Pourquoi passer son permis bateau, pour naviguer sur un voilier ?

La navigation, sur un voilier, n’est soumise à aucun contrôle de connaissances ou d’aptitudes particulières. Tous les particuliers peuvent donc naviguer sur un voilier sans avoir passé le permis bateau. Mais passer ce permis ne serait-il pas une bonne idée pour les voileux ?

La mer est un monde de liberté. Ce monde de liberté, d’aventure sans autre contrainte que la nature est étroitement liée au monde la voile. Et cette liberté est accessible à tous, quel que soit le budget. Cette philosophie s’accompagne d’une grande souplesse pour accéder à ce monde de la voile. L’un de ces points fort est l’absence d’obligation d’être titulaire du permis bateau. Je parle bien du permis côtier. Cela signifie que n’importe qui peut acheter, ou louer un voilier et prendre la mer.

Bon, dans les faits, ce n’est pas si simple que cela, je vous l’accorde. Sans connaissances particulières, le simple fait de sortir du port deviendra une vraie galère… alors je ne vous parle pas du reste. Cependant, j’ai croisé des marins qui avaient traversé l’Atlantique quelques mois après avoir acheté un bateau, est sans grandes connaissances, ni expérience.

Naviguer une semaine par an suffit-il pour connaître la mer ?

La grande question, qui revient régulièrement, est :

«  Pourquoi le permis est obligatoire pour les bateaux à moteur et par les voiliers ? »

Au risque d’énerver beaucoup d‘entre nous, je ne trouve pas la question si ridicule. Je tiens à préciser que, moi-même, je ne possède pas le permis bateau. Cependant, si nous regardons les choses en face, qui navigue le plus ? Sans avoir de statistiques à portée de main, je pense que les propriétaires de bateaux à moteur naviguent plus que les voileux, enfin que certains voileux. Les propriétaires de semi-rigides et pêche-promenades, par exemple, naviguent souvent plus de 8 mois dans l’année. Alors que nombre de voiliers ne sortent que quelques semaines, voire jours par an. Dans ce cas, est-il illogique de penser que les premiers ont plus d’expériences que les derniers ?

Dans le même temps, sans vouloir juger qui que ce soit, penser que nous connaissons la réglementation maritime et les voiliers lorsque nous louons un voilier deux fois par an me semble un peu présomptueux.

Enfin, le nombre de sortie des bénévoles de la SNSM, tous les été, nous montre que nous ne sommes pas encore irréprochables, en navigation.

Alors, dans ce cas, un stage permis bateau , pour naviguer en voilier serait-il si illogique ?

Le permis bateau pour utiliser sa VHF

Le deuxième point qui me fait penser que le permis bateau n’est pas une si mauvais idée pour les voileux est moins polémique. En effet, la réglementation sur la VHF permet de s’équiper une VHF portable sans examens particuliers. Cependant, dès que vous voulez utiliser une VHF fixe ou une VHF portable ASN, vous devez passer le CRR, certificat Restreint de Radiotéléphonie.

Mais la réglementation précise quelque chose de très intéressant. En effet, si vous passez votre permis côtier, vous n’avez pas besoin de passer le CRR. L’examen inclus, maintenant, des questions relatives à l’utilisation de la VHF. Notons tout de même que le CRR reste obligatoire pour les eaux internationales, je pense à nos amis de la Manche, par exemple.

J’estime donc que ce deuxième point est en faveur du permis bateau. Sachant que nous sommes quelques-uns à utiliser une VHF fixe sans avoir le CRR, n’est-ce pas ?

La réglementation dans les différents pays d’Europe

Enfin, le troisième point concerne tous les plaisanciers qui louent des voiliers régulièrement. Si nous avons vu que nous n’avions pas besoin de permis pour naviguer en voilier, en France, ce n’est pas le cas dans tous les pays d’Europe. En effet, le droit maritime précise que c’est le pays d’immatriculation du bateau qui stipule le statut juridique.

Cela signifie que si vous naviguez à l’étranger, avec votre bateau, vous dépendez du droit français. Cependant, si vous louez un bateau dans un autre pays, vous dépendrez du droit du pays ou se trouve la base de location. Et la réglementation sur le permis bateau n’est pas la même dans tous les pays. Voici quelques exemples :

  • Grèce : Permis obligatoire
  • Italie : Permis obligatoire au-delà de 6 miles d’un abri
  • Croatie : Permis obligatoire
  • Espagne : Permis obligatoire
  • Allemagne : Non obligatoire
  • Pays bas : Non obligatoire pour les voiliers de moins de 15 mètres
  • Grande Bretagne : Non obligatoire

Alors si vous naviguer régulièrement en Méditerranée, par exemple, passer votre permis n’est pas une mauvaise idée.

Voilà, maintenant, à vous de voir.

9 réflexions au sujet de “Pourquoi passer son permis bateau, pour naviguer sur un voilier ?”

  1. Bonjour.
    Propriétaire d un semi rigide motorisé par un petit 50 ch, j abonde dans le sens que chaque capitaine d embarcation quelle quelle soit devrais passer un permis. Déjà connaitre les règles de barre. il m est déjà arrivé de changer de route en étant prioritaire pour éviter l éperonnage, et aussi connaitre le savoir « vivre et le savoir faire » marin.

    Répondre
  2. Bonjour,
    Les règles de courtoisie en matières de savoir-faire maritime permettent de naviguer depuis la nuit des temps. La responsabilité de chacun devant lui-même, les autres et les éléments, sont le sens même de l’existence. La réponse aux faiblesses qui nous guettent telles que présomption, avaries, guigne, tempêtes et j’en passe, ne doit pas être le prétexte à l’oukase. La proposition de formations, la possibilité de passer des permis, les sites et les magasines, sont des réponses en elles-même.
    L’obligation d’être diplômé quand on est un professionnel ou d’assurer son bateau ainsi que le service-public (SNSM) sont pour moi la bonne mesure en matière d’us de navigation.
    Bonnes fêtes à tous.
    J-Michel

    Répondre
  3. pas de permis en allemagne:
    a part que 99% des loueurs vont vous demander le permis surtout si vous etes etrangers. y compris pour louer un simple deriveur sur un lac.

    bref il faut voir la france comme une exception sur ce point. Et honnetement, le niveau technique du skipper francais moyen est plutot au dessus de la moyenne.

    Répondre
  4. Bonsoir à toutes et tous.

    Tout d’abord un petit rappel historique qui crèvera l’abcès entre les moteur et les voileux.
    Depuis la nuit des temps, le marin était fils de marin et apprenait la mer très tôt en naviguant avec son père. Quand il devenait Capitaine ou maître de bord, il connaissait la mer, sa zone de navigation, et s’il naviguait plus loin, la lecture des cartes ou le moyen de ne pas se faire piéger.
    Ensuite sont arrivés les moteurs.
    Ceux ci étaient peu fiables et nécessitaient que le responsable du bateau soit un mécanicien, pas obligatoirement un fils de marin. D’où la nécessite d’un permis afin de compenser ce manque de connaissances de base.
    Ca, c’est l’origine de cette « ségrégation ».
    Pourquoi ne rien avoir changé depuis ? Seuls les politiques qui créent les lois peuvent répondre.
    Et encore …

    Je suis voileux depuis mon enfance. jamais conduit un moteur en dehors de mon annexe (de mémoire) et pourtant j’ai passé mon permis hauturier vers 35 ans, quand je suis passé à la navigation de croisière diurne.
    Si ce n’était pas techniquement indispensable avec mon expérience, j’y ai appris de nombreuses petites choses et surtout corrigé certaines mauvaises habitudes.
    J’ai d’autre part rencontré dans mes nav. nombre de cas surprenants: le plus marquant: un bateau de 5 à 6m00 équipé d’un mat mais navigant au moteur (pas vu de voiles à bord), dans le brouillard, avec des petits enfants à bord me demander comment rentrer à Granville.
    Je lui donne cap et distance en NM. Il me demande de traduire en km et de lui montrer la direction à la main, puis il remet la puissance moteur et repart. Cas désespéré, certes, mais réel.
    Voilier, donc sans permis …..

    Répondre
  5. Je pense que le permis ne sert à rien quand on navigue 15 jours par an. Ce n’est que la pratique qui compte. Pour ce qui est du respect des règles, cela relève de l’éducation. Le permis ne sert qu’à pouvoir l’enlever et le rendre après des examens payant.
    Quelqu’un qui a son permis voiture et qui ne conduit jamais est en règle et est un danger.
    Il vaudrait mieux devoir prouver des heures de navigation par journal de bord ou autre, mais arrêtons de tout vouloir réguler.
    Je navigue depuis plus de 40 ans en mer, transaté, régaté et j’en ai vu des « couillons ».

    Répondre

Répondre à JEF Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.