Passmoilcric, ou la transat expliquée à tous dans un récit passionnant

Quand un jeune couple décide de partir vers les Antilles sur un Dehler 34, il nous ramène une magnifique histoire et un véritable guide pratique.

Les candidats au grand départ, en voilier, sont de plus en plus nombreux. La première route à laquelle on pense est généralement la transatlantique. Quand Marjo et Clément se décident à traverser l’Atlantique, ils sont surtout habitués à tirer des bords entre 3 bouées. Leur aventure, qui reprend le récit de leur blog, est sans doute le meilleur livre de l’année pour moi. Récit d’une aventure en toute modestie, franchise et tellement riche d’informations.

Entre préparation et découvertes

Marjo et Clément décident d’embarquer pour la grande aventure du voyage en bateau. Ils partent pour un parcours assez classique. Le couple partira du Havre, direction les Antilles en longeant le Portugal, les côtes africaines puis traverseront l’Atlantique via le Cap Vert. Ce qui est moins classique, c’est le bateau. Le jeune couple décide d’embarqué sur un Dehler 34, une carène de half tonner, plus connu pour ses capacités à remonter au vent que pour sa stabilité, sur une transat. Leur passion pour la régate y est surement pour quelque chose.

Ce récit, faisant suite à leur blog, nous emmène donc vers un voyage que nombre d’entre nous ne fait qu’en rêve ( j’en fais partie). De la préparation du bateau, à la préparation de l’équipage, à l’armement, en passant par les premières nuits blanches dans le Golfe de Gascogne et les premiers déboires, ce récit est passionnant. Par la suite, nos deux amoureux nous emmènent vers des destinations de rêves, pleines de rencontre, sur l’eau et à terre, et de découvertes.

Un véritable guide pour les candidats au grand départ

Au delà du récit de leur voyage, ce livre est un vrai petit guide pour les candidats au grand départ. En effet, leurs auteurs ont l’intelligence de vouloir sortir du récit personnel. Au fil des pages, Clément nous fait partager ses découvertes, ces astuces, ses soucis.

Chaque escale est l’occasion de nous parler des aspects de la navigation, de ce qui a tenu, ou pas, sur le bateau. On apprend, par exemple, quelques principes de navigations, au large du Portugal. Ce livre est aussi une mine d’or sur l’équipement du bateau. Là encore, l’équipage nous partage les réussites et les déconvenues. Le plus intéressant, dans ces lignes, est que Clément est capable de démocratiser la transat. Il n’écrit jamais comme un technicien, mais toujours avec beaucoup de modestie et de recul, ce qui est rare dans la plaisance.

Enfin, le livre se termine par un rapport complet de cette année de navigation, jusqu’au budget.

Entretien:

Referiez vous le même choix de bateau? Quels sont les avantages de ce type de voilier?

Oui sans hésiter. En couple, pas besoin d’un voilier très volumineux. Les avantages : plaisir de navigation à la voile, vitesse (donc sécurité), peu de moteur/bruit, facilité de manœuvre (un bateau léger s’arrête à la main au ponton, va vite sans nécessiter d’être très toilé, peu physique). Seul réel inconvénient: très toilé derrière (GV très grande par rapport au voiles d’avant), le bateau est peu adapté à naviguer plein vent arrière sans spi en transat (ça roule!).

Quel est votre meilleur souvenir (escale et/ou navigation)?


Le Cap Vert, un archipel vraiment spécial à tous points de vue. En nav, la transat retour (Bermudes/Acores) : redoutée, elle s’est globalement bien passée, pas de moteur, du spi, pas de roulis, et seulement 2 gros fronts à négocier.

Que feriez vous différemment si vous pensiez repartir?

On irait plus loin, plus longtemps !! J’ajouterais également un émetteur AIS, devenu abordable désormais.

Enfin, ce voyage a t il changé votre façon de voir votre quotidien, votre environnement?

Difficile de faire une réponse courte, mais oui, certainement. Plus de recul sur notre mode de vie, plus de conscience écologique.

Bref, vous avez compris, mon coup de coeur de l’année. A lire et placer dans votre bibliothèque, à côté du Silence des Albatros, d’Eric Beauvilain et Convoyage à la voile, de Bruno Amiet.

Ce livre est disponible en ligne ici.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

tristique porta. mattis id, felis ultricies odio commodo ut ipsum