Les vainqueurs de la transat Jacques Vabre 2017

Thomas Coville et Jean Luc Nélias, sur leur trimaran Sodebo, ont franchi la ligne d’arrivée de la Transat Jacques Vabre, en vainqueurs de la catégorie Ultimes.

Thomas Coville et Jean Luc Nélias sont les grands vainqueurs de cette transat Jacques Vabre. Les deux skippers ont mis 7 jours 22h 7mn et 27s pour parcourir les 4742 milles depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 24,94 nœuds. On attendait le trimaran de Edmont De Rothschild, ce multicoque à foils de dernière génération, mais c’est Sodebo qui a été le plus rapide. Ce trimaran de 31 mètres, construit en 2014, par Multiplast et dessiné par le cabinet VPLP va sans doute devenir, tout comme son skipper, un monument de la course au large.

Sodebo, un trimaran de légende

En effet, face au trimaran à foils dernier-cri Maxi Edmond de Rothschild, cette Route du Café ne s’annonçait pastrimaran sodebo simple pour Sodebo Ultim’. « Ce sera la bataille de deux générations de trimarans » annonçait Thomas Coville au Havre. En position de chasseurs dans la Manche, le golfe de Gascogne et jusqu’après Les Canaries, Coville et Nélias prendront les commandes de ce duel atlantique le jeudi 9 novembre au matin par le travers de l’archipel du Cap Vert. Chassé, sérieusement menacé (moins de 2 milles d’écart samedi dernier dans le Pot au noir !) par le tandem Josse/Rouxel, Sodebo Ultim’ a su parfaitement gérer les paramètres météo et jouer les meilleures trajectoires. C’est la victoire d’un bateau éprouvé et d’un équipage soudé qui clôture une année exceptionnelle pour le team Sodebo !

Thomas Coville, un homme de record

En 12 mois, Thomas Coville a changé d’envergure. Si tout le monde savait que c’était un grand marin, le public le sait maintenant à son tour. En 12 mois le navigateur aure battu le Tour du Monde en Solitaire, avant de battre le record de traversée de l’Atlantique Nord en solitaire. Avec cette victoire, il nous montre qu’il n’est pas qu’un homme de record, mais qu’il aime aussi les duels.

Jean Luc Nélias, le cartésien

Jean-Luc Nélias est un cartésien tourné vers la performance aussi bien en mer qu’à terre. Le Finistérien navigue depuis 30 ans sur tous les supports, monocoques ou multicoques, en Grands Prix comme autour du monde. Routeur de Franck Cammas lors de sa Route du Rhum victorieuse de 2010, Jean-Luc a aussi remporté la Volvo Ocean Race 2011-2012 avec le skipper de Groupama et…Thomas Coville. Depuis, le skipper de Sodebo s’appuie sur son expertise complète pour l’accompagner dans sa préparation et ses chasses aux records. Routeur à terre, il étudie la météo et détermine la route la plus rapide derrière son ordinateur. En décembre dernier, grâce à son routage, Thomas établit un exploit : le tour du monde en 49 jours et 3h. Cet été, chacun au même poste et Sodebo Ultim’ réalisait une traversée express l’Atlantique Nord en 4 jours et 11h.

Jean-Pierre Dick et Yann Eliès, vainqueurs en Imoca

Winner in Imoca category for St Michel - Virbac, skippers Jean-Pierre Dick and Yann Elies, in 13d 7h 36mn 46s, during arrivals of the duo sailing race Transat Jacques Vabre 2017 from Le Havre (FRA) to Salvador de Bahia (BRA), on November 18th, 2017 -
Photo Jean-Marie Liot / ALeA / TJV17

Jean Pierre Dick et Yann Elies, sur leur Imoca  viennent de franchire la ligne d’arrivée de la Transat Jacques Vabre en vainqueurs.

