contacté, j’ai pensé qu’il s’agissait d’une erreur. L’idée d’essayer une vedette fluviale ne m’avait jamais réellement traversé l’esprit. Je suis un marin, et un voileux de plus. On se respecte tout de même.

Cependant, la curiosité, et quelques recherches sur le net, m’ont poussé à essayer leur nouvelle vedette, l’Horizon, le temps d’un week end. Et là, je dois bien l’avouer, nombre de préjugés sont tombés. Il est vrai que le service marketing et l’équipe de la base qui m’a accueilli a mis les petits plats dans les grands. Petit tour d’Horizon, sur une vedette le temps d’un week end découverte.

L’idée de ce séjour est de découvrir ce type de navigation et, dans le même temps, la nouvelle vedette proposée en gestion location. Cette dernière, l’Horizon, est proposée en plusieurs versions, de 4 à 12 couchages. Le loueur a fait appel, pour cette série, à un chantier bien connu des voileux. En effet, c’est le chantier polonais Delphia, qui est en charge de la fabrication de la série.

Un trawler sur les canaux

Le temps de ce week end, nous avons essayé l’Horizon 2, une vedette de deux cabines doubles. Lorsque noushorizon le boat sommes arrivés à la base et avons vu le bateau, nous avons été surpris par l’esthétique de l’Horizon. En effet, il est bien loin le temps de la vedette péniche très typée fluviale. Nous sommes en présence, ici, d’un modèle inspiré des trawlers. Un trawler pouvant être piloté sans permis. Le roof, carré et prédominant, s’en inspire clairement. Celui-ci est recouvert d’une grande plateforme de vie. Un petit cockpit, à l’arrière permet de prendre l’air, à l’abri des éventuelles pluies tout en restant en contact avec le pilote, si ce dernier choisi de barrer de l’intérieur, et non de la plateforme.

Une circulation sécurisée

Le passage vers l’avant est assez sécurisant. Si l’absence de filière surprend le voileux que je suis, force est de reconnaître que les passes avant sont larges et les mains courantes accessibles facilement. L’avant est constitué d’une petite zone de détente et de la baille à mouillage.

La navigation

Notre week end nous emmènera sur la Vilaine, de Messac à Redon, un carrefour de la plaisance. De Redon, il est pont canalpossible de rejoindre Nantes, Arzal ou Pontivy et Lorient en passant par Josselin. L’Horizon est équipé d’un moteur de 40ch de marque perkins. Cependant celui-ci est bridé. En effet, la vitesse de navigation est limitée à 10km/h, voir 8. Ha oui, on parle en Km/h, ou en nœuds, comme on veut. L’Horizon est un bateau à fond plat, logique pour naviguer sur les canaux et le fardage est important. C’est là que le voileux que je suis est un peu impressionné et fait moins le malin au moment de prendre la barre.

C’est le patron de la base qui nous accompagne jusqu’à la première écluse. Celui-ci me laissera prendre la barre, même dans les moments qui semblent un peu critique, notamment pour sortir de la marina. Et on comprend vite pourquoi. Effectivement, le bateau est super manœuvrant. Pour cela, il faut conserver de la vitesse. Les manœuvres sont aidées par un propulseur d’étrave. Notre unité est même équipée d’un propulseur arrière. Impressionnant de tourner sur place avec un joystick.

Une navigation simple mais attention…

Arrivé en rivière, la navigation est simple mais demande de l’attention. Si certains pensaient que la navigation enpecheurs eaux douces n’était que simple formalité, ils se sont trompés. En effet, si en mer, l’espace permet quelques petits moments d’inattention, ce n’est pas le cas ici. Le barreur doit, en permanence, garder sa route et contrôler la surface de l’eau. Le balisage des zones de bancs de sables ou vase est clair, que ce soit sur l’eau ou sur les cartes. Ha oui, les cartes. Là encore, c’est une surprise. Si vous ne suivez pas votre route sur cette dernière, vous avez vite fait de ne plus savoir ou vous vous situez. Bien sur, vous ne risquez pas de vous perdre. Mais il serait dommage de s’amarrer sur une halte, au milieu de nulle part, plutôt qu’au ponton d’une marina. Ou inversement.

Le temps d’observer

Enfin, il faut le reconnaitre. Naviguer en rivière ou sur les canaux est un vrai plaisir. On prend vite le rythme de la nature. Si une vitesse de 10km/h semble très lente, dans les fait l’envie d’aller plus vite disparaît, et se faire doubler par les vélos est un plaisir. On prend le rythme de la nature, le temps d’observer les oiseaux, les ragondins, les familles de canard traverser devant le bateau. Bref, voir la campagne autrement, sans bruit, entendre les clochers des villages. Presque un voyage dans le temps.

La vie à bord de l’Horizon

Si la navigation est importante, en mer comme en rivière, le confort en escale, et en navigation, l’est tout autant. carré le boatL’Horizon possède plusieurs zones de vie. En extérieur, la zone de vie principale se trouve sur la plateforme au dessus du roof. Celle-ci est très vaste et permettra de vivre dehors toute la journée. Un grand carré pouvant accueillir l’équipage et des invités est prolongé par un évier et éventuellement un frigo et une plancha. Idéal pour les belles soirées d’été. A l’avant de cette zone, se trouve le poste de pilotage et deux banquettes. Enfin, tout à l’avant un bain de soleil prolonge cette espace.

A l’intérieur, fini les déco kitchs et l’esprit caravane. Les aménagements n’ont rien à envier aux trawlers d’aujourd’hui. Le carré est très lumineux avec ses grandes baies vitrées. Il fait face à la cuisine, assez longue. Les rangements sont suffisants pour une vie à bord. N’oublions pas, qu’ici, il est possible de se réapprovisionner tous les jours.

Une vedette bien équipée

La vue sur l’avant est presque impossible, c’est le seul bémol des aménagements. En effet, seul le barreur et deux autres équipiers pourront s’asseoir en hauteur et observer ce qui se passe devant.

En prolongeant vers l’avant, on passe dans une coursive qui donne vers la cabine avant. Cette dernière est vraiment très vaste et très bien équipée. Le modèle que nous avons essayé était équipé de deux prises 220V et deux prises USB. La hauteur sous barrot est très correcte. On pourra tourner dans la cabine, à deux personnes sans problèmes. Une porte donne un accès direct à la salle de bain, avec eau chaude sous pression, évier et douche. Deux accès à cette salle de bain permettent aux occupants de l’autre cabine, faisant face à celle-ci, d’y accéder en toute discrétion. Les matériaux utilisés sont très classiques par rapport à ce que propose la plaisance aujourd’hui.

horizon_-_boat-plan

Pour conclure, cest essai m’a permit de découvrir un vrai bon bateau, moderne et de nouvelles opportunités de navigations et de découvertes.

Retrouvez plus d’infos sur le site de la société Le Boat.



Soyez le premier à commenter

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.