Les Voiles de Saint-Barth, du 8 au 14 avril

voiliers aux voiles de saint barth
Copyright Christophe Jouany

L’édition 2018 des Voiles de Saint Barth aura lieu du 8 au 14 avril. Une édition importante, symbole de renaissance.

Créées en 2010, les Voiles de Saint-Barth se sont affirmées au fil des ans comme un évènement incontournable. Pour les organisateurs, François Tolède et Luc Poupon, et au-delà des difficultés liées au retour à la normale post-Irma, il faut être en mesure de se remettre en question et d’imaginer de nouveaux défis et de nouvelles aventures. Leur prochain pari ? Offrir aux régatiers encore plus de compétitivité. Pour cela, les deux hommes ont choisi de proposer aux concurrents non plus quatre, mais cinq jours de compétition !

Un jour de course supplémentaire

L’une des grandes nouveautés de cette 9e édition des Voiles de Saint-Barth est une journée de course supplémentaire.

« C’est quelque chose que nous avions en tête depuis un moment déjà. Nous avons échangé à ce sujet avec les coureurs et leurs retours ont, d’emblée, été très positifs. De ce fait, nous avons décidé de moduler le programme de la course. Ainsi, lors de la prochaine édition, en avril, les équipages courront le lundi, le mardi et le mercredi avant de profiter de la traditionnelle journée off le jeudi puis d’enchainer sur deux nouvelles journées de course, le vendredi et le samedi », détaille François Tolède, le Directeur de l’évènement qui espère ainsi valider jusqu’à six courses et pimenter encore davantage le jeu. « Clairement, le fait de bénéficier d’une journée supplémentaire va apporter à la fois plus d’équité et de compétitivité, et nous savons que c’est précisément que ce viennent chercher les gens qui participent aux Voiles de Saint-Barth, en plus du lifestyle propre à l’île », ajoute l’organisateur.

Les Voiles accueillent cette année la classe OMA

L’une des autres nouveautés annoncées, pour cette 9e édition des Voiles de Saint-Barth, est l’arrivée de l’OMA (Offshore Multihull Association). Cette classe a été créée en février 2017. Elle rassemble les propriétaires des multicoques. « Cette classe a été lancée afin d’encadrer au mieux les courses en multicoques, mais aussi d’assurer la sécurité des bateaux et de leurs équipages, tout en participant à leur promotion », explique Charles Goodrich, membre de l’OMA. dans le même temps, il souligne la nouvelle mise en place d’une jauge MultiRule afin d’établir des ratings équitables pour des bateaux aux performances pour le moins variées.

« Le rating pour les multicoques est un vaste sujet. Jusqu’alors, les Voiles de Saint-Barth étant adhérentes au CSA, nous avions intégré une classe CSA Multihull. Nous sommes très heureux aujourd’hui d’inclure la MultiRule au sein de l’évènement », assure Luc Poupon, le Directeur de course des Voiles de Saint-Barth auprès duquel six membres de la classe OMA ont d’ores et déjà manifesté leur intention de participer à l’épreuve.



Soyez le premier à commenter

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet