L’hivernage d’un voilier en 15 points

voiliers en hivernage au port

La saison se termine, il y a un moment, un impératif demande d’hiverner son voilier. C’est la fin d’une longue croisière ou juste la fin de saison, et le temps de désarmer  son voilier arrive.

Que se soit, à flot ou à sec, dans un chantier navale ou une zone d’hivernage d’un port à sec, un voilie demandera les mêmes gestes d’entretien. Certaines précautions permettent de mieux préparer la prochaine mise à l’eau et d’économiser le matériel. Profitez de ce moment pour faire un tour du bateau ( gréement, petits chocs éventuels,…) et évaluer les travaux d’entretien ou d’amélioration à envisager avant de repartir. Vous aurez tout l’hiver, pour effectuer l’entretien et les réparations, le carènage et le changement des anodes.

Les tâches à effectuer sont les suivantes :

– Passer un granc coup de jet d’eau, voir karcher. C’est le moment de s’attarder sur les reprises de gelcoat à envisager, les vis à changer et vérifier si les oeuvres vives ne montrent pas de signes d’osmose. C’est aussi le moment de vérifier l’accastillage.

-Vider le bateau de tout son matériel électronique ( VHF, GPS, Navtex, PC, radios,…). Ces biens ont de la valeur et seront mieux au sec.

-Sortir les selleries, taud, coussins, draps et banquettes afin d’éviter qu’ils ne prennent l’humidité. L’odeur et les tâches sont difficiles à récupérer.

-Laisser les coffres, placards, portes, frigo, ouverts afin que l’aération se fasse partout.

-Installer un déshumidificateur et des aérateurs.

-Ramener les voiles à terre et les entreposer au sec. profitez en pour vérifiez vos voiles.

-Surélever les drisses qui resteront à poste. Mettre une bouteille d’eau vide entre les drisses et le pont ou le roof évite la verdure au niveau du frottement, ça marche bien.voilier amarré au port

-Laisser passer la lumière dans le bateau, et un peu d’air…Cela permettra de conserver un bateau sec.

-Mettre les drisses dans un sac étanche est souvent recommandé. Dans ce cas, il faut vraiment éviter que l’humidité passe, sinon, elle ne sécheront pas. La solution de les laisser pendre à un support est tout aussi efficace.

-Fermer les vannes de service.

-Contrôler l’étambot.

-Si le voilier n’est pas démâté, détendre le gréement dormant et le contrôler.

-Poser la bôme et bâcher roof et cockpit, cela permettra de protéger les éventuels bois des mains courantes et teck du cockpit.

-Pour les batteries, 2 solutions. Les garder à bord permet de faire tourner le moteur pour les hivernages à flot et de maintenir la charge pour le coup. Et le froid n’est pas l’ennemi de la batterie. Sinon, la ramener au sec, à la maison et la charger.

-Nettoyer les WC et circuits d’eau au vinaigre blanc et les vider entièrement. Vider les cuves. Mettre de l’antigel.

-Pour le moteur, vous référer aux fiches spécifiques. Moteur Diesel. Concernant le moteur hors bord, il sera aussi bien à la maison.

Et vous, quelle est votre check list?



2 Rétroliens / Pings

  1. Entretenir ses voiles - Mers & Bateaux
  2. Entretien du moteur bateau. Les points importants - Mers & Bateaux

Laisser un commentaire