Record de vitesse pour le duo Ian Lipinski et Adrien Hardy, sur Crédit Mutuel

Les deux skippers du Class40 Crédit Mutuel, Ian Lipinski et Adrien Hardy, ont battu le record de vitesse sur 24 heures, sur la Transat Jacques Vabre.

Ian Lipinski et Adrien Hardy dominent la transat Jacques Vabre, en Class40. Après avoir choisi une option différente de la flotte, ils descendent vers le sud comme une luge, sur leur plan David Raison. Ils en profitent pour battre le record de vitesse, sur 24 heures, en Class40. Le duo a parcouru plus de 415 milles sur 24 heures.

« Ca va assez vite ! Nous avons même un peu hâte que ça ralentisse, mais on est super contents. Le bateau avance tout seul, on a trouvé la bonne voilure… On se déplace à quatre pattes, ça bouge beaucoup, on essaie de ne pas se blesser. Ca mouille un peu sur le pont, mais je pense que ça n’a rien à voir avec les copains de derrière. Chacun barre une heure par jour seulement, c’est la première fois que l’on barrait depuis longtemps d’ailleurs… », expliquait Ian Lipinski, skipper du Class40 Crédit Mutuel.

Ian Lipinski à l’occasion de marquer un coup de maitre. Après avoir dominé la Class Mini pendant plusieurs années, remportant la Mini-Transat à deux reprises, il pourrait bien mettre la pression sur la Class40. Avec David Raison, ces deux là forment un tandem monstrueux qui pourrait bien dominer la class avec ce nouveau bateau à étrave ronde, dite Scow.

En approche du Pot au Noir

La tête de flotte des Class40 est en train de doubler l’archipel du Cap Vert. Les concurrents bénéficient toujours d’un flux d’alizé soutenu de plus de 20 nœuds leur permettant de flirter avec des vitesses moyennes de plus de 15 nœuds. A ce rythme, ils devraient entrer la nuit prochaine dans la « zone de turbulences intertropicales » du Pot au Noir.

Le rythme et l’ambiance vont alors changer radicalement. Un regroupement est à prévoir… Ce sera à celui qui saura se frayer le chemin le plus court vers le sud au cœur de ces calmes ponctués de grains. « Pour le Pot au Noir, on n’a pas encore étudié, on regarde où passent les IMOCA et on a un œil sur les fichiers Grib (fichiers de données météo, ndlr) », expliquait le skipper Crédit Mutuel ce matin.

CLASS 40 CREDIT MUTUEL - IAN LIPINSKI - ADRIEN HARDY
Banque image Jacques VABRE du CLASS 40 CREDIT MUTUEL – LIPINSKI – HARDY


Le rythme et l’ambiance vont alors changer radicalement. Un regroupement est à prévoir… Ce sera à celui qui saura se frayer le chemin le plus court vers le sud au cœur de ces calmes ponctués de grains. « Pour le Pot au Noir, on n’a pas encore étudié, on regarde où passent les IMOCA et on a un œil sur les fichiers Grib (fichiers de données météo, ndlr) », expliquait le skipper Crédit Mutuel ce matin.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

diam elit. ut efficitur. Nullam leo.