Préparer sa navigation, pour une croisière en voilier

voilier en navigation

Bien préparer sa navigation pour une croisière, c’est anticiper, au port, tous les facteurs ayant une incidence sur le bateau et l’équipage, en mer.

Une croisière laissera toujours des souvenirs inoubliables. Il y en aura des bons, des très bons, mais, il peut arriver d’en avoir des mauvais. Pour éviter les mauvais, il est indispensable de bien préparer sa navigation pour une croisière sans soucis. Que l’on soit propriétaire de son voilier ou qu’on ait loué un bateau pour une semaine en Croatie, il est impératif de préparer cette navigation, donc sa croisière, au port, avant de larguer les amarres. Cette préparation doit être la même quelque soit le programme, croisière côtière ou navigation hauturière.

Une bonne préparation passe par 5 étapes qui doivent être respectées pour anticiper tous les facteurs pouvant avoir une incidence sur le bateau, son état ainsi que sur la fatigue de l’équipage et sa sécurité.

Le programme

Bien identifier son programme, pour préparer sa navigation, peut sembler la base, et pourtant. Il est impératif de bien préparer son programme. Si on part pour plusieurs jours, le capitaine du bord doit savoir ou il veut aller, et comment. L’équipage doit aussi le savoir. Par exemple, le plan de route doit prévoir les escales, la date retour, les temps de navigation. La présence d’enfants, d’un équipage amariné ou pas aura une incidence sur le programme. Naviguer de nuit et faire de longues escales peut être intéressant quand on navigue avec des enfants. Un équipage non amariné pourra vite se fatigué ou stresser.

Le programme doit donc permettre d’adapter la navigation aux compétences de l’équipage, à l’équipement du bateau et permettre d’anticiper la météo.

Avant de larguer les amarres, informez une personne, à terre que vous partez et donnez lui votre programme.

La météo

La météo doit être prise, et notée sur un livre de bord ou sur un PC, avant de partir. Au-delà de la météo du jour, ilciel et météo faut s’attarder sur les prévisions. Au-delà du risque de coup de vent, l’intérêt d’anticiper la météo est de prévoir ses navigations. Avoir le vent dans la figure toute la croisière fatiguera vite l’équipage et rendra les moments de farniente à bord plus rares.

Il est aussi important d’anticiper les coups de vents annoncés. La météo n’est pas une science exacte. En effet, il n’est pas rare qu’un coup de vent annoncé à 3-4 jours arrive plus tôt ou plus tard. L’anticiper permet, au minimum, de prévoir aussi le retour.

La route

carte marineLa route de navigation est aussi une étape importante de la préparation de sa navigation. En effet, si elle rejoint les deux points précédant, la route doit être préparée de façon précise. Cela signifie que la route doit être tracée sur une carte papier ou un grand écran. J’insiste sur ce point car, à mon avis, avoir une vision globale de la situation géographique est très importante. Elle permet de mieux appréhender les distances, entre autre. Préparer sa route, c’est étudier les dangers, les bouées, les phares. Préparer sa route, c’est aussi comprendre les courants de la zone et de chercher les éventuels mouillages de replis en situation de mauvais temps.

Vous devez absolument, avant de partir, étudier les documents nautiques tel que l’Almanach du Marin Breton ou un Bloc Marine.

Le bateau

La préparation du bateau passe par deux étapes, à mon avis. La première est plus un choix qu’une préparation. En effet, le programme de la croisière, envisagé des semaines plus tôt, voir des mois plus tôt est conditionné par le bateau. On ne fera pas la même navigation avec un petit dériveur transportable, même habitable, qu’avec un lourd voilier de voyage en acier….Je prends les deux extrêmes. Donc, le bateau conditionnera le programme par ses qualités marines, son tirant d’eau, ses capacités d’accueil et sa technicité.

Mais revenons au sujet principal qui est de préparer sa navigation, avant de partir en croisière. La préparation du bateau permettra d’anticiper lavoilier navigation et tous les petits soucis pouvant rendre cette dernière pénible.

Il s’agit de préparer les voiles et les prises de ris éventuelles, toujours plus facile au port qu’en navigation. Il s’agit de vérifier tout l’accastillage, le gréement courant, de vérifier que tout est présent, que l’on possède des pièces de rechange. Le moteur doit être contrôlé, les niveaux vérifiés.

Avant de partir, les vannes et les hublots du bateau doivent être fermés.

Le chef de bord doit s’assurer que l’armement de sécurité obligatoire est complet et à jours. Enfin, vérifiez que les répétiteurs fonctionnenent comme les GPS, sondeurs, loch, et que vous avez des batteries ou des piles de rechange.

Le confort est aussi très important. Les niveaux d’eau devront être contrôlés ainsi que le bon fonctionnement de la cuve à eaux noires.

L’équipage

equipage sur un voilierEnfin, toute préparation de sa navigation, pour une croisière passe par la préparation de l’équipage. Que celui-ci soit familiale ou composé de marins avertis ou encore d’amis, chacun doit avoir un minimum d’information et de préparation. Tout d’abord, chaque équipier doit savoir ou se trouve l’équipement de sécurité, et connaître l’emplacement de la caisse à outils, des cartes et de tout l’armement du bateau. Ensuite l’équipage doit connaître le programme de la croisière, la durée des navigations et la météo prévue. Enfin, chacun doit avoir son rôle, cela permet d’optimiser les manœuvres, de les sécuriser.

La préparation de l’équipage passe aussi par son équipement. Il y a tout d’abord, l’équipement de sécurité comme les gilets de sécurité, les lampes frontales, couteaux,… mais il y a aussi l’équipement personnel. Il est très important que chaque équipier embarque avec pull, casquette, crème solaire, lunettes de soleil, chaussures adaptées. Bref, suivant le programme, l’équipement personnel sera adapté. Mais chacun doit avoir ses affaires.

Et vous, que rajouteriez vous à cette liste, quels sont vos réflexs, vos tocs avant de prendre la mer? Que devrait faire tout plaisancier pour préparer sa navigation?



2 Commentaires

Laisser un commentaire