Au près. Régler son voilier avant de réduire la toile

voilier au près

Le près est, sans doute, l’allure la plus grisante sous voile. Quand le vent monte, avant de prendre un ris, quelques réglages permettent de conserver cap et vitesse.

Que se soit en rvoilier avec un riségate ou en croisière, le près est une allure qui demande réglage et concentration. Mais quel plaisir de remonter au vent avec cette sensation de vitesse. Quel plaisir de couper les vagues. Quel plaisir de sentir le vent sur le visage et de tenir la barre avec douceur jusqu’au moment ou…le bateau gite de trop, la barre devient dure, le bateau part au lofe….

Quand le vent monte et que le bateau commence à passer sur sa barre et part trop à la gite, la navigation devient vite désagréable, surtout en croisière. Le premier réflexe est de réduire la toile, de prendre un ris dans la grand voile ou de rouler la voile d’avant. Mais avant d’en arriver là, certains réglages vont permettre de conserver toute la toile en rendant la navigation plus facile et en conservant toutes les capacités du bateau. Nous resterons ici sur les bases du réglage en imaginant une mer peu formée. En effet, nous allons voir ci dessous, que le but est de réduire la puissance des voiles pour que le bateau garde un certain équilibre. Si la mer est formée, nous serons dans l’obligation de conserver de la puissance pour passer les vagues. On jouera donc avec le creux de la grand voile, entre autre. mais on verra cela plus tard.

Aplatir les voiles

Les premiers réglages à effectuer vont consister à aplatir les voiles pour réduire la puissance de celles-ci. Pour cela, la manœuvre consiste à reprendre les tensions des drisses de grand voile et de voiles réglées pour le prèsgénois ainsi que la tension de la bordure de grand voile. Il sera aussi nécessaire de reculer le point de tire du génois.

Réduire la puissance

Pour réduire encore la puissance, il restera encore d’autres possibilités. Cela sera possible en choquant le chariot de grand voile, voir les écoutes, tout en reprenant du hale bas. Un autre réglage consiste à larguer le hale bas de bôme. Cela va libérer l’air dans les hauteurs et réduire la puissance.

Enfin, quand c’est possible, il faudra reprendre, autant que possible, le pataras, afin de cintrer le mât.

Pour conclure, ceci est la base du réglage des voiles. Pour aller plus loin, rien de mieux que la pratique. Naviguez dans toutes les situations avec votre bateau, pratiquez la régate, la meilleure école…et quitter votre écran pour échanger sur les pontons… Et vous quel réglage faites vous?



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire