Les vêtements marins, entre look plaisancier, confort et sécurité.

Les vêtements marins, pour un plaisancier, sont importants. Entre le look plaisance ou nautique, et les vêtements techniques, ce sujet n’est pas toujours si léger.

La mode est un éternel recommencement. Dans le nautisme, cela fait bien longtemps que la mode s’est transformée en tendance classique. Certaines marques essaient régulièrement de donner un coup de jeune aux plaisanciers, mais globalement l’esprit plaisance a toujours gardé les mêmes couleurs, les mêmes coupes et les mêmes graphismes.

Alors, non, on ne va pas se faire un cours de design ou de mode. Mais nous avons le droit d’être léger, parfois. Quoique, il suffit de s’asseoir sur un banc, le long d’un quai ou près des pontons pour se rendre compte que ce sujet n’est pas pris à légère autant que cela. Et c’est le cas de nombre d’entre nous.

Dans tous les cas, et pour être plus sérieux, parler de la tenue du plaisancier, c’est surtout parler des vêtements techniques et de la tenue idéale pour partir en mer.

Le look plaisancier

Reconnaissez-vous ce plaisancier qui quitte les quais pour rejoindre le bistrot “tendance” du port avec son ciré dernière génération et ses chaussures bateau design ? Alors, peut-être reconnaîtrez-vous ce jeune équipier qui arrive en jean avec le ciré bien abimé (trop ?), les cheveux mi-longs et les chaussures passées mais de belle marque ? Si ce n’est toujours pas le cas, c’est que vous faites partie de ceux qui portent le même pull marin depuis 10 ans, fièrement, avec le pantalon breton de couleur rouille et le T-shirt légèrement étiré sur lequel est porté un message bien précis.

Eh oui, qu’on le veuille ou non, nous avons tous nos clichés, nos habitudes et sommes tous un peu conformistes.

C’est vrai que le monde de la voile se partage en deux catégories. Ceux qui ont des moyens financiers conséquents et ceux qui investissent toute leur petite trésorerie dans le bateau. Mais les plaisanciers des deux catégories ont la même passion, se croisent, échangent, chantent ensemble et se font engueuler, parfois, par leur conjoint(e). On distingue ces deux mondes, sur les pontons, à leur look, entre plaisance bourgeoise et look bobo, voire marin breton traditionnel. Cela m’a toujours amusé. Allez, pour tout vous dire, je vais parti des bobos, je suis aussi un conformiste.

marins

Mais passons sur ces images caricaturales. Au-delà des tendances, que doit porter un plaisancier, sur un bateau ? Quels sont les vêtements et accessoires qui, au-delà d’être tendance, vont réellement vous garantir une croisière confortable et plus sécurisante ?

Les vêtements marins techniques

Au-delà du look, à bord d’un bateau, un plaisancier doit penser à se protéger du soleil et de l’eau, salée ou non. Dans le même temps, ses vêtements doivent lui permettre d’être à l’aise dans toutes les conditions et toutes les positions pour faire ses manœuvres sereinement. Enfin la tenue d’un plaisancier est aussi un gage de sécurité. Mais surtout, ses vêtements doivent être prévus pour durer longtemps.

Les vêtements sont donc un aspect à prendre autant au sérieux que d’autres accessoires dans l’équipement personnel du plaisancier. A chaque type de navigation et de programme, ses besoins. Alors voyons ensemble la tenue du parfait petit voileux.

Les chaussures et les bottes

Il est fortement déconseillé de se déplacer pieds nus sur un bateau. Vous pouvez vous blesser sur de l’accastillage, comme des poulies, des chandeliers ou encore en vous coinçant le pied dans le rail de grand voile… je vous laisse imaginer. Alors portez des chaussures. Au-delà du look, les chaussures bateau sont pensées pour ne pas glisser, être respirante et sécher rapidement. On trouve des chaussures à tous les prix.

Pour les goûts, c’est pareil, entre la chaussure bateau classique, en cuir, et les modèles techniques plus récents, chacun trouvera modèle à son pied.

Les bottes peuvent être pratiques par gros temps. Cependant, elles ont l’inconvénient d’être dangereuse si vous tombez à l’eau. En effet, certaines bottes se remplissent d’eau et rendent difficile la nage quand vous tombez à l’eau.

Le pantalon et la salopette

Le pantalon du marin doit être souple et résistant. Certains sont toujours en jean et s’en portent très bien. D’autres vont porter des vêtements type « vieux loup de mer ». Les fameux pantalons bleus délavés ou couleur rouille. Ces pantalons sont très costauds si vous optez pour une marque connue.

Tous les fabricants actuels proposent, maintenant, des tissus techniques. Ces tissus sont résistants, extensibles et sèchent vite. Cependant, ils ont souvent un prix élevé.

L’été, le bermuda est souvent de rigueur, même en Bretagne ou Normandie.  Evitez les bermudas trop amples qui vont se coincer contre une poulie ou un winch.

Les salopettes de quart sont, elles aussi, indispensables. Ceux qui ont navigué quelques heures sous la pluie le savent, même en plein été. Si vous naviguez quelques jours au printemps et 15 jours l’été, une salopette légère suffira largement. Les autres pourront opter pour une salopette respirant avec des manchons.

T-shirts et polaires

Il est loin le temps de la marinière en gros coton. Elle se trouve toujours et est très agréable mais d’autres tissus sont arrivés. La grande majorité des plaisanciers portent un T-shirt quand le temps le permet, ou une légère chemise.

Cependant, ne partez jamais sans un pull en laine ou une veste polaire. En effet, en mer, sous l’effet de la brise, les températures baissent et peuvent rendre une croisière très inconfortable si on n’est pas équipé. La veste polaire a l’avantage de vite sécher, de bien conserver la chaleur.

Il existe bien des vêtements techniques proposés par de nombreuses marques. Cependant, ces vêtements sont plus destinés aux régatiers. Cependant, les T-shirts techniques de nouvelle génération sont vraiment de bons investissements, même en croisière occasionnelle. Ils gardent bien la chaleur, sont très respirant et sèchent vite.

La veste de quart

veste de quart Musto

La veste de quart est un incontournable en plaisance, pour partir en mer. Si le ciré jaune Guy Cotten est une légende, et reste toujours très solide, il existe des modèles plus techniques de nos jours. Aujourd’hui, le choix est vaste. De 200 à plus de 1000 euros, il y en a pour tous les prix, tous les usages et tous les goûts.

On va distinguer 3 usages différents :

  • La régate
  • La croisière côtière
  • La croisière semi-hauturière et hauturière.

Les besoins seront différents en fonction de ces 3 programmes. Cependant, dans tous les cas, une  bonne veste de quart doit avoir 4 caractéristiques indispensables :

  • Etre imperméable.
  • Avoir des qualités de coupe-vent
  • Etre respirante
  • Avoir des bandes réfléchissantes sur les épaules et la capuche.

Vous allez donc choisir votre ciré en fonction de vos navigations.

Si vous faites de la régate ou du dayboat, une vareuse sera très pratique. Elle vous permet d’être plus libre de vos mouvements tout en étant plus étanche. Cependant, vous ne pouvez pas la porter ouverte.

Si vous naviguez en croisière côtière, régulièrement, optez plutôt pour une veste de quart qui vous protégera mieux et pourra avoir plus de poches, par exemple. Pour une veste de quart étanche et respirante, constituée de deux couches en Gore Tex ou Dremtech, vous devrez investir entre 200 et 450 euros.

Si vous faites de la croisière hauturière, vous pourrez investir dans une veste haut de gamme, voire une combinaison complète. Ces vestes sont constituées de 3 couches, ou membranes. Certaines vestes et combinaison proposent des manchons néoprène ou latex aux poignets, à la taille et au bas des jambes et aux chevilles. Vous devrez compter en 350 et 1000 euros la veste.

Les bonnets, casquettes  et gants

Enfin, pour compléter votre tenue, n’oubliez pas ces petits accessoires beaucoup plus importants que ce que certains peuvent imaginer. Les gants ne servent pas qu’à vous protéger du froid, surtout l’été. Il y a fort à parier qu’après une journée de navigation et de manœuvres, les plus septiques auront compris pourquoi les gants sont importants. Des mitaines seront parfaites pour pouvoir bien tenir l’ensemble des bouts et écoutes du bateau tout en pouvant manipuler des petites choses comme des poulies.

Dans le même esprit, si le bonnet est une évidence pour le froids, la casquette et les lunettes sont indispensables pour se protéger du soleil. En mer, avec l’eau et le sel, le soleil tape plus fort. Et même quand le temps est nuageux.

Pour résumer, le choix des vêtements est important pour partir en bateau. Au-delà du look, ils ont une importance pour le confort et la sécurité. Alors choisissez bien en fonction de votre programme et de votre budget.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

vel, ipsum risus. Donec Sed venenatis, consequat. elementum sed