Un seau en plastique à partir de filets de pêche

Trouver une nouvelle vie aux filets de pêche usagés pour éviter qu’ils ne finissent en danger mortel pour la faune et la flore aquatique, c’est le défi de l’entreprise Orthex. L’entreprise finno-suédoise transforme ces filets en seaux plastiques, disponibles dans les grandes surfaces françaises.

Les filets de pêche, dérivant sur l’ensemble des océans, sont une catastrophe pour la faune et la flore marine. On estime à 640.000 tonnes, la quantité de filets plastiques échoués sur les plages ou dérivant encore sur les océans. Ces filets sont des pièges mortels pour les baleines, les dauphins ou encore les tortues, entre autres. Ils représentent 10% de la pollution plastique mondiale.

Transformer les filets de pêche en seau platsique

L’entreprise Orthex est un des leaders européen de la production de produits ménagers et de rangements. J’avais déjà testé leurs caisses plastiques de rangement étanches. Ces dernières étaient réellement de belle qualité. L’entreprise revient donc avec ce seau, facilement disponible et costaud.

Ce seau est donc construit à partir de filets de pêche usagés. Ces filets sont collectés, nettoyés puis écrasés, avant d’être transformés en nouvelles billes de plastique. La nouvelle matière est plus résistante et quasi-solide. Cette nouvelle matière est ensuite travaillée et transformée en toute sécurité dans l’usine finlandaise d’Orthex mais induit des coûts de production plus élevés. L’entreprise, après avoir rentabilisé ses premiers frais de production devrait décliner cette production en d’autres objets usuels.

Un seau solide et multi-usage

Ce seau trouvera sa place dans nos bateaux. Je trouve l’idée d’utiliser les anciens filets de pêche pour un usage de plaisance intéressante. Nous savons que la plaisance n’est pas sans polluer les océans ( antifouling, pêche amateur, ports de plaisance,…)

Le seau est léger et peu volumineux. Il a une capacité de 10 litres. Dans le même temps, il:

  • garantit en revanche une durabilité exceptionnelle dans la lignée du savoir-faire d’Orthex ,
  • prévient la pollution des océans,
  • présente une empreinte carbone considérablement diminuée par rapport à du plastique vierge.
  • La poignée, quant à elle, est 100% en plastique recyclé issu des déchets ménagers.

Le seau est disponible dés ce mois-ci dans les magasins Carrefour, au prix de 6 euros.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

tempus dolor felis facilisis Praesent ut vulputate, amet, risus