Nicolas Lunven, champion de France Elite de Course au Large

nicolas lunven

Nicolas Lunven clôture sa saison 2017 sur le circuit des Figaro Bénéteau 2 par une deuxième place sur la Douarnenez Fastnet Solo. Le navigateur, originaire de Vannes, remporte de ce fait le titre de Champion de France Elite de Course au Large décerné par la Fédération Française de Voile. 

Le skipper Generali a réalisé une année quasi sans-faute à bord de son monotype rouge en remportant la Solo Maître Coq aux Sables d’Olonne, La Solitaire Urgo Le Figaro pour la deuxième fois et le Tour de Bretagne à la voile avec Gildas Mahé. Ces victoires et cette régularité aux avant-postes sont une sacrée récompense pour le membre du pôle Finistère de course au large qui n’a pas cessé depuis 10 ans d’améliorer son niveau de jeu sur ce circuit si difficile. C’est la fin d’un cycle pour Nicolas qui va dès octobre et jusque juin 2018 embarquer à bord du voilier « Turn Tide on Plastic » de la Britannique Dee Cafari à l’occasion de la Volvo Ocean Race, tour du Monde en équipage et avec escale.

« La première partie en direction du Fastnet a été hyper intéressante avec beaucoup de jeu entre les concurrents. Malgré un départ un peu poussif, j’ai réussi à revenir dans le paquet de tête à la sortie de la baie de Douarnenez et ensuite j’étais plutôt en phase avec les éléments, j’étais dans les bons coups. Avant le passage du phare du Fastnet, la flotte s’est étirée et avec Charlie Dalin et Alexis Loison, nous avons conservé notre avance. La deuxième partie a été un peu longue. Comme depuis le début, nous étions au prés et Charlie avait une belle vitesse. Il est d’ailleurs revenu sur moi. Au final, je termine deuxième et remporte le titre de Champion de France. C’est super ! »

Une saison parfaite

« Comme je l’ai dit à plusieurs reprises cette année, il est difficile de rêver mieux. Cette saison a été fantastique pour moi et Generali. Ma deuxième victoire sur la Solitaire Urgo Le Figaro a été un moment fort, très fort. Je suis maintenant pour la première fois Champion de France Elite de course au large, une sacrée satisfaction. Cet objectif est venu assez tard dans ma saison car j’ai pour habitude de prendre les courses les unes après les autres sans avoir une vision globale du classement. »

Le circuit Figaro

« Cette dernière épreuve de la saison représente beaucoup de choses pour moi car c’est ma dernière en Figaro Bénéteau 2. Quand je regarde derrière moi, j’ai passé 10 années incroyables sur ce circuit avec des bons et des moments plus difficiles. Ces 10 années resteront graver dans ma carrière et elles ont été possible grâce à Generali. La pratique de la monotypie en Figaro Bénéteau 2 est passionnante. Le niveau est très élevé et il faut savoir se remettre en question continuellement afin de rester en haut du tableau. Je n’ai pas encore eu le temps de m’intéresser au Figaro Bénéteau 3 mais cela me titille ! »

Une superbe histoire avec Generali

« Mon histoire de navigateur est totalement liée à Generali qui me fait confiance depuis 2009. Tout au long de ces 8figaro generali ans, j’ai vécu de grandes choses avec eux, partagé de beaux moments de sports avec ma victoire sur la Solitaire 2017 et ce titre de Champion de France mais aussi vécu de beaux échanges avec les collaborateurs lors de navigation à bord du Figaro Generali ou lors de réunions avec la direction.  J’ai rencontré des personnes passionnantes, humaines et curieuses, je pense notamment à Marie-Christine Lanne et son équipe. Dans mes souvenirs, il y a également mes rencontres avec Zinedine Zidane et Jean-Louis Etienne ainsi que mes débuts avec les CGPI et ma première victoire sur la Solitaire en 2009. Je ne vais pas naviguer en 2018 sous les couleurs de Generali mais notre histoire se recroisera certainement à un moment donné. J’en suis persuadé. »

Autour du Monde

« Dee Cafari m’a proposé de la rejoindre sur la Volvo Ocean Race au poste de navigateur. C’était une proposition que je ne pouvais pas refuser. Le Tour du Monde en équipage est une épreuve sensationnelle et humaine que j’aime beaucoup. C’est un plaisir de participer une nouvelle fois à cette course internationale au sein d’un équipage jeune et mixte. Elle va me permettre de continuer ma progression, de faire un galop d’essai autour du monde et de vivre une aventure collective, moi le solitaire ! En parallèle, je vais continuer mes recherches de partenaires afin de m’aligner sur le prochain Vendée Globe. »



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire