Préparation du bateau: Les 12 points de contrôle pour reprendre la mer sereinement

L’arrivée des beaux jours annonce le retour des navigations, des petites et longues croisières et donc la préparation du bateau.

Avant de naviguer, il est indispensable de s’attarder sur la préparation du bateau. Que le programme soit de la croisière ou de la régate, la rigueur doit être la même. Que la navigation soit hauturière, côtière ou fluviale, partir avec un bateau en mauvais état est un vrai danger. Avant de naviguer, Il faut réarmer le bateau, le nettoyer, le préparer. Avant d’effectuer les modifications imaginées pendant l’hiver, Il est bon de faire un point sur l’état du bateau et de ses voiles, son gréement, son armement.

Par préparation, on entend bien sûr, la préparation de printemps ou la préparation à une longue croisière. Mais cela vaut aussi lors de l’achat d’un bateau d’occasion.

Préparation du bateau, c’est tout le temps

La préparation d’un bateau est une question de régularité et de rigueur. La préparation passe par l’hivernage du bateau aux petites réparations, en cours de saison jusqu’au réarmement du bateau, au printemps. Un entretien régulier permet d’éviter les grosses surprises, avant la remise à l’eau du bateau ou, pire, les accidents en mer. Bien entretenir son bateau est donc une question de sécurité plus de conservation de son bien. L’absence de contrôle technique ne doit pas enlever ce bon sens.

Vous trouverez, ci-dessous, une liste des opérations de contrôle à effectuer, dans le cadre de la préparation du bateau, avant de reprendre la mer. Il est plus simple de s’intéresser au bateau avant de prendre la mer que d’être pollué par des incidents (même petits) pendant une navigation. Tous les points du bateau sont revus sous forme de liste. Gardez la soigneusement, elle sera fort utile. Cette liste est issue de mon expérience personnelle et des échanges avec des voisins de ponton. je vous invite donc à la compléter en commentaire.

Le grande nettoyage du bateau

Le nettoyage du bateau permet de mettre en évidence les points à réparer ou entretenir. cela permet de faire un tour complet du bateau.

A faire:

  • Faire un bon nettoyage de la carène, du pont, des hublots,… (attention aux produits utilisés).
  • Nettoyer et polir toutes les pièces inox.
  • Nettoyer l’intérieur du bateau, y compris les fonds de cale, le local moteur.
  • Vérifier la réserve de pièces de rechange et les outils. Remplacer les articles manquants.
  • Inspecter les lignes d’amarre.

Contrôle et réparations sur la coque

Les œuvres vives

Contrôler et réparer les petits bobos de la coque est un impératif. Une fois le bateau mis à l’eau, il est trop tard. En plus du carénage, vérifiez les pièces de fixation du safran, contrôlez éventuellement la dérive, vérifiez l’axe de cette dernière. Avant de passer l’antifouling, décapez bien la coque afin d’enlever les couches précédentes et nettoyez bien l’intérieur des passes coques.

Les œuvres mortes

C’est le moment idéal pour réparer les petits chocs de la coque. Repérez bien les éventuelles rayures sur celle-ci et réparez les plus grosses rainures, notamment sur la proue et à la poupe du bateau. Les plages arrière peuvent subir quelques chocs (annexes,…).

A faire:

  • Réparer les petits bobos de votre coque.
  • Remplacer les anodes de zinc ( sur la dérive et du même coup pour les voiliers , moteur et arbre d’hélice).
  • Vérifier l’arbre d’hélice, le joint et l’hélice, pour les moteurs IB.
  • Vérifier le safran et les pièces de fixation.
  • Refaire  l’antifouling.

Inspectez le pont

Là aussi, en général, il y a du boulot. Il peut y avoir des chocs et du gel coat à reprendre suite à la chute d’objet, d’un tangon, d’une manivelle,… Contrôler tout l’accastillage du bateau. Si des poulies sont à changer, remplacez les par des neuves, ne piochez pas dans votre réserve. Une poulie doit être adaptée à son usage et ne pas casser pendant la saison. Cela peut être dangereux pour le bateau…et l’équipage. Lubrifiez toutes les pièces d’accastillage.

Contrôlez aussi les filières, les balcons et les épontilles.

A faire:

  • Vérifier l’état des épontilles, des balcons et des filières.
  • Contrôlez l’état du cockpit.
  • Vérifierles amarres, la ligne de mouillage.
  • Vérifier les cadènes et les taquets.
  • Vérifier la présence de fuites sur le pont et les hublots fixes.
  • Vérifier et lubrifiez les poulies, les manilles,les winchs…

Les fonds de cale, un point important

Visiter les fonds de cale permet de les nettoyer, vérifier les boulons de quilles, voire les varangues.

A faire:

  • Contrôler et tester les vannes, vérifiez les colliers de serrage ( 2 colliers pour chaque vanne).
  • Vérifier le fonctionnement des pompes de cale en modes automatique et/ou manuel.

La vérification du système électrique et  des composants

  • Contrôler et recharger les batteries, vérifier les bornes.
  • Vérifier les régulateurs de tension et s’assurer d’avoir des fusibles de rechange.
  • Vérifier l’éclairage ( dont les feux de nav…). Avoir des ampoules de rechange à bord.
  • Vérifier le bon fonctionnement de tout le matériel électronique ( VHF, GPS,sondeur,…).

