Vendée Globe, un plateau haut de gamme

Vingt-neuf skippers ont rempli à ce jour leurs obligations administratives, sportives et techniques et sont donc en mesure de défier l’Everest des mers. A titre de comparaison, ils étaient vingt au départ lors de la précédente édition. La participation est donc en forte hausse (près de 50%).

Le huitième Vendée Globe réunit des marins aux profils et aux objectifs très divers. Quatorze vont découvrir l’épreuve tandis que les quinze autres sont des récidivistes .

Cinq concurrents vont entrer dans le cercle fermé de ceux qui auront participé à quatre reprises au Vendée Globe. Un ancien vainqueur, Vincent Riou, et quatre autres grandes figures de l’événement, Bertrand de Broc, Jean-Pierre Dick, Jean Le Cam et Alex Thomson. Ces deux derniers ont déjà connu l’honneur du podium, tout comme Armel Le Cléac’h (3ème participation en 2016).

On note aussi que le Vendée Globe 2016-2017 réunit le plus jeune concurrent de l’histoire (le Suisse Alan Roura, 23 ans) mais aussi le plus âgé (l’Américain Rich Wilson, 66 ans). Cette édition est également marquée par l’arrivée d’une innovation technologique qui a déjà fait couler beaucoup d’encre et qui sera éprouvée pour la première fois dans le Vendée Globe. Sept skippers s’élanceront en effet à bord d’IMOCA60 équipés de foils, des appendices porteurs permettant de sustenter la coque dans la brise au vent de travers, de réduire le frein hydrodynamique et de gagner ainsi en performance. Six marins partent à bord de « foilers » neufs (Jean-Pierre Dick, Pieter Heerema, Sébastien Josse, Morgan Lagravière, Armel Le Cléac’h, Alex Thomson), mais aussi Jérémie Beyou qui prendra le départ avec un monocoque d’ancienne génération modifié dans cette optique. Face à ces foilers, certains marins ayant
gardé leurs dérives « classiques » seront également dans le match pour la victoire finale. « Nous attendons avec impatience cet affrontement entre la nouvelle génération de bateaux à foils et le reste de la flotte, qui promet un scénario sportif passionnant, avec très certainement des bagarres acharnées à tous les étages », a déclaré Yves Auvinet. Dix nationalités représentées : un record dans l’histoire du Vendée Globe.

Le Vendée Globe concrétise son objectif d’internationalisation puisqu’on dénombre pas moins de dix nationalités différentes parmi les vingt-neuf inscrits. Jamais le Vendée Globe n’avait réuni autant de pays. Deux continents sont représentés pour la première fois, l’Asie et l’Océanie, grâce au Japonais Kojiro Shiraishi et au Néo-Zélandais Conrad Colman. L’Irlande (avec Enda O’Coineen) et les Pays-Bas (Pieter Heerema) font également leur entrée dans l’histoire du Vendée Globe. Parmi les neuf skippers étrangers en lice, trois sont des récidivistes du Vendée Globe. Il s’agit du Hongrois Nandor Fa, du Britannique Alex Thomson et de l’Américain Rich Wilson. Deux bizuths perpétuent la tradition du Vendée Globe dans leurs nations respectives : l’Espagnol Didac Costa et le Suisse Alan Roura.
Le parcours : une zone d’exclusion pour accroître la sécurité

Le parcours du Vendée Globe reste bien entendu inchangé. Le principe est toujours de partir des Sables d’Olonne et d’y revenir, en effectuant un tour du monde d’Ouest en Est, et en laissant les trois grands caps à bâbord (Bonne Espérance, Leeuwin et Horn). Une nouveauté est toutefois à signaler avec l’instauration par la Direction de Course d’une « zone d’exclusion des glaces » dans les mers du Sud. Cette limite à ne pas franchir a été présentée aux skippers la semaine dernière lors d’une réunion de travail aux Sables d’Olonne. Ce bornage de sécurité pourra être modifié avant le départ voire durant la course en fonction des observations par satellite de l’évolution des glaces. « Nous restons concentrés sur la problématique de la sécurité des hommes qui vont affronter des conditions dantesques à des centaines de milles de toute côte, c’est pourquoi nous collaborons toujours étroitement avec les MRCC (Maritime Rescue Coordination Center) des pays les plus proches du parcours et nous ferons toujours
appel à Alain Gautier en qualité de consultant sécurité », a précisé Yves Auvinet.



Soyez le premier à commenter

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet