Que signifient tribord amure et bâbord amure sur un voilier

Sur un voilier, nous parlons généralement d’amures et d’allures, pour parler de sa navigation, par rapport au vent. Nous allons nous intéresser, ici aux expressions Tribord amure et bâbord amure. Que signifient-elles ?

Le langage marin est un mélange de poésie, parfois de frime, il faut bien l’avouer. Mais ce vocabulaire, plus ou moins connu des plaisanciers, est toujours indispensable. Il permet de mieux communiquer, de mieux se comprendre et est un élément important pour la sécurité du bateau et de l’équipage. Vous devez maîtriser les termes spécifiques pour naviguer en toute sécurité.

Parmi ces expressions, on trouve notamment « bâbord amure » et « tribord amure ». Mais que signifient-ils exactement et comment sont-ils utilisés sur un voilier ? Cet article vous explique tout ce qu’il faut savoir sur ces deux notions clé.

Bâbord et tribord : les bases

Pour bien comprendre ce que signifient bâbord amure et tribord amure, il est d’abord important de bien connaître les termes « bâbord » et « tribord ». Ces mots sont utilisés pour décrire les côtés d’un bateau ou d’un voilier.

  • Babord : Correspond au côté gauche du bateau lorsque l’on regarde vers l’avant. Le terme vient de l’Ancien français « bâbord », qui signifie « à gauche » (en rapport avec la position de l’échelle à l’époque).
  • Tribord : Désigne le côté droit du bateau lorsque l’on regarde vers l’avant. Il est issu de l’ancien scandinave « tribord », qui signifie « côté de gouverne » (la gouverne étant généralement située à droite).

Maintenant, que nous avons revu ces bases, voyons plus en détail ce que signifie bâbord amure et tribord amure.

Bâbord amure et tribord amure : définition

voilier tribord amure
voilier tribord amure

Lorsqu’on navigue à la voile, le vent joue un rôle essentiel dans le choix de la trajectoire et l’orientation du bateau. En effet, en fonction de la direction du bateau, par rapport au vent, les réglages des voiles ne seront pas les mêmes. Pour distinguer ces différentes configurations, nous allons parler d’allure. L’allure du bateau est sa route en fonction de la direction du vent. On parle plus généralement de l’angle que fait le voilier avec le lit du vent. ces allures vont avoir un impact sur le réglage des voiles de votre voilier.

Mais en fonction de la direction du vent par rapport au voilier, on parle ainsi de « bâbord amure » ou « tribord amure ». Que cela signifie-t-il ?

  • Bâbord amure : Un voilier est dit « bâbord amure » lorsque le vent vient du côté bâbord (gauche) et que les voiles sont donc orientées vers tribord (droite).
  • Tribord amure : Un voilier est qualifié de « tribord amure » lorsque le vent vient du côté tribord (droit) et que les voiles sont donc orientées vers bâbord (gauche).

Il est important d’utiliser ces notions pour mieux comprendre comment manœuvrer un voilier et adapter sa trajectoire en fonction des conditions météorologiques.

Ces notions de bâbord et tribord amure ne doivent pas être confondues avec les notions de « au vent » et « sous le vent ». On dit, par exemple qu’un barreur est au vent, lorsqu’il est du côté ou arrive le vent, et sous le vent quand il est de l’autre côté du bateau.

Changer d’amure : virer et empanner

Pour passer d’une amure à l’autre et ainsi optimiser la navigation selon la direction du vent, deux manœuvres principales peuvent être effectuées, le virement de bord et l’empannage.

Le virement de bord

Le virement de bord consiste à changer la direction du bateau en passant par le vent de face. Cette manœuvre permet de passer de tribord amure à bâbord amure, ou inversement. Pour réaliser un virement de bord en douceur, il est nécessaire d’effectuer plusieurs étapes :

  • Prévenir l’équipage pour qu’il se prépare et évite de tomber à l’eau lors du changement de direction.
  • Placer la barre de manière progressive vers le vent pour que le bateau pivote.
  • Pendant la rotation, modifier la position des voiles pour capter au mieux le vent.

L’empannage

Contrairement au virement de bord, l’empannage consiste à changer d’amure en passant par le vent arrière. Le but est là aussi de passer de tribord amure à bâbord amure, ou inversement. L’empannage est généralement plus rapide que le virement de bord, mais il nécessite une bonne synchronisation entre les membres de l’équipage. Cette manœuvre est dangereuse, la grand-voile ayant beaucoup de puissance, lorsqu’elle passe d’un bord à l’autre.

En résumé, les termes « babord amure » et « tribord amure » font référence à la position des voiles et du vent par rapport à un voilier. Maîtriser ces notions et savoir comment changer d’amure en fonction des conditions météorologiques est indispensable pour naviguer efficacement et en toute sécurité.

1 réflexion au sujet de « Que signifient tribord amure et bâbord amure sur un voilier »

  1. Il y a une notion que vous n’avez pas abordé : la notion de privilège (donc de priorité) lorsque l’on est tribord amure

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.