L’entretien du moteur In-bord ( certaines opérations peuvent être faite avant l’hiver).

Le moteur…nous l’aimons tous. Nous l’aimons tellement que nous devons bien nous en occuper avant de naviguer pour bien l’oublier. Vous devez faire les vidanges, remplacer les filtres, vérifier le système de refroidissement. Si votre gazole est resté tout l’hiver dans le réservoir et qu’il n’était pas plein, verser un produit dans ce dernier qui nettoiera le circuit. Pensez à changer, si nécessaire, la courroie, turbine, crépine,… Anticipez les pièces à changer, n’attendez pas qu’elles lâchent. Jetez aussi un œil sur l’état de la batterie…

A faire:

  • Faire la vidange d’huile et remplacer les filtres. Avoir des filtres de rechange à bord.
  • Vérifier et remplacer les filtres à carburant. Avoir des filtres de rechange à bord.
  • Vérifier et remplacer les anodes en zinc sur le moteur.
  • Vérifier le système de refroidissement et remplacer le liquide de refroidissement au besoin.
  • Vérifier la tension des courroies.
  • Vérifier le liquide de transmission.
  • Vérifier et, éventuellement, changer la turbine.
  • Vérifier et nettoyer la crépine d’admission d’eau.
  • Vérifier le ventilateur de cale.

L’hivernage du moteur hors-bord

  • Remplacer les bougies.
  • Vérifier si les câbles de raccordement sont usés.
  • Vérifier si l’hélice est ébréchée ou pliée.
  • Remplacer le lubrifiant.
  • Vérifier l’état de l’alimentation de carburant de la poire d’amorçage et du réservoir.
  • Lubrifier les pièces mobiles.
  • Inspectez les soufflets en caoutchouc à l’affût de craquelures, de points secs et/ou détériorés (regardez bien dans les replis) et remplacez-les en cas de problème.
  • Vérifiez la servodirection et les niveaux d’huile pour le réglage de puissance.
  • Remplacez les zincs usés.
  • Inspectez la gaine extérieure des câbles de commande. Des craquelures ou enflures révèlent la corrosion et signifient que le câble doit être remplacé.

Le nettoyage du circuit d’alimentation en eau

  • Purger le réservoir d’eau.
  • Vérifier le fonctionnement du système d’alimentation, de la pompe et l’absence de fuites

L’entretien des voiles

Entretenir ses voiles régulièrement permet de prolonger leur durée de vie et, dans le même temps, de sécuriser vos navigations. En effet, l’entretien des voiles n’est pas compliqué et est un gage de sécurité.

  • Vérifier leur état général.
  • Vérifier les lattes, les oiellets.
  • Vérifier toutes les fixations.
  • Inspecter la ralingue.

Le contrôle du mât et du gréement

gréement voilier

L’avant saison est aussi l’occasion de s’intéresser au gréement. Contrôler le mat, les barres de flèche et l’état du gréement ne réduira pas le risque de démâtage à 0 mais permettra d’anticiper bien des casses. Vérifiez bien les réas, les fixations des câbles et la tension.

Le gréement courant n’est pas à négliger. Là aussi, une casse d’une drisse ou d’une écoute peut avoir des conséquences dommageables en croisière. Pensez à remplacer les bouts usagés et à laver les autres…à la machine à laver. Ils retrouveront leur souplesse et c’est tellement plus beau que des bouts verts.

Dans le même temps, faites un contrôle des voiles (lattes, œillets, fixations, ralingue, coutures,…).

A faire:

  • Contrôler l’état du mât (corrosion, réas,…)et les barres de flèche.
  • Contrôler l’état des rivets et des ferrures.
  • Contrôler l’état du gréement, ses fixations, la tension, la présence de corrosion ou d’usure.
  • Contrôler les drisses et les écoutes, éventuellement les laver à la machine à laver.

La mise à jour du matériel de sécurité

  • Avertisseur sonore.
  • Vérifier les fusées de détresse et leur date de péremption.
  • Vérifier vos gilets de sauvetage/VFI (l’état, les dates des bonbonnes de gaz,…)
  • Vérifier les extincteurs.
  • Vérifier les cartes marines et les guides nautiques et les remplacer au besoin.
  • Vérifier votre trousse de premiers soins et remplacer les éléments manquants ou périmés.
  • Vérifier la présence de l’écope et l’état de fonctionnement de la pompe à main.

Inspectez l’intérieur

La sortie d’hivernage est l’occasion d‘un grand nettoyage à l’intérieur. Pour les voiliers non contre moulés…c’est le top. Soulevez tous les fonds de cale, nettoyez les et vérifiez l’état des varangues, boulons,…Vous verrez, en plus, si vous avez une fuite de liquide (vache à eau, huile moteur,…). Profitez en pour vérifiez si vos hublots sont étanches et si vous n’avez pas d’infiltrations au niveau des reprises de cadènes, des pieds de chandeliers,…

En checkant cette liste, vous ne devriez pas oublier grand chose. Cette liste vos pour tout les types de voiliers, du catamaran en passant par le monocoque au trimaran. Et vous que faites vous dans le cadre de la préparation du bateau? Que faites vous en plus?

7 réflexions au sujet de “Préparation du bateau: Les 12 points de contrôle pour reprendre la mer sereinement”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

facilisis non elit. ipsum libero dictum