Quelle est la différence entre un coinceur et un bloqueur ?

On confond souvent, sur un voilier, les coinceurs et les bloqueurs pour bloquer les drisses et les écoutes. Pourtant, ils n’ont ni les mêmes missions, ni le même fonctionnement.

A l’époque du yachting, on utilisait des cabillots et des taquets pour bloquer l’ensemble des cordages du gréement courant, en navigation. Les drisses et les écoutes étaient bloquées en faisant un tour mort sur le taquet, puis un demi-huit terminé par une demi-clef renversée. Dans les années 30, Manfred Curry invente le taquet coinceur. C’est le début d’une grande transformation dans la plaisance et pour notre pratique de la voile.

cabillots

Les petits voiliers seront les premiers à être équipés de ces taquets coinceurs. Par la suite, l’ensemble des bateaux de plaisance seront équipés de ces coinceurs. Dans les années 80, on trouve encore des taquets d’écoute sur le roof et le pont des bateaux mais ceux-ci disparaitront au début des années 90.

Aujourd’hui, les bateaux sont équipés de coinceurs et de bloqueurs. Ces deux outils sont souvent confondus. Même, sur les boutiques en ligne, il est parfois difficile de s’y retrouver. Pourtant, ils n’ont pas la même fonction. Vous remarquerez, d’ailleurs, que les bloqueurs sont souvent situés en amont des winchs, sur le roof du bateau. De leur côté, les coinceurs sont généralement situés à côté, ou alors à des endroits bien précis dans le cockpit ou sur les passes-avant et les hiloires. Voyons ce qui différencie ces coinceurs et ces bloqueurs.

Les coinceurs

coinceur bateau

On retrouve souvent les coinceurs sur les petits voiliers, pour l’ensemble des manœuvres sur le gréement courant. Sur les plus gros voiliers, ils seront réservés uniquement à certaines manœuvres. En effet, la première différence avec un bloqueur est sa charge de travail. Celle-ci est plus faible. Le coinceur sera donc réservé, par exemple, au hale-bas de bôme, au chariot d’écoute de grand voile ou encore aux écoutes. Il est utilisé pour toutes les manœuvres pouvant se faire à la main, sans l’aide du winch.

Le coinceur  est constitué de deux mâchoires, pivotant sur deux axes et montées sur ressorts. Ces derniers vont coincer l’écoute en se refermant sur cette dernière. Ce système à l’avantage d’être simple et efficace. Vous pouvez continuer à effectuer votre réglage sans enlever le bout du coinceur. Cependant, vous ne pourrez pas laisser filer un bout sous charge.

coinceur et poulie

Il existe une variante à ce coinceur à mâchoires. Il s’agit du coinceur Spinlock. Celui-ci fonction par action rotative. Il permet de choquer un bout plus facilement sous fortes charges et d’affiner les réglages.

Les bloqueurs

bloqueur bateau

Les bloqueurs se différencient des coinceurs par leur capacité à bloquer de fortes charges. Ils sont souvent situés en amont des winchs, sur le roof. Pas série de 3,4 ou  bloqueurs, appelés un piano, ils permettent de libérer un winch pour effectuer différentes manœuvres. En effet, après, par exemple, avoir hisser la grand-voile, vous bloquez la drisse pour libérer le winch. Ensuite ce dernier est disponible pour, par exemple, hisser la voile d’avant.

Le bloqueur a donc deux fonctions. Il permet de bloquer un cordage puis de le libérer, sous pression, quand on reprend le cordage. Il existe plusieurs mécanismes de blocage du bout. Celui-ci peut se faire grâce à des anneaux ou une came, par exemple.

bloqueur bateau

Attention si vous passez sur des textiles nouvelles générations. Ces nouveaux cordages sont souvent, à charge égale, plus petits et peuvent être plus glissant. Ils peuvent donc nécessiter des modèles de bloqueurs différent.

Les bloqueurs textiles

Depuis quelques années, il existe de nouveaux modèles de bloqueurs. Ces modèles nouvelles générations sont en textile. Ces bloqueurs textiles utilisent le principe de la chaussette textile. Ils sont constitués d’une gaine tressée en fibre aramide Technora® qui se referme sous tension sur le cordage et le bloque. Plus la tension est importante, plus le blocage est puissant. Pour libérer le cordage, il suffit de rétracter la gaine.

bloqueur textile

L’avantage des bloqueurs textiles est que le bout n’est ni écrasé, ni déformé ou abimé. Ils sont très souvent utilisés sur les bateaux de course ou de régate.

L’entretien des bloqueurs et des coinceurs

L’entretien de l’accastillage, sur un voilier, ne demande pas de grosses interventions. Celui-ci se fera annuellement, en avant et après saison.

Bien entretenir ses bloqueurs et ses coinceurs passe par un bon rinçage à l’eau douce de temps en temps et du dégrippant après chaque saison. Voilà qui permet de prolonger sa durée de vie sur votre bateau.

Cet article ne fait que présenter brièvement la différence entre un coinceur et un bloqueur. Si vous souhaitez investir dans ce matériel, sachez que les fabricants proposent des modèles très différents les uns les autres. Chaque modèle s’adaptera à un programme bien spécifique et à des tailles de bateaux différents. Alors n’hésitez pas à contacter un professionnel pour plus d’informations et de conseils.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

libero odio pulvinar leo. non suscipit