Faut-il acheter ou louer un bateau?

Lorsque vous avez le projet de découvrir la mer et de faire du bateau, la première question qui vient à l’esprit est celle du choix entre l’achat et la location d’un bateau. Cette question est généralement liée au budget, lors de l’acquisition du bateau, mais aussi aux disponibilités et possibilités de navigation à l’année. En effet, si acheter un voilier est un rêve, et une réalité pour nombre d’entre nous, ce n’est pas toujours une évidence pour tout le monde. Certains plaisanciers préfèrent louer un bateau, et naviguent beaucoup plus que certains propriétaires. Je prends l’exemple de mon frère, qui ne possède pas de voilier. Il a déjà navigué à bord de plus de voiliers différents, sur plus de plans d’eau que moi, propriétaire. Dans le même temps, il compte déjà une transat à son actif, quand de mon côté, je ne connais que les eaux de la côte atlantique française et de la Bretagne Nord. Mais en contrepartie, je suis plus autonome que lui sur un bateau.

Le marché de la plaisance, et de la location de bateau, s’est fortement développé ces dernières années. Si la location, dans les années 90, était souvent synonyme de croisières aux Antilles, en Croatie ou en Grèce, sur des voiliers de 12 mètres, aujourd’hui le marché à évolué. Les loueurs sont très présents sur tout le littoral français et proposent tout type de bateaux. Et ces dernières années, de nouveaux acteurs ont popularisé la location, en Europe, en permettant à des propriétaires particuliers de louer leur propre voilier. Prenons l’exemple de Samboat. Cette plateforme permet de louer un voilier de particulier ou professionnel, partout en Europe. La location a donc le vent en poupe. Alors aujourd’hui, faut-il toujours acheter son bateau ?

Comme toujours, dans le milieu maritime, la réponse à cette question est : « ça dépend ». Avec ça, vous allez me dire que je ne vous aide pas beaucoup. Alors nous allons creuser la question et répondre à cette question : faut-il acheter ou louer un bateau ?

Est-il plus rentable d’acheter ou louer un bateau ?

La première question à se poser, pour choisir entre acheter et louer un bateau, est celle du budget. Et la réponse à cette question est parfois déjà rédhibitoire. En effet, être propriétaire d’un bateau, c’est déjà acheter un bateau, puis entretenir ce bateau.

Quel est le budget d’un bateau?

Le premier budget est l’achat du bateau neuf, ou d’occasion. Certains d’entre vous me diront qu’il est possible de trouver des bateaux d’occasion à moins de 3000€. Cependant, même si vous êtes un bricoleur, vous devez être conscient qu’à ce prix-là, votre bateau devra sans doute être rénové :

  • Changement du moteur
  • Changement de gréement
  • Changement de l’accastillage

En fait, le vrai prix d’un bateau d’occasion va bien au-delà de son prix d’achat, vous devez prendre en considération différents coûts qui arriveront très vite.

Ensuite, après l’achat du bateau, viendront les frais d’entretien. Et là, le budget est souvent sujet de discussion dans la famille. En effet, au-delà des frais d’entretien et travaux éventuels, vous devrez payer :

  • La place de port
  • le carénage
  • L’assurance
  • l’hivernage moteur
  • Le mise au sec en chantier éventuellement

Combien coûte la location d’un bateau ?

Maintenant que nous avons étudié le coût d’achat et d’entretien d’un bateau, passons à la location. Vous l’aurez bien compris, en louant un voilier, quel que soit le plan d’eau ou vous voulez naviguer, vous allez économiser de nombreux frais. Ici, pas d’achat, ni de frais d’entretien ou de place de port à payer. Vous arrivez sur le port, vous signez les papiers et vous embarquez.

Vous n’aurez donc que votre semaine de location à payer. Le tarif, pour la location d’un voilier, dépend de :

  • la taille du bateau
  • la période de navigation ( bien évidemment, en période estivale, les prix sont plus élevés qu’à la Toussaint
  • le plan d’eau ou vous souhaitez naviguer

Quoi qu’il en soit, une semaine de navigation, en France coûte entre 1500 et 4000 euros, en août, pour un voilier de 7 mètres à 13 mètres. Mais ces prix sont divisés par 2 en septembre, pour vous donner une idée.

Combien de fois naviguerez vous dans l’année ?

Cependant la question du budget, entre acheter et louer un bateau, ne signifie pas grand-chose si on ne parle pas de fréquence de navigation. En effet, que vous naviguiez une fois par an ou 10 fois dans l’année, l’achat ou la location d’un bateau n’aura pas le même impact sur votre budget.

Nous allons prendre trois cas différents :

  • Vous naviguez une fois dans l’année : Dans cette situation, la location est clairement le meilleur choix à faire. Ne vous embêtez pas à payer des frais sur un bateau qui sera amorti après de très longues années. Optez pour la location d’un bateau, ou voulez, et quand vous voulez.
  • Vous naviguez 3 ou 4 fois d’ans l’année : dans cette situation, le choix entre acheter et louer un bateau est plus nuancé. Si vous achetez un petit bateau, celui-ci peut être rentable. Mais si vous souhaitez investir dans une unité de plus de 10 mètres, vous devez bien réfléchir sur les coûts et les inconvénients de la propriété.
  • Vous habitez près de la mer ou faites des entraînements d’hiver : Dans ce dernier cas, l’achat d’un bateau est fortement préconisé. Vous allez pouvoir naviguer quand vous voulez et n’’aurez aucun regret si un week-end est annulé suite à une mauvaise météo.

