Les 4 étapes du carénage d’un bateau

voiliers en carénage à Lorient
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Le carénage du bateau est une étape importante de l’entretien du bateau. Mode d’emploi et conseils pour bien caréner le bateau avant sa mise à l’eau.

Le carénage d’un bateau s’effectue, en général, tous les ans. Caréner son voilier, ou son bateau à moteur, consiste à nettoyer la coque du bateau, ses oeuvres vives, et passer une ou plusieurs couches d’antifouling. Cette opération d’entretien du bateau s’effectue au printemps, avant la mise à l’eau du bateau.

Le carénage est important à plusieurs titres. Tout d’abord, tout au long de la saison, la carène du bateau va subir les éléments marins. Les oeuvres vives vont attirer les mollusques et servir d’habitat à certains coquillages. Les algues, elles aussi, vont s’y installer. Si l’antifouling sert à repousser ces coquillages et algues, son action n’est pas permanente et s’atténue au fil des mois et de vos navigations. Ces coquillages vont ralentir votre bateau. En effet, la carène n’étant plus lisse, cette dernière perd de son potentiel.

carène bateau

La deuxième bonne raison de caréner son bateau est tout simplement de prolonger sa durée de vie. Nettoyer régulièrement sa coque, c’est prendre soin de son bateau, de ses oeuvres vives. Dans le même temps, cela permet de garder un oeil sur tout ce qui se passe sous la ligne de flottaison. Bref une opération de préparation du bateau.

Voici les 4 étapes pour réussir son carénage.

Le nettoyage de la carène.

La première opération consiste, bien évidemment, à sortir le bateau de l’eau. Vous devez nettoyer votre coque dans une zone spécifique, équipée pour récupérer les eaux usées. Ce sera le cas dans des ports ou des chantiers. Le carénage sauvage n’est plus autorisé.

Tout commence par le nettoyage de la coque. l’opération consiste à nettoyer celle-ci des coquillages et des couches d’antifouling qui n’accrochent plus. Cette opération s’effectue avec un nettoyeur haute pression (mais pas trop fort non plus).

Après le nettoyeur à haute pression, vous pouvez continuer au grattoir, les endroits plus difficiles, puis finir par un coup de ponçage pour supprimer les derniers morceaux d’antifouling usagés.

couches d'antifouling

N’oubliez pas de nettoyer l’hélice et l’arbre.

La Préparation des oeuvres vives

La première étape terminée, votre carène est propre et prête à recevoir son nouvel antifouling, pour la nouvelle saison. Avant toute chose, vous allez délimiter les endroits à peindre. Opération de peinture classique, cette étape est autant esthétique que pratique. En effet, bien délimiter la limite de la zone de flottaison est une évidence, si on veut avoir un bateau soigné.

Mais dans le même temps, certaines zones doivent être protégées pour des raisons plus pratiques. Ce sera le cas de la sonde du sondeur et du loch. Il en sera de même sur les zones ou l’antifouling pourrait être nocif, comme l’hélice et l’arbre. Enfin, l’emplacement des anodes, sur la dérive, par exemple, doit être préservé afin que l’anode soir en contact avec le metal.

Passer l’Antifouling

Vous êtes maintenant paré à passer votre antifouling. Les pots d’antifouling sont assez chers. Vous devez donc compter la quantité nécessaire pour peindre votre carène.

Comment calculer la quantité d’antifouling nécéssaire au carénage?

La quantité d’antifouling nécessaire se détermine suivant la méthode de calcul suivante: Quantité d’antifouling= ( Surface à couvrir x nombre de couche) / (Pouvoir couvrant) .

Le pouvoir couvrant d’un antifouling varie de 8 à 10m² par litre.

Pour connaitre la surface de votre carène, utilisez la formule suivante:

Surface de la carène (en m²)= (Tirant d’eau +largeur) x Longueur à la flottaison x 0,5.

Remplacez le coefficient 0,5 par 0,75 si vous avez une quille longue.
Il est recommandé de passer plusieurs couches au niveau de la ligne de flottaison. L’endroit est plus sensible aux algues, à cause de la lumière du soleil.

Quel antifouling choisir?

Il existe deux types d’antifouling. L’antifouling à matrice dure résiste mieux et dure plus longtemps. Il est souvent utilisé pour de longues navigations, ou si vous échouez souvent, par exemple. cependant, il est très difficile à enlever. A l’inverse, l’antifouling auto-érodable s’érode sur une saison, avec la vitesse du bateau. Il permet de garder une carène propre plus longtemps. Si votre bateau est mouiller en plein courant, vous devrez le changer plus souvent.

Les finitions

Vous avez presque terminé votre carénage. mais comme vous êtes un plaisancier rigoureux, vous n’oubliez pas les finitions. Alors, retires vos adhésifs et mettez vos anodes d’hélice, d’arbre et de dérive.

Vous allez mettre le bateau à l’eau…mais il reste une chose à faire. Votre bateau était posé sur bers. Et le ber possède des patins pour poser le bateau. Alors il faut mettre de l’antifouling sur les zones de la coque cachées par ces patins. Faites le avant la mise à l’eau.




Ronan Yhuel
A propos Ronan 597 Articles
responsable de la publication de ce site. plaisancier du dimanche assumé, amoureux de la mer, de nos côtes et des voiliers.

1 Rétrolien / Ping

  1. Quel est le vrai prix d’un bateau d’occasion?

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.