Oman Sail prêt pour un nouveau Tour de France à la Voile

diam24 oman sail
photo Oman sail

Oman Sail se prépare à disputer un grande classique estivale avec de grandes ambitions, le Tour de France à la Voile.

« Le Tour est à la fois un sprint et un marathon. C’est un mix des deux et c’est ce qui fait qu’il est si difficile à gagner » explique le co-skipper, Thierry Douillard. « Il y a des courses en stades nautiques et il y a aussi de longues régates. Tous les deux jours, on dispute un parcours côtier de 20 à 60 milles (40 à 120 km, ndr). Ensuite, il faut démonter le bateau, aller à l’étape suivante et le remonter pendant la nuit pour courir à nouveau le lendemain. C’est assez intense ! »

L’année dernière, le team omanais a réussi à réaliser une impressionnante cinquième place. Cette année, l’équipage est encore plus expérimenté et peut convoiter une place sur le podium. La star française Thierry Douillard est le co-skipper, au même titre que le marin britannique Stevie Morrisson, à la barre. Ils sont secondés par les Omanais Ali Al Balushi et Abdulhaman Al Mashari. Mathieu Richard, ex numéro 1 mondial de match racing et quatre fois vainqueur du Tour de France à la Voile est lui aussi à bord en tant que navigateur et tacticien.

« Nous n’avons pas une équipe énorme mais nous avons une très bonne équipe » explique Thierry Douillard. « Nous avons une équipe à terre et l’équipe navigante avec cinq membres. Comme c’est un long évènement, nous faisons des rotations. Ça tourne entre Ali et Abdul et entre Stevie, moi et Mathieu. Donc ceux qui ne naviguent pas sont toujours là pour donner un coup de main.

La saison 2017 d’Oman Sail a bien débuté avec une première victoire sur le Grand Prix de Pornichet. Deux semaines plus tard, l’équipage s’est hissé à la cinquième place du Spi Ouest France avant de renouveler avec un podium lors du Grand Prix Guyader à Douarnenez.

« Les entraînements ont payés et nous sommes prêts » explique Ali Al Balushi. « L’équipage a progressé depuis l’année dernière, ça a été un vrai bond en avant. Nous avons eu de bons résultats avec deux podiums, dont une victoire et quand on termine cinquième, on sait pourquoi. Tout le monde est très concentré et nous sommes contents d’être ensemble pendant un mois entier » poursuit l’équipier.

Le format de course a été modifié cette année et, lors des courses en stades nautiques, la flotte est divisée en deux. Après quatre à six courses, les quatre premiers équipages de chaque groupe passent en « super finale ».

Le Tour débute avec les premiers actes, à Dunkerque, Fécamp et Jullouville avant de rejoindre l’Ouest de la France avec les étapes d’Arzon et des Sables d’Olonne. Ensuite, la flotte se rend en Méditerranée et passe à Roses en Espagne avant de se rendre à Port Camargue, Marseille et Nice.

Le Team Oman Sail peut s’attendre à une rude concurrence de la part d’équipages comme Fondation FDJ, Team SFS, Beijaflore Sailing et les vainqueurs de la dernière édition : Team Lorina Limonade – Golfe du Morbihan.



1 Rétrolien / Ping

  1. Tour de France à la Voile. Le Team SFS en son jardin - Mers & Bateaux

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.