Le retraitement des fusées de détresse

coffret-fusées-de-détresse
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Les feux et fusées de détresse périmées ne peuvent être conservées. Comment s’en débarrasser et les retraiter?

Plus de 350000 feux et fusées de détresse arrivent en fin de vie tous les ans, soit 100 tonnes de déchets. Depuis 2013, les revendeurs sont dans l’obligation de reprendre les feux et fusées de détresse périmées. La Fédération des Industries Nautiques a créé d’une filière de collecte, afin d’éliminer et recycler ces déchets, dans le respect de l’environnement, l’APER-PYRO.

Jusqu’ici, aucune solution officielle et responsable n’était proposée au plaisancier. Soit il stockait chez lui, à ses risques et périls, ses fusées parachute, feux à main et autres fumigènes périmés – puisque tout propriétaire de bateau doit renouveler son équipement tous les trois ans.

Création de l’Aper Pyro.

Pour faire bouger les choses, la FIN a décidé de s’impliquer activement dans la création d’une filière nationale, permettant de regrouper toute la profession et d’apporter aux plaisanciers des solutions pratiques, gratuites et faciles pour se débarrasser de leur pyrotechnie périmée..

Cela passe par la création d’un éco-organisme, sur le modèle de l’APER (Association pour une plaisance responsable) qui avait été initiée par la FIN pour répondre au problème de déconstruction des bateaux en fin de vie.

Un seul éco-organisme, Eco-DDS, avait jusqu’à présent été agréé pour la filière des produits chimiques ménagers (également appelés “déchets diffus spécifiques”, DDS),  mais cet agrément ne couvrait ni les produits pyrotechniques, ni les extincteurs.

Environnement réglementaire.

Les distributeurs d’articles pyrotechniques étaient déjà autorisés à  reprendre ces derniers dans le cadre d’un nouvel achat (avec une marge supplémentaire de 10%). Depuis 2016, ces vendeurs d’équipement pour bateau sont dans l’obligation de disposer d’un point de collecte. Celui-ci est un simple espace de stockage, les produits ayant généralement des dimensions de l’ordre de 30 cm de longueur, et un diamètre max de 5 cm.

Les points de collectes, qui sont également les points de ventes (shipchandlers) doivent répondre à des exigences précises pour pouvoir récupérer et stocker les produits périmés rapportés par les plaisanciers lors de l’achat de produits neufs. Le type de stockage (caisses grillagées et cartons certifiés), les quantités autorisées, la manipulation, l’accès aux zones dédiées… doivent être conformes à la réglementation.

 

 



Ronan Yhuel
A propos Ronan 592 Articles
responsable de la publication de ce site. plaisancier du dimanche assumé, amoureux de la mer, de nos côtes et des voiliers.

1 Rétrolien / Ping

  1. Les magasins d'accastillage bretons récupèrent vos fusées périmées - Mers & Bateaux

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.