La Solitaire Urgo Le Figaro ne partira pas de Deauville

Après de nombreux échanges initiés en mai dernier, la Ville de Deauville et OC Sport ont décidé de renoncer à faire partir la Solitaire Urgo Le Figaro 2018 du Bassin Morny. Une évolution souhaitée du Championnat de course au large en est la raison.

En 2018, le Championnat de France Elite de course au large évolue. S’il comprenait jusqu’à présent 3 épreuves officielles courues en solitaire sur la classe Figaro Bénéteau, il intègre désormais d’autres courses et notamment la transat AG2R La Mondiale qui se dispute en double. Conséquence : un calendrier de courses bousculé et plus étalé qui recale le départ de la Solitaire Urgo en août afin de laisser aux skippers la possibilité de réaliser l’ensemble des courses du Championnat.

Un mois d’aout chargé

A Deauville, ce même mois d’août est un mois très fort sur le plan événementiel, entre festival de musique, courses hippiques, grandes compétitions internationales équestres (polo et CSO, ouverture du Festival du Cinéma Américain). Un mois dense qui met les projecteurs sur Deauville et ne laisse pas de place – tant en terme d’hébergement que de capacité d’accueil dans la ville – pour une autre manifestation de grande envergure. Programmer la Solitaire en août n’aurait pas permis d’atteindre les objectifs médiatiques et économiques – touristiques et partenariaux – liés à l’événement. Par ailleurs, tout un volet éducatif autour de la découverte de la voile à destination des scolaires n’aurait pu être envisagé à cette période de l’année.
La Solitaire et son village manqueront pour cette année à Deauville, étape incontournable sur la Manche pour tous les marins.

C’était le bon moment pour changer

Pour Mathieu Sarrot, organisateur de la Solitaire, le changement de juin à août, opéré par la Fédération Française de Voile et OC Sport tombe bien dans une année qui sera par ailleurs marquée par un raz-de-marée médiatique du au Mondial de football (14 juin – 15 juillet). Les retombées médiatiques de la Solitaire Urgo Le Figaro ont été estimées à 25 millions d’euros lors de la 48e édition de la course.



Soyez le premier à commenter

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.