L’ARC, un rallye pour découvrir la transat

voiliers en rallye

L’ARC est un rallye transatlantique qui permet d’effectuer sa première navigation hauturière outre Atlantique en flottille.

En ce moment, il y a du monde sur l’Atlantique. Entre la mini Transat, la Transat Jacques Vabre, les prétendants aux record du monde, c’est l’époque des transats. Ces événements font naître des vocations, des rêves et des envies de large. Mais une transat n’est pas réservée aux sportifs ou aux vieux de la vieille. Avec des rallyes comme l’ARC, il est possible de s’engager sur un projet de Transatlantique.

L’ARC, un rallye pour se lancer

L’ARC, l’Atlantic Rallye for Cruisers, est un des plus vieux rallyes au monde. Organisé par des anglais, c’est aussi, sanslogo arc doute, le plus important. Depuis 1986, il rassemble  près de 300 bateaux monocoques et multicoques. Les concurrents, en équipage, se retrouvent à La Palmas. On retrouve plusieurs nationalités, des anglais, des allemands, mais aussi des français. Un périple de 2700 milles les emmène ensuite vers Sainte Lucie, en passant, éventuellement, par le Cap Vert.

Ce rallye Transatlantique l’ARC (Atlantic Rallye for Cruisers), annuel, est destiné aux amateurs de voile, mais aussi aux professionnels. Ce type d’organisation est un moyen de de se lancer dans une transat de façon rassurante. En effet, la flotte est encadrée par les organisateurs. L’ARC propose un soutien logistique et administratif. Un occasion parfaite de traverser l’Atlantique pour ceux qui manquent d’expérience, ou de connaissances en terme de navigation.

Embarquer comme équipier

L’ARC est donc une occasion de se lancer dans des projets qu’on n’oserait pas faire seul. Mais un rallye est aussi l’occasion d’apprendre la navigation, d’accumuler de l’expérience. En effet, plusieurs organismes proposent d’embarquer comme équipier sur des bateaux pour l’ARC. Il est, par exemple, possible d’embarquer sur des voiliers participants au rallye au départ de Lorient, en Bretagne. Vous embarquez en tant qu’équipier, encadré par des marins professionnels. Une expérience vraiment très intéressante.

A noter: Si vous souhaitez faire une transatlantique en tant qu’équipier, ou en louant un voilier, mais que vous n’êtes pas disponible pour l’ARC, il y a une autre solution. Les loueurs de bateaux convoient régulièrement leurs voiliers en cette saison. En effet, on retrouve parfois les mêmes bateaux qui naviguent en Europe l’été et aux Antilles l’hiver. Ils font des prix cassés sur des transats. Ils embarquent des équipiers à bord pour rentabiliser les frais. Et du coup, les amateurs peuvent trouver des embarquements pour des transats, sur octobre novembre décembre. N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’agences comme Globesailor, entre autre. Cette dernière a souvent des offres qu’on ne trouvent pas ailleurs au vu de leurs relations avec les loueurs.

Deux itinéraires

L’ARC fait parti des nombreux rallyes proposés par les organisateurs, un peu partout en Europe et en Amérique. Le rallye transatlasainte lucientique propose deux parcours. Le premier se fait avec une escale au cap Vert quand le deuxième part directement vers Sainte Lucie. Le parcours dure entre 15 jours et 4 semaines.

Au delà des navigations, l’ARC, c’est aussi une ambiance. En effet, l’ARC est un peu une grande famille. On se reconnaît, on garde contact et on reforme parfois de nouvelles flottilles. L’ambiance, sur les pontons, est vraiment très amicale. Tout est fait pour que la convivialité soit au centre des relations et de l’événement. Des soirées sont organisées, des formations sont proposées. Enfin, l’ambiance, sur les pontons, est familiale avec toutes les générations qui se croisent pendant les préparations des bateaux et l’avitaillement.

L’ARC 2017 partira le 12 novembre et les inscriptions 2018 sont déjà possibles.

 

 



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire