De Concarneau à Douarnenez, la Cornouaille en bateau

chateau-le-long-de-lOdet

La Bretagne regorge d’opportunités de croisières, et naviguer en Cornouaille, de Concarneau à Douarnenez, est une occasion rêvée de découvrir un plan d’eau magique.

La Bretagne est la région ayant le plus de côtes, en France. La région propose une multitude d’ambiances, de paysages et de couleurs au plaisancier. Entre la dynamique Baie de Quiberon, la magnifique côte de Granit Rose ou la sauvage côte des abers, la variété des plans d’eau bretons est impressionnante. Naviguer en Cornouaille, c’est découvrir une autre Bretagne, une Bretagne à deux visages, entre terres et mers.

Quand la mer embrasse les terres

La Cornouaille s’étend de la baie de Douarnenez à Pont Aven, dans le sud ouest de la Bretagne. 1 semaine de navigation permettra de découvrir des ports chargés d’histoire comme Concarneau et Douarnenez ainsi que desl'odet mouillages au calme d’une rivière comme l’Odet ou l’Aven. La Cornouaille est une terre d rias, surtout au sud. Toutes ses rias sont autant d’occasion de naviguer au calme de la campagne ou de mouiller à l’abri, si le vent monte. Les plus jolies sont sans doute l’Aven et l’Odet. L’Odet permet de naviguer jusqu’à Quimper au gré des virs courts et des châteaux. Il est conseillé de naviguer avec les courants, qui peuvent être assez puissant dans l’Odet, mais jamais dangereux (sauf pour accoster sur le mole de Bénodet).

Le petit port de Doëlan, entre Lorient et Concarneau, est plein de charme. Cette escale est indispensable pour qui aime les ambiances de port de pêche avec la maison en pierre et hortensias.

Concarneau Les Glénan

port de concarneau
photo: R Yhuel. tous droits réservés

Entre ses rias, la baie de Concarneau offre un nouveau visage. Ici, la baie offre des plages de sable blanc, ouvertes sur le large ou dans des criques comme le Minahouet ou les petites plages de Beg Meil. Les couleurs de la mer commencent à changer annonçant les décors fabuleux de l’archipel des Glénan. Cet archipel est un des plus beaux de France pour ses fonds marins. Mouiller aux Glénan, c’est se croire dans le Pacifique et ses eaux transparentes.

Les mouillages sont bien organisés et des bouées permettent de passer la nuit. Attention aux mouillages du nord qui subissent les brises côtières, la nuit, en été. Sinon, pour échouer son voilier, les possibilités sont multiples

Le cœur de la Cornouaille, le pays bigouden

Le pays Bigouden, de Sainte Marine, magnifique petit port à l’entrée de l’Odet, face à Bénodet à Audierne, avant la pointe du ras en passant par Loctudy et Pont L’Abbe est sans doute l’endroit le plus sauvage de la Cornouaille. Ale corentin, vieux gréement l’entrée de la rivière de Pont l’Abbe, on trouve deux ports bien différents mais très proches. Le joli port de L’ile Tudy et ses petites ruelles fait face au port de pêche de Loctudy. De ce côté, on trouvera tout ce qu’il faut pour la maintenance d’un bateau. Au fond de la rivière, Pont L’abbé est un port qui échoue à marée basse. Mais l’escale vaut le détour dans cette cité dynamique et ou les belles pierres ont été entretenues.

En ressortant de la rivière, direction l’ouest. Après avoir passé la pointe de Penmarch, direction la très longue baie d’Audierne. C’est ici que la navigation sera la plus sauvage. Hormis de longues plages de sables, il n’y a rien à voir sur cette côte plate. la traverser peut sembler assez long.

Mais c’est sans compter l’arrivée vers la ponte du raz, faisant face à l’ile de Sein. Alors oui, la côte y est sauvage, oui le courant est très fort. Mais en passant avec le bon courant et sauf conditions difficiles, le passage se fait sans risque majeur. C’est ici, que la carte et le GPS sont indispensables à portée de main. Pour le plaisancier souhaitant aller jusqu’^à Sein, la navigation devra être préparée avant, mais ensuite, ce n’est que du bonheur.

La Baie de Douarnenez

point-du-razLa baie de Douarnenez, c’est un retour au calme et à la mer qui vient rencontrer les terres. Une escale à Morgat permettra de profiter d’un petit port de plaisance bien équipé et paisible, de découvrir des grottes. Au fond de la Baie, c’est Douarnenez et ses deux ports. Le port historique, au fond d’une rivière est fermé par une écluse. Mais il est en plein centre ville. L’autre port de plaisance, plus récent est au Tréboul. Il a, lui aussi, beaucoup de charme. Je conseille vivement de s’attarder dans les bistrots et échanger avec quelques anciens marins plaisanciers qui ont de très belles histoires à raconter. Ici, pas de frime, les plaisanciers sont de vrais marins qui naviguent sur des montures comme des Nicholson, des Wauquiez, des Rustlers,…bref, à la pen sardine…

Pour résumer, la Cornouaille est vraiment une région à visiter en bateau



1 Rétrolien / Ping

  1. Concarneau la discrète, une escale indispensable - Mers & Bateaux

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.