Les points à vérifier avant la mise à l’eau du bateau

L’heure de remettre à l’eau le bateau arrive. C’est aussi le bon moment pour vérifier l’état de ce dernier avant d’aller naviguer.

Si le plaisir de naviguer sur son bateau est indéniable, celui de bricoler, entretenir et nettoyer l’est tout autant. Si si, reconnaissons le… C’est le moment qui annonce les premières sorties, les premières ballades, croisières voir plus.

Si un bon nettoyage, lors de l’hivernage, permet de repérer tous les points critiques du bateau et de repérer les pièces à changer, le printemps est le moment de mettre les mains dans le cambouis et la poussière.

Les œuvres vives

Contrôler et réparer les petits bobos de la coque est un impératif. Une fois le bateau mis à l’eau, il est trop tard. En plus du carénage, vérifiez les pièces de fixation du safran, contrôlez éventuellement la dérive, vérifiez l’axe de cette dernière. Avant de passer l’antifouling, décapez bien la coque afin d’enlever les couches précédentes et nettoyez bien l’intérieur des passes coques.

Les œuvres mortes

C’est le moment idéal pour réparer les petits chocs de la coque. Repérez bien les éventuelles rayures sur celle-ci et réparez les plus grosses rainures, notamment sur la proue et à la poupe du bateau. Les plages arrières peuvent subir quelques chocs (annexes,…).

Le pont

Là aussi, en général, il y a du boulot. Il peut y avoir des chocs et du gel coat à reprendre suite à la chute d’objet, d’un tangon, d’une manivelle,… Contrôler tout l’accastillage du bateau. Si des poulies sont à changer, remplacez les par des neuves, ne piochez pas dans votre réserves. Une poulie doit être adaptée à son usage et ne pas casser pendant la saison. Cela peut être dangereux pour le bateau…et l’équipage. Lubrifiez toutes les pièces d’accastillage.

Contrôlez aussi les filières, les balcons et les épontilles.

Le gréement

L’avant saison est aussi l’occasion de s’intéresser au gréement. Contrôler le mat, les barres de flèche et l’état du gréement voiliergréement ne réduira pas le risque de démâtage à 0 mais permettra d’anticiper bien des casses. Vérifiez bien les réas, les fixations des câbles et la tension.

Le gréement courant n’est pas à négliger. Là aussi, une casse d’une drisse ou d’une écoute peut avoir des conséquences dommageables en croisière. Pensez à remplacer les bouts usagers et à laver les autres…à la machine à laver. Ils retrouveront leur souplesse et c’est tellement plus beau que des bouts verts.

Dans le même temps, faites un contrôle des voiles (lattes, œillets, fixations, ralingue, coutures,…).

Le moteur

Le moteur…nous l’aimons tous. Nous l’aimons tellement que nous devons bien nous en occuper avant de naviguer pour bien l’oublier. Vous devez faire les vidanges, remplacer les filtres, vérifier le système de refroidissement. Si votre gazole est resté tout l’hiver dans le réservoir et qu’il n’était pas plein, verser un produit dans ce dernier qui nettoiera le circuit. Pensez à changer, si nécessaire, la courroie, turbine, crépine,… Anticipez les pièces à changer, n’attendez pas qu’elles lâchent. Jetez aussi un œil sur l’état de la batterie…

A l’intérieur

La sortie d’hivernage est l’occasion d‘un grand nettoyage à l’intérieur. Pour les voiliers non contre moulés…c’est le top. Soulevez tous les fonds de cale, nettoyez les et vérifiez l’état des varangues, boulons,…Vous verrez, en plus, si vous avez une fuite de liquide (vache à eau, huile moteur,…). Profitez en pour vérifiez si vos hublots sont étanches et si vous n’avez pas d’infiltrations au niveau des reprises de cadènes, des pieds de chandeliers,…

Check up équipement

Après tout ceci, il ne vous reste plus qu’à contrôler votre équipement. Contrôler votre équipement électronique, votre armement de sécurité, les dates des fusées, vos cartes, …

Vous pensez que j’ai oublié quelque chose? Dites le en commentaire en rajoutant du boulot à l’entretien du bateau…



2 Commentaires

Laisser un commentaire