Faut-il acheter un bateau neuf ou un bateau d’occasion ?

Voilà une question qu’on entend souvent dans les salons nautiques et sur les pontons. Lors d’un projet d’achat d’un voilier, la question du budget s’accompagne parfois de la réflexion autour de son futur investissement. Faut-il acheter un bateau neuf ou un bateau d’occasion ?

Le nautisme est une passion qui peut coûter cher. Entre le prix du bateau et son entretien, la facture peut vite monter. Certains d’entre nous, peut-être plus raisonnables que les autres, ont décidé de louer un bateau le temps de quelques jours ou une semaine pour réduire les frais. Et il est vrai que le marché de la location est en progression. Mais nombreux sont ceux, qui comme moi, ont décidé de devenir propriétaire et d’opter pour l’acquisition d’un bateau. Cela peut être le cas si :

  • Vous habitez près de la côte
  • Vous venez sur la côte très régulièrement
  • Vous utilisez votre bateau au moins 6 mois de l’année
  • Ou/et vous êtes passionnés par ces coques et le travail d’entretien qu’elles demandent.

Pour moi, c’est la réponse 1 et 2.

Alors oui, quelque part, acheter un bateau est une folie, mais un homme ou une femme sans folie doit être bien s’ennuyer parfois. Cependant, si l’achat d’un voilier est un achat passion, nous ne devons pas mettre la raison de côté, loin de là. Et lorsque le projet d’acquisition de son futur croiseur, catamaran ou pure régatier arrive, il faut se poser plusieurs questions, dont la suivant :

« Faut-il acheter un bateau neuf ou un bateau d’occasion ? »

Cette question est importante car elle dépend de la réponse à de nombreuses question comme votre programme de navigation et vos besoins.

Les erreurs lors de l’achat d’un bateau

Lorsque vous décidez d’investir dans un bateau, c’est que vous avez déjà un programme en tête, un rêve, et la tête plein d’images de navigation. Mais quelles sont ces navigations ? En effet, lorsque vous achetez un voilier, il est primordial que celui-ci réponde à :

  • Votre programme de navigation
  • Votre type de navigation ( en famille, entre amis, seul,…)
  • Vos connaissances maritimes et techniques
  • Le temps que vous pourrez consacrer à l’entretien
  • Votre budget d’achat, mais aussi d’entretien.

La plus grosse erreur est d’acheter un bateau qui ne vous correspond pas. C’est souvent le cas quand on achète un bateau en pensant faire une belle affaire ou en pensant pouvoir acheter plus grand ou mieux équipé, que ce que nous pensions.

Prenons, par exemple, le cas d’un plaisancier qui a jeté son dévolu sur un petit dériveur lesté neuf, pour naviguer à la journée ou le temps d’un week-end, seul ou en famille. Ce dernier découvre, dans une annonce de bateau, un voilier d’occasion, datant des années 80, de 10 mètres pour le même tarif. Cependant, ce bateau est un quillard de régate, demandant pas mal d’entretiens. Fera t-il une bonne affaire en achetant ce bateau ? Non, je ne le crois pas.

C’est pour cela, que le programme de navigation doit rester au même niveau que le budget pour le choix de votre futur voilier. C’est indispensable. Sinon, vous ferez un achat que vous regretterez. C’est notamment le cas lors de :

  • L’achat d’un voilier d’occasion plus grand que ce que vous souhaitiez acheter
  • L’acquisition d’un bateau ne répondant plus à vos premiers critères
  • Le coup de foudre pour un voilier qui ne correspond plus à votre programme de navigation
  • Le choix d’un voilier trop technique pour vous, mais surtout votre équipage.

C’est pour toutes ces raisons que vous ne devez pas succomber à l’appel du tarif compétitif de certaines occasions. L’objectif n’est pas de naviguer sur le plus grand yacht possible

Mais la tentation peut aussi être inversée. Ce sera, par exemple, le cas d’un couple qui s’est donné un budget pour acheter un voilier d’occasion de 10 mètres. Ces derniers pourraient être tentés par l’achat d’un bateau neuf plus cher, mais plus beau et plus moderne. Seront-ils prêts à assurer les premières navigations et les réglages qui vont avec ? Seront-ils prêts à accepter que le bateau voisin vienne se mettre à couple pour la nuit, sans stress ? Voilà d’autres questions qui poussent à réfléchir.

Avantages et inconvénients d’un bateau neuf

Les bateaux neufs et les bateaux d’occasion ont tous leurs avantages et leurs inconvénients. Commençons par les bateaux neufs, notamment les voiliers. Je mettrai de côté les bruits de pontons qui se promènent depuis des années sur la qualité de construction des bateaux neufs. On les comparent souvent par rapport aux anciennes unités des années 80. Les qualités de construction sont différentes, certes, mais il me semblerait étrange de penser que le savoir des chantiers a baissé avec l’expérience. Même si il est vrai que la structure des voiliers d’occasion, jusqu’aux années 90, est vraiment exceptionnelle.

