La Normandy Channel Race 2018 partira de Caen

Les organisateurs de La Normandy Channel Race ont annoncé les grandes lignes de la course phare du circuit class40 2018. Cette 9éme édition partira de Caean, le 27 mai .

Lancée en 2010 sur une idée de Manfred Ramspacher, avec le soutien des collectivités locales la Normandy Channel Race s’est rapidement imposée comme une grande classique de la course au large en class40. La 9ème édition partira de Caen, le dimanche 27 mai 2018. Cette édition s’annonce particulièrement prometteuse, tant la Class40 fourmille de nouveaux projets, à quelques mois du 40ème de la Route du Rhum.  Ces monocoques de 12,18m se tailleront à nouveau la part du lion en termes de fréquentation.

Taillée pour les Class40 !

« La Class40 a besoin d’épreuves originales qui lui soient spécifiques » martèle Halvard Mabire, skipper du Class 40 Campagne de France et président de la Class40. « La Normandy Channel Race remplit toutes les qualités que nos coureurs demandent et apprécient ; un parcours attractif, au plus près des côtes de Cornouaille, d’Irlande et de Normandie, long d’ un petit millier de milles, soit environ 5 à 7 jours de course, en double, au contact et au sein d’une flotte de plus en plus homogène, Internationale, et qui laisse une importante place à la mixité… et où chaque nouveauté ne vient pas systématiquement écraser les unités plus anciennes… »

Vers une édition record ?

Pour la 9ème année consécutive, Caen et son bassin Saint Pierre accueilleront ainsi du 24 mai au 3 juin 2018 la crème d’une classe en plein développement, à l’international notamment. Si 24 unités étaient l’an passé présentes au rendez-vous ( et 27 en 2016 ), Manfred Ramspacher ambitionne légitimement un chiffre record pour l’opus 2018. Cette nouvelle année marquera en effet le 40 ème anniversaire de la Route du Rhum, et nombreux sont les projets en monocoque de 40 pieds, qui seront au printemps prochain désireux de lancer leur campagne en effectuant ce formidable galop d’essai qu’est la Normandy Channel race.

Les étrangers en raffolent !

Les succès répétés depuis la création de l’épreuve d’équipages étrangers comme Pablo Santurde et Fidel Turienzo (Talès II)  en 2016, et ce même Pablo Santurde associé à Phil Sharp (Imerys) en 2017 ont aiguisé les appétits des équipages  étrangers qui arrivent en masse, de Norvège aux Emirats,  dans cette classe aux budgets étudiés et raisonnables. Les projets Normands sont eux aussi bien présents, à la barre de bateaux récents en pleine évolution.

 

 



Soyez le premier à commenter

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.