Yoann Richomme, vainqueur de la Route du Rhum en Class40

yoann Richomme
© Alexis COURCOUX #RDR2018

Yoann Richomme a franchi la ligne d’arrivée de la Route du Rhum en vainqueur. Il a dominé la course ne laissant personne lui contester son statut de favori.

Le skipper du Class40 Veedol-AIC, Yoann Richomme a remporté la Route du Rhum dans sa catégorie. Il a franchi la ligne d’arrivée, à Pointe à Pitre, après 16 jours, 03 heures, 22 minutes et 44 secondes d’une transat. Il signe, de fait, le record de l’épreuve en Class40.

Une victoire de grande classe

A 35 ans, Yoann Richomme, signe une victoire impressionnante. Sa deuxième grande victoire

yoann-richomme-veedol-aic-vainqueur-en-class40
© Alexis COURCOUX #RDR2018

après la Solitaire Le Figaro, en 2016. Ce succès récompense le talent mais aussi l’audace, puisque, avant même de trouver des partenaires, Yoann Richomme avait lancé en fin d’année dernière la construction de son Lift chez Gepeto Composite, une évolution de celui de Louis Duc, que cet ingénieur naval de formation féru de technique, passé par la Southampton Solent University, aura su personnaliser.

Ou s’est fait la différence?

« C’est clairement avec la stratégie que j’ai mise en place lors de deux premiers jours de course, en me décalant dans l’ouest, c’est-à-dire en acceptant d’aller chercher le gros temps plutôt que d’essayer de le fuir. A partir de ce moment-là, je me suis toujours retrouvé dans une meilleure position que les autres car non seulement j’ai été le premier à bénéficier de la bascule du vent au nord-ouest mais en plus j’ai pu exploiter tout le potentiel du bateau au reaching jusqu’à ce que l’on passe sous l’anticyclone des Açores. Pendant quatre ou cinq jours, j’ai vraiment navigué en mode Figariste en étant à fond sur les veilles, les petits sommeils, les réglages… Cela m’a permis d’accélérer franchement. La preuve, lors de cette phase, j’ai réussi à toujours avancer entre un et deux nœuds plus vite que mes concurrents. Je me suis alors vraiment retrouvé dans le scénario que j’avais mis au point juste avant le départ avec Corentin Douguet et ça a vraiment le moment clé de ma course. »

Un avenir à dessiner

Il avait déjà marqué les esprits en gagnant la DRHeame Cup, quelques jours après avoir pris possession de son nouveau bateau. Le skipper domicilié à Lorient a confirmé qu’il fallait compter sur lui et que l’avenir ne se ferait pas sans lui tant le “rugbyman” est au dessus de la mêlée.

“L’objectif, c’était de la gagner. A présent, je ne sais pas qui voudra bien me suivre dans une autre aventure, plus grande, plus grosse, plus longue… J’ai forcément envie qu’il sorte quelque chose de positif de cette expérience et de ce beau résultat, que ce soit en Class40, en IMOCA ou sur un autre support, mais dans l’immédiat, j’avoue que j’ai besoin de faire un bon break parce que je suis vraiment cramé. Ça a vraiment été intense. »

Le prochain objectif est le vendée Globe pour Yoann Richomme. Il a déjà aut l’occasion de se tester en Imoca sur la Transat Jacques Vabre. sans aucun doute l’homme à suivre avec Paul Meilhat.

Palmarès

2016 : Vainqueur de la Solitaire du Figaro
2016 et 2013 : Vice-champion de France Elite de Course au Large en Solitaire
2014 : 2e de la Transat AG2R La Mondiale avec Fabien Delahaye
2011 : 2e de la Transat Jacques Vabre avec Damien Seguin en Class40

 

 

 



Soyez le premier à commenter

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.