Hiverner son bateau à terre ou à flot ?

L’arrivée de l’automne annonce généralement la fin des sorties en mer pour nombre de plaisanciers. C’est le moment de penser à hiverner son bateau, afin de le faire passer les longs mois d’hiver sereinement. Mais pourquoi hiverner son bateau et est-il préférable d’hiverner son bateau à terre ou à flot ?

Pour certains d’entre nous, et sans doute nombreux, les mois d’automne, ou de novembre annoncent la fin des sorties en mer. Déjà depuis début octobre, les week-end en mer se transforment en journée, les nuits commençant à devenir fraîche. Bien évidemment, les plaisanciers de méditerranées navigueront sans doute plus longtemps que les propriétaires de bateau en Bretagne ou le long de la Manche. Alors, oui, je sais bien, quelques-uns parmi nous naviguent tout l’hiver, lors entraînements d’hivers pour régater ou tout simplement pour naviguer, seuls lors de journées ensoleillées. Mais nous ne sommes pas si nombreux à vivre près de notre bateau. Hé oui, désolé pour les autres;).

Le constat est donc là, le voilier ne naviguera pas pendant 4 ou 5 mois minimum. Il faut donc hiverner son bateau.

Pourquoi hiverner ?

L’hivernage d’un bateau est important. Ceux qui naviguent depuis quelques années le savent bien. L’environnement salin est plutôt nocif, même pour un bateau qui est censé être construit pour naviguer en mer. Au bout d’un moment, la rouille vient à bout des pièce en inox et pièces métalliques du bateau. Il a donc besoin d’un rinçage. Dans le même temps, l’humidité s’infiltre partout. La condensation et les infiltrations d’eau de pluie vont très vite humidifier les intérieurs. Il faut donc, pour la période d’hiver, aérer le bateau, surtout en hiver, période plus humide, plus fraiche et moins ensoleillée. Il est donc nécessaire :

  • De sortir ou mettre debout tous les coussins du carré et des cabines.
  • Sortir tous les draps, sacs de couchages, matelas et coussins divers.
  • Mettre un déshumidificateur dans le bateau

Mais au-delà des tissus, il est important de prendre soin des équipements et pièces de navigation. Ces derniers seront mieux, l’hiver, dans un garage que dans le bateau. Je pense aux gilets de sauvetage, aux livres et cartes de navigation qui prennent vite l’humidité ainsi que toutes les pièces de bricolage qui peuvent rouiller.

Enfin, un bateau qui ne navigue pas vieilli plus vite qu’un bateau régulièrement utilisé. Pour cela, il faut donc :

  • Hiverner le moteur
  • Ranger les voiles dans un endroit sec ( l’entretien des voiles est important)
  • Détendre le gréement
  • Ranger le gréement courant ou le surélever du roof pour qu’il ne verdisse pas.

Tout cela dit, la grande question est de savoir si le bateau doit être hiverné à terre ou à flot. En fait, tout est une question de budget, de type de navigation et de mouillage. Alors voyons cela ensemble.

Hiverner son bateau à flot

voilier en hivernage sur son mouillage

Le plus simple, et sans doute le moins cher, est d’hiverner le bateau à flot. C’est tout à fait possible. En fait cette solution à deux avantages. D’une part, certains d’entre nous, dont je fais partie, vont désarmer partiellement, le bateau. C’est une façon de prolonger la saison pour naviguer à la journée. Dans les faits, j’enlève touts ce qui ne me servira plus :

  • Les housses et matelas, sacs de couchages, coussins,…
  • La majorité des cartes de navigation hors de ma zone restreinte de navigation à la journée.
  • Tout ce qui m’accompagne pour des navigations longues.

Je ne garde que le strict nécessaire pour naviguer en format « Dayboat ». cela me permet de naviguer tout en évitant que l’humidité imprègne le bateau lors des semaines sans naviguer.

L’autre solution est de désarmer le bateau complètement à flot. Cela signifie que vous allez enlever les voiles et l’équipement, hiverner le moteur et ranger tout le bateau. De nombreux propriétaires le font en laissant le bateau sur ponton, mais aussi sur leur mouillage. Cela permet, dans le même temps, de faire tourner le moteur de temps en temps.

Si votre mouillage est bien abrité, dans une ria ou une baie bien protégée, il n’y a aucun problème. Pensez surtout à bien vérifier vos amarres, voire les doubler.

Hiverner à flot ne pose donc aucun problème. Si vous êtes sur un mouillage, l’idéal étant d’avoir un panneau solaire pour garder la batterie en charge. Pour ceux qui ont une bouée dans une zone à marée, le bateau sera même au sec la moitié de la journée. Car l’inconvénient est là. Si vous hivernez votre bateau à flot, vous ne séchez pas la coque, ce qui peut avoir une incidence sur le taux d’humidité de la coque et le risque d’osmose. Enfin, quoi qu’il arrive, il faudra bien sortir le bateau, au moins quelques jours, pour effectuer le carénage.

Hiverner son bateau à terre

grue chantier bateau

La deuxième solution est d’hiverner son bateau à terre. Cette solution est forcément plus coûteuse. En effet, le terre plein a un coût qui vient s’additionner à la place de port pendant les mois d’hiver. Ce qui signifie que vous payez deux emplacements. Il me semble, cependant, que quelques marinas proposent des forfaits intégrant une mise à terre sans frais supplémentaires.

L’avantage d’hiverner un bateau à sec est de le sortir de son élément salin et humide. Vous pourrez donc le rincer pour enlever tout le sel afin qu’il reste au sec tout l’hiver sans risque de corrosion. Dans le même temps, la coque est hors d’eau pendant plusieurs mois, ce qui est toujours une bonne chose. C’est un moment idéal pour inspecter la coque et travailler dessus, par exemple. Car en effet, il faut bien reconnaître qu’il est plus simple de bricoler sur son bateau lorsque celui-ci est sur un terre-plein que sur un mouillage. Vous avez votre voiture à proximité, avec tout votre équipement ainsi que l’électricité, au besoin. C’est tout de même plus simple que faire des aller-retour avec une annexe, sur une eau ne dépassant par quelques degrés.

Dans le même temps, le bateau est à disposition des professionnels du nautisme si ces derniers doivent intervenir sur celui-ci.

Enfin, certaines compagnies d’assurance ne vous laissent pas le choix et imposent que le bateau soit sortie d’eau l’hiver.

Vous avez deux possibilités pour hiverner votre bateau à terre. La première consiste à contacter la capitainerie d’un port. Ces derniers disposent généralement d’un terre-plein pour l’hivernage des bateaux. La deuxième solution est de contacter un chantier naval. Ces derniers vont venir chercher votre bateau avec leur propre parklev pour bateau ou la grue de la capitainerie. Le bateau sera stocké dans leur chantier, en intérieur ou extérieur. Cette solution, pas forcément plus chère que le terre-plein du port, permet d’avoir les pros sous la main.

Alors maintenant, à vous de choisir. L’idéal est de discuter avec vos voisins de mouillage ou de pontons afin d’échanger avec eux et de connaître les risques liés au mouillage et les bons plans pour hiverner votre bateau à terre.

2 réflexions au sujet de “Hiverner son bateau à terre ou à flot ?”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.