Les différentes voiles d’un bateau. Descriptions et vocabulaire.

Sur un voilier, les voiles sont le moteur du bateau. Quelles sont les différentes voiles et comment se nomment les différentes parties d’une voile.

Apprendre à naviguer, c’est connaitre son bateau, son voilier. Au delà, les manoeuvres nécessitent de se fait comprendre, de bien identifier et nommer les manoeuvres et les éléments du bateau. Pour cela tout, sur un voilier, toutes les parties d’une voile ont un nom bien précis. Commençons le tour de ce lexique par les voiles. Pour bien naviguer, et bien se faire comprendre des autres équipiers, il faut savoir de quoi on parle. Alors entre les grands voiles à corne, les Code 0, les génois et les spis, essayons de nous y retrouver.

Les différentes voiles d’un bateau

Foc : Le foc est la voile d’avant hissée, à partir de l’étrave, le long de l’etai.

Genois : Le génois est un foc à fort recouvrement ( plus de surface de toile).

Solent : Le solent est une voile d’avant souvent utilisé au près, en régate. Plus petit que le génois, son recouvrement est de 100%. Il se déploie jusqu’au mât.

Tourmentin : Le tourmentin est un petit foc à hisser en cas de mauvais temps.

Grand voile : La grand voile est la voile située à l’arrière du mat et hissée le long de ce dernier et maintenue par la bôme.

Spinnaker : Le spi est une voile, qui se gonfle comme un ballon, très légère et hisser aux allures portantes. Il existe deux types de spi. Le spi asymétrique et le spi symétrique, utilisé avec un tangon.

Gennaker et Code 0 : le gennaker est une voile d’avant utilisée aux allures portantes. Sa forme est un mixte entre le génois et le spi. Le code 0 est un gennaker plus léger.

Descriptif d’une voile

description voile

Bande de ris : Une bande, dans la voile qui marque l’endroit ou elle se replie afin de réduire la voilure quand le vent monte. Cette opération s’effectue avec une bosse de ris (voir lexique du gréement courant) et des garcettes qui permettent de la maintenir repliée.

Oeillet: Ce sont des anneaux, dans lesquelles nous pouvons passer des garcettes ou le croc de ris. cela permet de baisser le point d’amure de la Grand Voile.

Garcettes. les garcettes sont des petites bandelettes ou cordelettes qui permettent d’enrouler la voile et de la maintenir ferlée, lorsqu’on prend un ris.

Bordure : La bordure est le bord de la partie basse de la voile, qui part de point d’amure vers le point d’écoute ( le long de la bôme pour la grand voile).

Chute : La chute est le bord de la voile qui part du point de drisse vers le point d’écoute.

Guindant : Le guindant est le bord de la voile qui est inséré dans l’étai pour le génois ou le mât pour la grand voile.

Point d’amure : Le point d’amure est le point situé en bas et à l’avant de la voile. Fixé à l’avant de la bôme pour la grand voile et au pour le génois.

Point d’écoute : Le point d’écoute est le point de la voile ou sont fixées les écoutes afin de régler cette dernière.

Point de drisse : Le point de de drisse est le point situé en haut de la voile, permettant de hisser la voile.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

accumsan lectus ut tempus justo ut