Solitaire Urgo le Figaro, un sacré anniversaire

figaros-beneteau-3-a-nantes
Alexis Courcoux
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le départ de La 50ème Solitaire Urgo Le Figaro sera donné le 2 juin. Une édition déjà exceptionnelle.

Les Figaros 3 sont tous arrivés à Nantes pour le départ de la 50ème Solitaire Urgo Le Figaro. Ils seront 47 skippers à s’élancer pour 2115 miles, en 4 étapes, 47 skippers qui rêvent du Graal de la course au large. Cependant, plus que les années précédentes, la bataille sera rude, tant le niveau est élevé et ce nouveau Bénéteau Figaro peu apprivoisé.

Un plateau historique

Ils seront 47 skippers à prendre le départ de cette 50ème édition de La Solitaire URGO Le Figaro. Deux figaristes ont été obligé de se désister, par manque de financement. Il s’agit de Julien Villon et d’André Morante-Perez.

Pour les autres, cette une magnifique édition qui se prépare. En effet, le plateau est exceptionnel. Parmi les skippers qui prendront le départ, on retrouve des légendes comme Loïck Peyron, Alain Gautier, Michel Desjoyeaux. Ces Messieurs seront face aux meilleurs coureurs du circuit Imoca dont Jérémie Béyou, Yann Éliès, Armel Le Cléac’h. Et pour couronner le tout, les meilleurs figaristes du circuit seront là, comme Adrien Hardy, Pierre Leboucher, Thomas Ruyant

Les étrangers seront aussi présent, comme la Suisse Justine Mettraux (Teamwork), les Britanniques Alan Roberts (Seacat Services) et Will Harris (Hive Energy), l’Irlandaise Joan Mulloy (Believe in Grace-Businesspost.ie) et son compatriote Tom Dolan (Smurfit Kappa), le néo-Zélandais Conrad Colman (Ethical Power) et l’Italien Alberto Bona (Sebago).

Entre mers celtiques et nordiques

Ainsi, la première étape de La Solitaire URGO Le Figaro partira sous le pont de Saint-Nazaire, le dimanche 2 juin. La flotte prendra la direction du port irlandais de Kinsale, l’escale la plus mythique de cette course en solitaire pour la vingtième fois. Un tracé de plus de 550 milles.

Le dimanche 9 juin, c’est par une remontée de la mer d’Irlande que débute ce marathon de plus de 630 milles vers l’île de Man avant une longue descente le long du pays de Galles, un passage entre Land’s End et les Scilly, pour finir par une traversée de la Manche en direction de Roscoff.

Ensuite, les solitaires vont entamer le dimanche 16 juin, un parcours semi-hauturier de 460 milles environ qui permettra de jouer avec les courants de la pointe Bretagne (Four, Sein, Fromveur), puis de la Manche avec le contournement du brise-lames de Plymouth, les îles anglo-normandes et retour par Granville.

Enfin, c’est une double traversée de la Manche qui attend les coureurs pour clôturer cette cinquantième édition de La Solitaire URGO Le Figaro. En partant de Roscoff le samedi 22 juin, les solitaires vont devoir parer Land’s End via une bouée devant Portsall, puis longer les côtes anglaises jusqu’a sud Owers à l’est de l’ile De Wight, avant de descendre vers Barfleur pour une arrivée prévue vers le mercredi 26 juin à Dieppe.



Ronan Yhuel
A propos Ronan 540 Articles
responsable de la publication de ce site. plaisancier du dimanche assumé, amoureux de la mer, de nos côtes et des voiliers.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.