Concarneau la discrète, une escale indispensable

Concarneau, ville côtière de Bretagne Sud (Finistère) est nichée au fond d’une anse, à l’entrée de la baie du même nom, son port de plaisance offre une véritable escale technique et touristique.

Pour des plaisanciers arrivant de Brest ou de Lorient, Concarneau est un port de plaisance et une escale beaucoup plus pittoresque et touristique que le Pôle Nautique de Port La Forêt, situé juste à côté, au fond de la baie.

Le port de plaisance de Concarneau mérite qu’on s’y attarde quelques jours pour faire escale. Ce port de pêche se tourne peu à peu vers la plaisance sans perdre son âme et c’est ce qui fait son charme. Cette escale, dans la Cornouaille bretonne, permet de faire une véritable pose ludique, gustative et culturelle, au pied de la ville close et près de la plage de Sables Blancs. Le port est situé à quelques heures de navigation de l’archipel Des Glénan.

Mais c’est aussi une escale technique idéale avec ses nombreux professionnels. Une pause parfaite, avant de repartir vers l’est et la Baie de Quiberon ou vers l’ouest pour traverser la baie d’Audierne et passer le Raz de Sein.

Concarneau et le charme de la ville close

Le port de plaisance de Concarneau est situé au pied des remparts de la ville close. Les pontons sont situés côté ouest, en arrivant. L’équipe est vraiment accueillante et vous reçoit directement sur le ponton ( quand c’est possible).20150606_100209Sur les pontons, l’animation est là, et cela fait plaisir. Entre les visiteurs et la flotte de l’école de voile des Glénans (avec un “s” ici), impossible de ne pas ressentir l’esprit marin. Plusieurs zones de mouillages composent l’ensemble du site. En plus du port de plaisance, des mouillages sont disponibles notamment dans l’Anse de Kersaux. Mais les places visiteurs se situent sur la zone à ponton, en avant des remparts. Par gros temps, il est conseillé de doubler ses amarres, le port est mal protégé. La zone, en arrière port, très bien protégée, est réservée aux professionnels et à deux autres zones de mouillages gérées par des associations de plaisanciers.

Lorsque vous arrivez dans le chenal du port, respectez bien le balisage, les fonds sont rocheux. Bien éviter, dans la baie, les zones au nord est et au sud du chenal avec leurs roches à découvert à mi marée.

Une ville de culture

Concarneau est une ville d’art et d’histoire. Vous ne pouvez pas vous ennuyer…quel que soit le temps. Vous pourrez visiter la ville close et son ambiance commerçante. Vous marcherez entre de magnifiques maisons de pierres. Montez vous balader sur les remparts et profiter de la vue dégagée sur le port et la baie. L’été, la ville est le cadre de nombreux concerts. Vous pourrez aussi dîner en ville, dans les nombreux restaurants ( certains ne sont vraiment pas excessifs en prix), aller à la crier, humer le grand large. une balade, en prenant le bac, vous pourrez découvrir le quartier de Lanriec et ses belles balades.

Deux évènements intéressera les marins. Le festival des Filets Bleus, en aout, et le Festival du Livre de Mer, en Octobre ou novembre.

Enfin, pensez à vous balader dans les nombreuses petites criques, ou le long des plages situées en coeur de ville. Une sortie kayak est fortement conseillée pour profiter à plein de ces rivages.

Pose cabotage

Concarneau offre des possibilités de courtes navigations. En restant dans la baie, vous pourrez découvrir les belles plages de Beg Meil, juste en face. Si vous préférez découvrir les anses de la baie situées au nord et au sud de la ville , prenez un kayak, c’est l’idéal. La plus jolie est la rivière du Minaouet. La navigation doit se faire avec précaution sur toute la partie Est, des roches, nombreuses, découvrent dès que la marée commence à redescendre.

le Minaouet Tregunc
le Minaouet Tregunc

Concarneau et la Cornouaille

En sortant de la baie, on peut aller visiter la rivière de l’Odet et ses châteaux, nombreux tout le long de ses berges, nous emmenant jusqu’à Quimper, sa cathédrale, ses rues avec maisons à colombages. Notez de bien prendre au Sud de la Voleuse qui signale de nombreuses roches entre la baie de Concarneau et celle de Benodet.

Odet

L’autre grand intérêt est l’archipel des Glénan, réputé pour ces eaux turquoises et poissonneuses (ce n’est pas pour rien que l’école de plongée des Glénans y a élu domicile). Cet archipel mérite vraiment qu’on s’y attarde pour profiter de ses plages de sable fin et de sa faune et sa flore incroyable.

Archipel des Glénan
Image parJacLou DL de Pixabay

Tout sur place pour l’entretien d’un bateau

depart transat AG2R Concarneau Ensuite, Concarneau a un gros avantage, la présence de nombreux professionnels. La ville reste un port de pêche important pour les thoniers, rarement là, et, dans une moindre mesure, pour ses chalutiers rentrant à la criée de la ville. Dans le même temps, de nombreux chantiers de plaisance sont présents sur la zone ( IDB Marine avec ses Malangos, Marée haute avec ses Djangos, …) ainsi que la construction navale avec Pirioux et JFA. Nous avons testé l’escale en profitant des infrastructures du pôle nautique Le Pasco. Ce port à sec, très compétent (il accueille la flotte des Glénans et de nombreux voiliers hauturiers) et accueillant permet de stocker son bateau sur terre plein le temps d’une escale (ou plus) et de profiter de tous ces pros (Gréement, moteur, accastillage, stratification, voilerie…), tout est sur place. N’hésitez pas à échanger avec l’équipe du pôle, ils répondront toujours présent pour échanger avec vous des conseils.

9 réflexions au sujet de “Concarneau la discrète, une escale indispensable”

  1. Ping : Safran, arrivé aux Sables d’Olonne avec 27 des autres conccurents - Mers & Bateaux
  2. Ping : Rendez Vous de La belle Plaisance - Mers & Bateaux
  3. Ping : Le Malango 1088 sera présenté au Grand Pavois - Mers & Bateaux
  4. Ping : Solitaire Urgo Le Figaro, un plateau grand cru - Mers & Bateaux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lorem commodo ipsum ut ut id, efficitur.