Ce samedi 18 novembre, à 21h 11mn 46s, Jean-Pierre Dick et Yann Eliès ont franchi la ligne d’arrivée de la 13e édition de la Transat Jacques Vabre en première position de la catégorie Imoca. Le duo aura mis 13 jours 07h 36mn et 46s pour parcourir les 4 350 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 13,63 nœuds, mais il a réellement parcouru 4652 milles à 14,55 nœuds.

Et de quatre ! A 52 ans, Jean-Pierre Dick s’offre une 4e victoire sur la Transat Jacques Vabre. Une première dans

l’histoire de la Route du Café. Cet as de la course en double avait fait appel à Yann Eliès sitôt le Vendée Globe bouclé afin de s’aligner au départ du Havre archi préparé. Ils étaient 6 Imoca à pouvoir l’emporter, la course s’annonçait difficile et c’est bien ce que l’on doit retenir de cette 13e édition. Une victoire certes, mais ô combien méritée face à des équipages affûtés et diablement accrocheurs, et un SMA toujours aux aguets. Trajectoire parfaite, maîtrise spectaculaire des chausse-trappes de la météo et du parcours, symbiose entre les deux hommes, foiler huilé par une équipe à terre de haute voltige, tous les paramètres étaient réunis pour l’emporter. Chapeau bas messieurs !

V and B, vainqueur de la Transat Jacques Vabre en Class40

class40 VandB

Maxime Sorel et Antoine Carpentier ont gagné la Tranat Jacques Vabre, sur leur Class40 V&B, à l’issu d’une véritable régate avec Aymeric Chappellier et Arthur Le Vaillant

Ce jeudi 23 novembre, à 00h 19mn 15s, Maxime Sorel et Antoine Carpentier ont franchi la ligne d’arrivée de la 13e édition de la Transat Jacques Vabre en première position de la catégorie Class40. Le duo aura mis 17 jours 10 h 44mn et 15s pour parcourir les 4 350 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 10,40 nœuds, mais il a réellement parcouru 4 513 milles à 10,77 nœuds.

Aymeric Chappellier et Arthur Le Vaillant ont, eux, franchi la ligne d’arrivée 15 minutes plus tard. Le duo aura mis 17 jours 11h 01mn et 57s pour parcourir les 4 350 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 10,39 nœuds, mais il a réellement parcouru 4 525 milles à 10,79 nœuds. Son écart au premier  V and B est de  17mn 42s.

Phil Sharp et Pablo Santudre, sur Imerys Clean Energy, complète le podium de cette Transat Jacques Vabre

Une superbe course jusqu’au bout

Indécis jusqu’au bout, le match qui a opposé V and B à Aïna Enfance et Avenir a finalement tourné à l’avantage de V and B. Jusqu’à 15 heures cet après-midi, Aïna Enfance et Avenir était en tête, une position échangée plusieurs fois pendant la course avec V and B mais solidement tenue depuis 3 jours dans l’alizé de sud-est par Aymeric Chappellier et Arthur Le Vaillant.

Après 4300 milles parcourus, V and B est revenu en vitesse pure à hauteur du tandem rochelais. En deux empannages le long de la côte, Maxime Sorel et Antoine Carpentier ont repris la tête et ont su contrôler leurs adversaires jusqu’à la ligne d’arrivée. Quelques 40 milles derrière eux, Phil Sharp et Pablo Santurde sont attendus dans la nuit. Leaders plus de la moitié de la course, l’équipage d’Imerys Clean Energy n’a pu endiguer les attaques des deux tandems français dans l’alizé du sud-est. Il s’apprête à compléter logiquement un podium de très haut niveau.

A noter que la victoire de V and B, qui a battu le record de la distance en 24 heures en Class40, signe également un nouveau temps de référence sur le parcours Le Havre-Salvador de Bahia. Celui-ci avait été établi par Giovani Soldini et Pietro d’Ali sur Telecom Italia en 2007. Dix ans ont passé et l’amélioration de plus de 5 jours démontre la formidable évolution des Class40, devenus de véritables machines de course au large.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Praesent Aenean libero Phasellus nunc commodo