Beneteau First 25, il a tout d’un grand

[Total : 3    Moyenne : 5/5]

Le First 25, du chantier Bénéteau, a marqué l’histoire de la plaisance. Il reste un des meilleurs voiliers de sa génération, et plus.

Dessiné par Jean Marie FINOT, ce First de 7,50m est sans doute un des meilleurs voiliers de sa génération. C’est en 1979, que Bénéteau et le groupe Finot présentent le First 25, suite logique du First 22. Le chantier sortira 1115 unités en 5 ans de production de ce voilier de croisière.

Le First 25 répondait à un programme bien précis, Permettre à une petite famille de partir en croisière sur un bateau confortable, marin, amusant et économique en entretien. Le pari sera réussi, preuve en est le nombre de voiliers que l’on peut encore croiser sur nos côtes. Ce voilier au caractère marin est capable de caboter le long des côtes comme de traverser l’atlantique.

L’extérieur du First 25

La première chose que l’on observe quand on monte sur un First 25, c’est son large cockpit. Celui ci est très vaste et profond ( pas de cabine arrière). On peut y être à 4-5 sans problème, ce qui n’est pas le cas de tous les voiliers de cette génération. Deux grands coffres permettent de ranger un paquet de chose. Attention à ne pas en faire des ranges bordel vu la profondeur ( une annexe passe facilement dedans). A l’époque, le cockpit était considéré comme bien organisé, des modifications auront sans doutes été faites. Il pourra s’adapter à de nombreuses améliorations.  Les hiloires sont très confortables, ils permettent au barreur d’être bien calé. Le passage vers l’avant se fait facilement grâce aux larges passavants bien dégagés.

pont First 24

L’intérieur du First 35

Dans le carré, le First 25 impressionne clairement par son volume. Le carré prend toute la largeur du bateau avec un côté qui se transforme en couchette double confortable. En contrepartie, le bateau manque sans doute un peu de rangements ( équipets pas très larges,…). Le petit coin table à carte, au pied de la descente est bien pensé et pratique.

De l’autre côté, la cuisine en L, est assez bien équipée pour un bateau de cette taille. La hauteur sous barrots est, dans le carré de 1,75m et 1,80m sous le capot.
Un cabinet de toilette avec lavabo sépare le carré de la couchette double avant (fermée). Celui ci est de taille très correct et offre même une petite penderie et des rangements.

carré First 25

4 couchages spacieux

La couchette double avant est parfaite pour des enfants ( bien séparée du carré, assez vaste pour pouvoir jouer assis,…). La hauteur sous barrots, à l’entrée est encore correcte pour un parent et permet de bien circuler. Des équipets sont présents, de chaque côté, tout le long de la couchette.

Le First 25 en navigation

le First 25 est sans doute un des meilleurs voiliers de 7,50m de sa génération avec le Kelt 7,60. C’est un bateau vivant et très rassurant quand le vent monte, il passe aussi très bien dans le clapot. Son comportement est vraiment très sain en mer. Cette carène va montrer toutes ses qualités dans 15-20 nds de vent et offrir de belles sensations à son équipage tout en étant très rassurant si le vent monte encore. L’accastillage était de bonne facture à l’époque.

Jean Marie Finot écrit : »Au niveau de la carène, nous avons continué ce qui a fait le succès du First 22 : une très grande stabilité, un bon passage dans le clapot, la facilité de barrer et de contrôler aux allures portantes en particulier sous spi, mais également bonne marche dans le petit temps par une voilure généreuse. «

Le First 25 est proposé en deux versions, quille relevable et fixe, pas de version dériveur chez Bénéteau. La version quille relevable est aussi, voire plus, performante que la version quillard.

Moteur

Pour le moteur, deux solutions sont proposées :
– un moteur in-bord, placé sous le cockpit
– un moteur hors-bord, placé dans un puits spécial, à I’arrière du cockpit.

Construction

Le First 25 est construit en polyester monolytique ( coque et pont), c’est du costaud… Le pont étant en stratifié, pas de risque de délaminage. Une chose à éviter : poser le bateau sur sa quille, le bateau n’aimera pas cela et cette dernière peut s’enfoncer, même si la coque est souple ( vous le verrez en le mettant sur bers).

Points à vérifier :

  • Le tableau arrière devra être renforcé si vous souhaitez y mettre une chaise.
  • Les varangues sur les versions QR..
  • Les boulons de quille ou le mécanisme de quille relevable.

Caractéristiques

  • Longueur de la coque : 7.55 m
  • Longueur à la flottaison :  6.5 m
  • Largeur : 2.8 m
  • Tirant d’eau : 1.30 ou 0.80 / 1.70 m
  • Poids :  1800 kg
  • Lest :  700 kg
  • Voilure :  38 m2
  • Grand voile :  12.3 m2
  • Génois :  23.7 m2
  • Spi :  50 m2
  • Catégorie :  3
  • Moteur :  HB en puits ou IB 9ch.

Un First 25 d’occasion

Le First 25 est très présent sur le marché du voilier d’occasion. Vous pouvez trouver des voiliers d’occasion à tous les prix. Un First 25 se négocie entre 8000 et 3000 euros. Le tarif dépendra surtout de l’entretien général et de son équipement. Sur des unités de cette âge, la présence d’une VHF récente, d’un mouillage complet et d’un jeu de voiles récent ont une incidence directe sur le prix. Et je ne parle pas du moteur, qu’il soit inboard ou moteur hors bord.

Enfin, pour ceux qui n’ont pas de places de port ou qui préfèrent les bateaux transportables, pensez à regarder du côté du First 24. Ce voilier transportable a lui aussi une très bonne cote. Il bénéficie, en plus, d’une cabine arrière.

First 25 sous spi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

diam nunc efficitur. Lorem felis sem, Curabitur dolor. risus lectus