Qu’est-ce qu’un vieux gréement ?

Les bateaux anciens, de plaisance ou de travail font partie du patrimoine maritime, et de l’histoire de tous les continents. Ces vieux gréements sont souvent mis à l’honneur lors d’évènements maritimes très populaires. Mais qu’est-ce qu’un vieux gréement ?

Il y a quelque temps, un ami m’a posé une question à laquelle j’étais bien incapable de répondre. Nous parlions de l’histoire de la plaisance, qui me passionne, puis il me demande «  Mais qu’est-ce qu’un vieux gréement? » Bien évidemment, je lui parle des Fêtes maritimes de Rouen, de Brest ou Douarnenez, des vieux bateaux de pêche. Mais ma réponse ne lui convient pas : « Lors de l’Armada de Rouen, il s’agit de grands voiliers, pas de vieux gréements. » et il est vrai qu’il n’y a pas grand-chose à voir entre un ancien voilier de pêche, comme le Sinagot de séné et un Plan Fife qui régatait le long des côtes anglaises.

Nous sommes alors aller voir sur notre ami « Google ». Et pour le coup, nous n’avons pas été avancés. Alors, j’ai commencé à me poser et à réfléchir.

Vieux gréements et voiles traditionnels

Si je m’en tiens au Larousse, ou au Robert, c’est comme vous voulez, je retiens deux notions :

  • Vieux : Qui existe depuis longtemps, Qui exerce depuis longtemps une activité, qui mène depuis longtemps la même vie.
  • Gréement : Ensemble des mâts, des vergues, des voiles et des manœuvres nécessaires à la propulsion d’un navire à voiles.

Hé bien voilà, nous avons notre réponse. Un vieux gréement est un vieux voilier qui navigue depuis longtemps. Bon, ok, nous allons peut-être devoir préciser les choses. Généralement, nous appelons vieux gréements, un voilier traditionnel, ancien ou une réplique. Nous entendons par voilier traditionnel, un bateau gréé, non pas en sloop, mais avec des voiles carrées, en Europe, mais aussi toutes voiles traditionnelles en Asie, Océanie ou Afrique.

Alors si nous parlons de vieux voiliers traditionnels, nous devons, sans doute identifier différents types de bateau.

Les vieux gréements

Sinagot du Glofe du Morbihan
Sinagot du Golfe du Morbihan

Les vieux gréements sont des bateaux traditionnels qui servaient pour le travail. Ces bateaux peuvent être de très anciens voiliers ou des répliques construites très récemment, comme l’Hermione, par exemple. Ces bateaux ont différents gréements, mais la coque est toujours construite en bois ou en acier. Ces bateaux pouvaient être :

  • Des bateaux de transport, comme le Belem ou le Corentin, de Quimper.
  • Des bateaux de guerre, comme la Recouvrance ou l’Hermione ou Le Renard, le dernier bateau de Surcouf.
  • Des bateaux de pêche, comme Le Biche de Groix, le Marithé ou la Cancalaise.
  • Des petits caboteurs, des annexes,…

En fait, la fonction première de tous ces bateaux était le travail. Et c’est assez logique car la mer n’était, jusqu’à peu, seulement un domaine d’aventure, de découverte et de travail.

La Belle Plaisance

grand yacht classique

A côté de ces bateaux de travail, les vieux gréements, nous pouvons observer, qu’à partir du 19eme siècle, certains navires sont utilisés pour le plaisir. Les anglo-saxons et les pays du nord sont les premiers à utiliser des bateaux pour se balader ou faire courir des équipages entre eux. Généralement entre gentlemen… mais pas que. Les français suivront par la suite. Je tiens à noter, quand même, que certains plaisanciers ont pris la mer bien avant cette période, mais ils et elles étaient très rares. Je vous invite à lire cet excellent livre sur l’histoire de la plaisance.

C’est alors la naissance de la voile classique. On retrouve, parmi ces voiliers, de toutes tailles, différentes catégories :

  • Les Yachts classiques comme Pen Duick, les plans Fife, Nicholson.
  • Les voiliers de belle plaisance sortis des chantiers avant 1968. Je pense aux plans Cornu, Carter, Sergent, Tord Sundèn ou encore Holman & Pie.
  • Et de nombreux voiliers de séries comme le Folkboat.

Pour arriver à identifier tous ces bateaux, une association s’est créée, en 2005. Le yacht Club Classic s’est donné l’ambition de répertorier les yachts classiques et de créer une jauge pour permettre des régates entre tous ces voiliers.

Et la plaisance des années 70

First 30 Bénéteau
First 30 Bénéteau

Il reste une catégorie de voiliers que nous avons tendance à oublier. Il s’agit de l’ensemble des voiliers construits à la fin des années 60, jusqu’aux années 80. Ces voiliers construits en plastique ont rendu la voile populaire et accessible à tous, même aux personnes habitant lin des côtes. Ces bateaux, dont les plans étaient fortement influencés par la jauge IOR, les Half-Tonner et autres jauges de l’époque ont connu un succès fou. Ce succès est dû à des architectes novateurs et passionnés, mais aussi à des chefs d’entreprise, des constructeurs tout aussi passionnés. Comment oublier des bateaux comme :

  • L’arpège
  • Le sangria
  • Le grand Large
  • Le Muscadet
  • Le First 30

Certains de ces bateaux ont connu des succès populaires incroyables avec des bateaux construits à plusieurs milliers d’exemplaires. Ils marquent, pour moi, un tournant dans l’histoire de la plaisance et ont donc leur place dans le patrimoine maritime. Mais ou ? C’est une historie à construire.

1 réflexion au sujet de « Qu’est-ce qu’un vieux gréement ? »

  1. Bonjour cher Ronan,
    Votre article est très intéressant, personnellement je vous en remercie.
    Cependant, dans la liste des constructeurs et des « voiles classiques » (j’aime beaucoup ce terme), vous avez omis de mentionner Monsieur Edouard RICHARD fondateur du chantier de Marennes et père des très célèbres CHASSIRONS.
    Je possède le numéro 4 de la série des CF (Croiseur Familiale) mis à l’eau à Marennes le 24 avril 1962 et construit en bois de façon traditionnelle. Les CF furent, à compter de 1966,constuits en polyester sous la pression du jeune architecte naval Michel JOUBERT.
    A ce jour, rares sont les articles, sur le net, relatant ce chantier et ces bateaux de plaisance qui furent; pourtant, à l’époque la « Rolls » des bateaux bois.
    Peut-être pourriez vous écrire un article sur ces CHASSIRONS…
    Par avance, merci.
    Jacques Seaume.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.