Comment décrire la coque d’un bateau ?

Quelles sont les différentes parties d’une coque de voilier ? Description et lexique des principaux éléments immergés et au-dessus de la ligne de flottaison de la coque d’un voilier.

Être capable de décrire la coque d’un voilier permet de communiquer avec les membres de l’équipage et d’identifier rapidement le sujet d’une discussion. Il faut bien reconnaître que, dans certaines situations, cela peut être non seulement important, mais parfois urgent et primordial. Et c’est bien pour cela que chaque chose à un nom, et que chaque élément de la coque d’un voilier peut être identifié par un mot précis. Imaginez que vous deviez expliquer à un équipier de remonter très rapidement la dérive sans être capable de lui donner le nom de cette dernière. La manœuvre risque de ne jamais se faire et vous risquez de talonner.

Qu’est ce que la coque d’un voilier ?

Il est donc important de maîtriser le vocabulaire marin et de connaître les différents éléments d’un bateau. Parmi ces éléments, il y a la structure du bateau et, plus précisément la coque du voilier. Nous allons donc voir, ensemble, 10 notions importantes à connaître de la coque, et le vocabulaire qui va avec.

Avant de commencer, il est important de nous mettre d’accord sur le sujet de cet article. Nous ne devons pas confondre la coque d’un bateau et sa carène. La coque représente l’ensemble des éléments et structures du bateau. Elle est constituée d’une partie, au-dessus de la ligne de flottaison, et d’une partie immergée. On représente la coque via son maitre-bau, qui est sa largeur maximale et sa longueur de coque.

Lorsque nous évoquons la coque d’un bateau, nous entendons souvent parler de carène. La carène d’un voilier est la partie de la coque immergée. C’est le résultat d’un travail important des architectes pour optimiser les performances d’un bateau, en travaillant, entre autres, sur les lignes d’eau.

Passons à la description de cette coque d’un bateau.

lexique coque voilier

La coque d’un voilier, sous la ligne de flottaison

La partie immergée de la coque d’un bateau est aussi appelée « œuvres vives ». Nous allons nous attarder sur 6 parties de cette dernière.

  • 1- Le safran : Ne confondez pas safran, gouvernail et barre. Le safran est la partie immergée. Aussi appelée la pelle, c’est la partie qui va permettre de diriger le bateau. Et c’est bien la barre qui va permettre de commander le safran.
  • 2- Le saumon : le saumon est un lest en fonte qui va permettre de descendre le centre de gravité du bateau, sur les voiliers a lest mobile. Il est présent sur les dériveurs lestés. Il va aider à stabiliser le bateau tout en permettant de relever la dérive plus facilement, puisque celle-ci pourra être composée d’une simple tôle. Dans le cas d’une quille, le leste peut être situé dans un bulbe, en bas, afin d’abaisser au maximum le centre de gravité.
  • 3- La dérive : La dérive est un plan anti-dérive mobile. C’est cette dérive qui va permettre au bateau d’avancer sans trop déraper. Il remplace la quille. Cette dérive peut être lestée ou légère, et compensée par un saumon.
  • 4- La voûte : La voûte est la partie élancée qui prolonge le bateau, à l’arrière, depuis la ligne de flottaison jusqu’au tableau arrière. Elle était très prononcée jusqu’aux années 80 et tend à presque disparaître. Aujourd’hui, ce tableau arrière peut être composé d’une jupe, pour accéder plus facilement au bateau.
  • 5- La ligne de flottaison : la ligne de flottaison est la partie de la coque qui représente la limite entre la partie immergée et la partie hors d’eau. C’est à dire la limite entre les œuvres vives et les œuvres mortes. Elle est généralement matérialisée par une ligne autocollante ou la partie haute de l’antifouling.
  • 6- Le Brion : Le Brion est la partie ou se termine la carène et commence l’étrave.

La coque, sur la ligne de flottaison

Les parties de la coques situées au-dessus de la ligne de flottaison représentent les œuvres mortes de la coque. Nous allons, ici, identifier 4 parties importantes.

  • 7- Le Franc-Bord : le franc-Bord est la hauteur de la coque, au dessus de l’eau. Il se mesure en prenant en compte la hauteur entre la ligne de flottation et le pont.
  • 8- Le bordé : le bordé ne doit pas être confondu avec le franc-bord. Ce terme identifie toute l’enveloppe de la coque.
  • 9- L’étrave : L’étrave est l’extrémité avant du voilier.
  • 10- Le livet : le livet est la ligne de jonction entre la coque et le pont.

Bien évidemment, il existe bien d’autres termes à connaître sur la coque d’un voilier. Cet article est jsute une présentation des principaux termes à connaître. En voyez-vous d’autres ?

1 réflexion au sujet de « Comment décrire la coque d’un bateau ? »

  1. Merci Ronan pour cet article.
    Un récap des fondamentaux est toujours intéressant. Et pour tout dire il m’a permis de clarifier quelques points confus de mon côté.
    Bref, continue ! Je suis toujours ravi le samedi matin de pouvoir lire ta synthèse de la semaine
    Merci
    Eric

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.