Alors oui, nous devons reconnaître que ces bateaux se sont adaptés au programme des plaisanciers d’aujourd’hui. Les nouvelles unités sont beaucoup plus volumineuses et offrent un espace de vie incomparable avec ce qui se faisait, il y a quelques années. Les cabines sont plus vastes et il est possible d’utiliser la salle d’eau sans se coincer le dos. Dans le même temps, les bateaux sont plus lumineux et aérés. Ces bateaux sont pensés pour vivre au mouillage, ou au port, non en mer. Mais combien sommes nous à préparer une potée en pleine navigation ?

Enfin les unités neuves bénéficient des dernières évolutions technologiques pour le gréement, la carène ou encore l’accastillage. Dans le même temps, votre moteur est lui aussi neuf et nécessitera donc moins de frais importants.

Le bonus, lorsque le marché de la vente est compliqué, est que votre vendeur pour vous aider à votre votre ancien bateau. Il pourra même le reprendre dans certains cas.

Si les bateaux neufs ont de nombreux avantages, ils ont aussi un inconvénient. Ces inconvénients existent pour tous les chantiers. Lorsqu’un bateau prend la mer pour la première fois, il commence à vivre. Un bateau est le travail de très nombreux corps de métier. C’est un assemblage de différents matériaux et différents supports. Cet assemblage commence à vivre lors de ses premières navigations. Et il faut bien reconnaître que tout cela doit apprendre à cohabiter, à passer la mer, les embruns et le vent. Vous aurez donc souvent à revenir vers SAV des chantiers navals. Mais ces bateaux sont sous garanties, ne vous inquiétez pas, et les concessionnaires anticipent ces petits soucis.

Avantages et inconvénients d’un bateau d’occasion

Face aux bateaux neufs, le marché de l’occasion se porte très bien. Il suffit de regarder la rubrique annonces de Mers&Bateaux. Ce dynamisme est bien évidemment lié au prix du marché des bateaux d’occasion. Mais pas que. En effet, les voiliers de plus de 10 par exemple, offrent de nombreux avantages :

  • Ils sont bien équipés
  • Les éventuels défauts de leur sortie de chantier ont été corrigés
  • Vous connaissez leur histoire
  • Les plus anciens voiliers, des années 80 ont une âme
  • Les vieux voiliers sont beaux
  • Vous achetez un voilier qui peut correspondre complètement à votre programme
  • Vous bénéficiez d’un retour d’utilisation avec l’ancien propriétaire

Cependant, si acheter un bateau d’occasion à de nombreux avantages, en plus du prix, ils ont aussi un inconvénient. Le principal est que si le prix d’achat est plus faible, le coût d’entretien du bateau est identique voire plus élevé. En effet, un bateau ancien demande plus de suivi, de réparation et de mise à niveau. De plus, à taille identique, le coût de la place de port et de l’assurance restent plus ou moins identiques.

Enfin, le gros inconvénient est la décote du bateau. Si par le passer, le décote sur le prix d’un bateau neuf était plus rapide que pour un bateau d’occasion, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Le marché de l’occasion étant complètement saturé, les prix descendent très vite. Et la vente de votre fier navire sera compliquée.

6 réflexions au sujet de “Faut-il acheter un bateau neuf ou un bateau d’occasion ?”

  1. Bonjour ,
    Cet article est très intéressant et ouvre les yeux quant au choix entre le neuf ou l’occasion . Personnellement j’ai acheté en 2016 un Océanie 343 de 2007 bien équipé avec un moteur de 207 h de fonctionnement. Je l’ai fait expertisé avant la signature finale et bien m’en a pris car quelques accessoires défaillants ont été repérés et changés ce qui a amorti la facture de l’expert . Les voiles étaient neuves ainsi que le pilote automatique . L’équivalent neuf l’océanis 34 m’aurait couté le double dans sa version de base . J’habite non loin de Lorient , je suis souvent sur mon bateau à « bricoler » dessus . Je me fais l’entretien du moteur et monter en haut du mat ne me fait pas peur . Mon programme de navigation s’élargit d’année en année car je commence à faire « corps » avec mon bateau que j’ai équipé pour l’hauturier ( panneaux solaires , survie à jour etc…) ; Si j’avais opté pour un bateau neuf je pense que je serais propriétaire d’un 8 à 9 m et je n’aurais certainement pas les possibilités que m’offre mon 34 ft. Bien penser aussi que plus un bateau est grand plus il génère des frais aux coûts exponentiels . Pour résumé le choix d’un bateau de 8 à 10 ans est un bon choix , souvent bien équipé avec du neuf et de l’électronique toujours en vente avec des mises à jour en cours .
    Jean-Louis de Port Louis

    Répondre
  2. Bonjour à tous

    J’ai fait plus ou moins la même chose sachant que j’ai acheté en 2020 un Hanse 342 de 2006 en parfait état, l’intérieur était comme neuf, mais tout plus ou moins avait 14 ans d’âge.
    Voiles, gréement courant et formant ont été changés, panneaux solaires, j’ai fait monter une éolienne et tout réviser moteur comme matériel électronique.
    Bien entendu ça a son coût mais au final j’ai un bateau comme neuf pour moitié prix du neuf.
    C’est une façon de faire et n’ayant aucune autre expérience, difficile de comparer.

    Répondre

Répondre à Tauzia Jean-Louis Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.