Les avantages de la location et de la propriété

Enfin, au-delà de l’aspect budgétaire et de l’aspect navigation, acheter ou louer un bateau, c’est aussi choisir entre des avantages différents.

Choisir la location d’un bateau, c’est profiter de deux avantages conséquents . En effet, la location vous permet de naviguer sur des bateaux différents, à chaque croisière. Et je peux vous assurer que pour un passionné comme moi, c’est un gros argument. Vous pouvez naviguer sur des catamarans, des monocoques ou trimarans.

Dans le même temps, en louant des bateaux dans des régions différentes, vous allez pouvoir naviguer sur des plans d’eau différents. Ce qui est plus compliqué quand vous êtes propriétaire ( sauf à naviguer sur un voilier transportable).

De l’autre côté, naviguer sur son propre voilier permet d’aller beaucoup plus loin dans la connaissance maritime. Je peux vous assurer que lorsque vous devez mettre les mains dans le moteur ou envisager des travaux sur la quille ou le gréement, vous apprenez très vite à connaître votre bateau. Vous allez donc gagner en autonomie et en connaissance.

Enfin, naviguer sur son propre bateau est aussi une philosophie de liberté. Vous faites corps avec votre bateau et gagner en assurance. Vous allez donc naviguer plus loin, multiplier les expériences et gagner en liberté.

Voilà, maintenant, à vous de faire votre choix.

13 réflexions au sujet de “Faut-il acheter ou louer un bateau?”

  1. Tu oublies 2 paramètres non financiers :
    – le lien affectif qui lie un proprio à son bateau (c’est bête mais je trouve qu’on s’attache plus à un bateau qu’à une voiture par ex, enfin c’est le cas pour moi),
    – le revers de la médaille : le stress du proprio quand le bateau est au port ou au mouillage, surtout en cas d’avis de mauvais temps (et encore j’habitais à 5 minutes de la marina… mais pour moi cela a été rédhibitoire… même si je me dis que je vais bien craquer à nouveau un jour ou l’autre !).

    Avec la location, aucun lien affectif (moi ça me manquerait un peu) mais en revanche quelle tranquillité d’esprit une fois qu’on a « rendu les clefs ».

    Une alternative à la navigation en club : le bateau des autres !

    Une alternative à la pleine propriété : la copropriété !

    Félicitations et merci pour ton site et tes articles.

    Répondre
  2. En fait, quand on possède son propre voilier on est pas limité en nombre de jours de navigation, ni en date de retour de location (une tempête peut vous garder au port plusieurs jours, ce qui est stressant).
    En terme de budget, dès que l’on dépasse une quinzaine de jours de navigation par année, l’achat devient plus intéressant, sans parler du côté affectif comme déjà dit ci-avant.

    Répondre
  3. Bonjour
    je suis toujours en attente de tes messages enrichissant . Nous nous sommes rencontrés au grand ^pavois de La Rochelle ,j’ai toujours mon Kirié Fyfty 27 qui me satisfait beaucoup . Ce n’est pas un foudre de guerre mais encore une fois il connait le sud Bretagne. Je réfléchis à le vendre
    pour un bateau 34 , je sors 80 jours en moyenne par an. Bonne continuation et Merci CDL serge

    Répondre
  4. Pour ma part , cette limite de 15 jours /an me parait trop courte tant sur le plan finacier , que surtout sur le plan de notre impact écologique : si tous les occidentaux qui naviguent 15 jours/an achètent LEUR bateau , nous allons laisser un nombre d’épaves considérables aux générations futures ! Et quand on voit déjà le nombre de bateaux-ventouses dans nos ports, au mouillage ou sur leur remorque dans quelques allées perdues de nos campagnes, cela ne me parait pas très responsable .
    Non, vive la Co-propri2té ou la location en dessous d’ un mois/an de navigation, à moins de vivre en bord de mer et de s’en servir « régulièrement » .

    Répondre
    • Sur le plan financier, les 15 jours de navigation sont cohérents, par rapport au coût d’une location. Mais d’un point de vue ecologique, c’est effectivement autre chose.

      Répondre
    • Personnellement,la meilleure solution qui résume les différents aspects mentionnés reste

      LA COPROPRIÉTÉ , moyen efficace pour :
      Répondre au manque de place dans les ports,
      Atténuer les dépenses,
      Assurer l’entretien,
      Améliorer l’équipement,
      Sortir plus souvent, plus loin dans de meilleures conditions,
      Ne plus avoir à chercher d’équipiers,
      Partager compétences et expériences,
      Renforcer la convivialité,
      Faire du nautisme un plaisir partagé.

      Autant de bonnes raisons qui méritent réflexion , non ?

      Répondre
  5. propriétaire depuis peu d’un Westerley Pembroke 8m60 d’occasion, acheté sur un coup de tête, je découvre les aléas après le coup de coeur: place au port, assurances, entretien, travaux imprévus… j’ai loué auparavant: tranquillité, sécurité, mais comme l’a dit un de tes lecteurs, je voulais « mon » bateau, mon 2ème « chez moi »; je suis friand de tes « trucs » pour ranger, surtout qu’à deux, c’est vite le bazar au bout d’une semaine; Question: quelqu’un a déja purgé le circuit hydraulique d’une barre à roue? Suis preneur de conseils pour pas merder, je m’y coller fin octobre. Merci. amitiés voileuses. Jipé

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.